Amazon Elastic Compute Cloud
Guide de l'utilisateur pour les instances Linux

Rendre un volume Amazon EBS disponible à l'utilisation sur le Linux

Une fois un volume Amazon EBS attaché à votre instance, il est exposé en tant que périphérique de stockage en mode bloc. Vous pouvez formater le volume avec n'importe quel système de fichiers puis le monter. Après avoir rendu le volume EBS disponible à l'utilisation, vous pouvez y accéder de la même façon que n'importe quel volume. Toutes les données écrites sur ce système de fichiers sont écrites sur le volume EBS et sont transparentes pour les applications utilisant cet appareil.

Vous pouvez prendre des instantanés de votre volume EBS à des fins de sauvegarde ou pour servir de base à la création d'un autre volume. Pour plus d'informations, consultez Instantanés Amazon EBS.

Vous pouvez obtenir des instructions pour les volumes sur une instance Windows dans Rendre le volume disponible sur Windows dans le Amazon EC2 Guide de l'utilisateur pour les instances Windows.

Formatage et montage d'un volume attaché

Supposons que vous ayez une instance EC2 avec un volume EBS pour le périphérique racine, /dev/xvda, et que vous venez d'attacher un volume EBS vide à l'instance en utilisant /dev/sdf. Utilisez la procédure suivante pour mettre le volume nouvellement attaché à disposition.

Pour formater et monter un volume EBS sous Linux

  1. Connectez-vous à votre instance à l'aide de SSH. Pour plus d'informations, consultez Connectez-vous à votre instance Linux.

  2. Le périphérique peut être attaché à l'instance avec un nom de périphérique différent de celui que vous avez spécifié dans le mappage de périphérique de stockage en mode bloc. Pour plus d'informations, consultez Noms d'appareil pour les instances Linux. Utilisez la commande lsblk pour voir vos périphériques de disques disponibles et leurs points de montage (le cas échéant) pour vous aider à déterminer quel nom d'appareil utiliser. Le résultat de lsblk supprime le préfixe /dev/ des chemins d'accès complets à l'appareil.

    L'exemple suivant est un exemple de sortie pour une instance basée sur Nitro, qui expose les volumes EBS en tant que périphériques de stockage en mode bloc NVMe. Le périphérique racine est /dev/nvme0n1 Le volume attaché est /dev/nvme1n1, qui n'est pas encore monté.

    [ec2-user ~]$ lsblk NAME MAJ:MIN RM SIZE RO TYPE MOUNTPOINT nvme1n1 259:0 0 10G 0 disk nvme0n1 259:1 0 8G 0 disk -nvme0n1p1 259:2 0 8G 0 part / -nvme0n1p128 259:3 0 1M 0 part

    L'exemple ci-dessous représente la sortie pour une instance T2. Le périphérique racine est /dev/xvda Le volume attaché est /dev/xvdf, qui n'est pas encore monté.

    [ec2-user ~]$ lsblk NAME MAJ:MIN RM SIZE RO TYPE MOUNTPOINT xvda 202:0 0 8G 0 disk -xvda1 202:1 0 8G 0 part / xvdf 202:80 0 10G 0 disk
  3. Déterminez s'il y a un système de fichiers sur le volume. Les nouveaux volumes sont des périphériques de stockage en mode bloc bruts et vous devez créer un système de fichiers sur ces volumes avant de pouvoir les monter et les utiliser. Les volumes qui ont été restaurés à partir d'instantanés ont probablement déjà un système de fichiers. Si vous créez un nouveau système de fichiers par-dessus le système de fichiers existant, l'opération remplace vos données.

    Utilisez la commande file -s pour obtenir les informations sur un périphérique, telles que son type de système de fichiers. Si le résultat de la commande précédente est simplement data, comme dans l'exemple de sortie suivant, il n'y a pas de système de fichiers sur l'appareil et vous devez en créer un.

    [ec2-user ~]$ sudo file -s /dev/xvdf /dev/xvdf: data

    Si l'appareil possède un système de fichiers, la commande affiche des informations sur le type de système de fichiers. Par exemple, la sortie suivante montre un périphérique racine avec le système de fichiers XFS.

    [ec2-user ~]$ sudo file -s /dev/xvda1 /dev/xvda1: SGI XFS filesystem data (blksz 4096, inosz 512, v2 dirs)
  4. (Condition) Si vous avez découvert qu'il y a un système de fichiers sur le périphérique à l'étape précédente, ignorez cette étape. Si vous avez un volume vide, utilisez la commande mkfs -t pour créer un système de fichiers sur le volume.

    Avertissement

    N'utilisez pas cette commande si vous montez un volume qui contient déjà des données (par exemple, un volume qui a été restauré à partir d'un instantané). Sinon, vous formaterez le volume et supprimerez les données existantes.

    [ec2-user ~]$ sudo mkfs -t xfs /dev/xvdf
  5. Utilisez la commande mkdir pour créer un répertoire de point de montage pour le volume. Le point de montage est l'endroit où se trouve le volume dans l'arborescence du système de fichiers et où vous lisez et écrivez des fichiers après avoir monté le volume. L'exemple suivant crée un répertoire nommé /data.

    [ec2-user ~]$ sudo mkdir /data
  6. Utilisez la commande suivante pour monter le volume dans le répertoire que vous avez créé à l'étape précédente.

    [ec2-user ~]$ sudo mount /dev/xvdf /data
  7. Vérifiez les autorisations sur les fichiers de votre nouveau montage de volume pour vous assurer que les utilisateurs et les applications peuvent écrire sur le volume. Pour plus d'informations sur les autorisations sur les fichiers, consultez File security dans Le projet de documentation Linux.

  8. Le point de montage n'est pas automatiquement préservé après le redémarrage de votre instance. Pour monter automatiquement ce volume EBS après le redémarrage, consultez Monter automatiquement un volume attaché après le redémarrage.

Monter automatiquement un volume attaché après le redémarrage

Pour monter un volume EBS attaché à chaque redémarrage du système, ajoutez une entrée pour l'appareil dans le fichier /etc/fstab.

Vous pouvez utiliser le nom du périphérique, comme /dev/xvdf, dans /etc/fstab, mais nous recommandons d'utiliser plutôt l'identificateur universel unique (UUID) de 128 bits de l'appareil. Les noms de périphériques peuvent changer, mais l'UUID persiste pendant toute la durée de vie de la partition. En utilisant l'UUID, vous réduisez les risques que le système devienne impossible à démarrer après une reconfiguration du matériel. Pour plus d'informations, consultez Identification du périphérique EBS.

Pour monter automatiquement un volume attaché après le redémarrage

  1. (Facultatif) Créez une sauvegarde de votre fichier /etc/fstab que vous pouvez utiliser si vous détruisez ou supprimez accidentellement ce fichier en l'éditant.

    [ec2-user ~]$ sudo cp /etc/fstab /etc/fstab.orig
  2. Utilisez la commande blkid pour trouver l'UUID du périphérique.

    [ec2-user ~]$ sudo blkid /dev/xvda1: LABEL="/" UUID="ca774df7-756d-4261-a3f1-76038323e572" TYPE="xfs" PARTLABEL="Linux" PARTUUID="02dcd367-e87c-4f2e-9a72-a3cf8f299c10" /dev/xvdf: UUID="aebf131c-6957-451e-8d34-ec978d9581ae" TYPE="xfs"
  3. Ouvrez le fichier /etc/fstab avec un éditeur de texte tel que nano ou vim.

    [ec2-user ~]$ sudo vim /etc/fstab
  4. Ajoutez l'entrée suivante à /etc/fstab pour monter le périphérique au point de montage spécifié. Les champs sont la valeur UUID renvoyée par blkid, le point de montage, le système de fichiers et les options de montage recommandées. Pour plus d'informations, consultez la page du manuel pour fstab (exécutez man fstab).

    UUID=aebf131c-6957-451e-8d34-ec978d9581ae /data xfs defaults,nofail 0 2

    Note

    Si jamais vous démarrez votre instance sans ce volume attaché (par exemple, après avoir déplacé ce volume sur une autre instance), l'option de montage nofail permet à l'instance de démarrer même si des erreurs se produisent lors du montage du volume. Les dérivés Debian, y compris les versions Ubuntu antérieures à 16.04, doivent également ajouter l'option de montage nobootwait.

  5. Pour vérifier que votre entrée fonctionne, exécutez les commandes suivantes pour démonter le périphérique, puis montez tous les systèmes de fichiers dans /etc/fstab. S'il n'y a pas d'erreur, le fichier /etc/fstab est correct et votre système de fichiers sera monté automatiquement après avoir été redémarré.

    [ec2-user ~]$ sudo umount /data [ec2-user ~]$ sudo mount -a

    Si vous recevez un message d'erreur, traitez les erreurs dans le fichier.

    Avertissement

    Des erreurs dans le fichier /etc/fstab peuvent rendre un système impossible à démarrer. N'arrêtez pas un système dont le fichier /etc/fstab contient des erreurs.

    Si vous n'êtes pas sûr de savoir comment corriger des erreurs dans /etc/fstab et que vous avez créé un fichier de sauvegarde lors de la première étape de la procédure, vous avez toujours la possibilité de restaurer votre fichier depuis votre fichier de sauvegarde avec la commande suivante.

    [ec2-user ~]$ sudo mv /etc/fstab.orig /etc/fstab