Types de virtualisation AMI Linux - Amazon Elastic Compute Cloud

Types de virtualisation AMI Linux

Les Amazon Machine Images Linux utilisent l'un des deux types de virtualisation : virtualisation paravirtuelle ou virtualisation HVM. Les principales différences entre les AMI de virtualisation paravirtuelle ou virtualisation HVM résident dans leur façon de démarrer et leur capacité à tirer parti des extensions matérielles spéciales (UC, réseau et stockage) pour obtenir une meilleure performance.

Pour obtenir les meilleures performances, nous vous recommandons d'utiliser les types d'instance de la génération actuelle et les AMI HVM quand vous lancez vos instances. Pour plus d'informations sur les types d'instance de la génération actuelle, consultez Types d'instance Amazon EC2. Si vous utilisez des types d'instance de la génération précédente et souhaitez effectuer une mise à niveau, consultez Chemins de mise à niveau.

Le tableau suivant compare les AMI HVM et PV.

HVM Virtualisation paravirtuelle
Description Les AMI HVM sont présentées avec un ensemble entièrement virtualisé de matériel et démarrent en exécutant l'enregistrement d'amorçage maître du périphérique de stockage en mode bloc racine de votre image. Ce type de virtualisation permet d'exécuter un système d'exploitation directement par-dessus une machine virtuelle sans aucune modification, comme si elle était exécutée sur le matériel bare-metal. Le système hôte Amazon EC2 émule une partie ou tout le matériel sous-jacent qui est présenté à l'invité. Les AMIs de virtualisation paravirtuelle démarrent avec un chargeur de démarrage spécial appelé PV-GRUB qui lance le cycle de démarrage, puis charge en chaîne le noyau spécifié dans le fichier menu.lst sur votre image. Les invités de virtualisation paravirtuelle peuvent s'exécuter sur du matériel hôte qui ne prend pas explicitement en charge la virtualisation. Traditionnellement, les invités de virtualisation paravirtuelle avaient de meilleures performances que les invités HVM. A cause des améliorations de la virtualisation HVM et de la disponibilité des pilotes de virtualisation paravirtuelle pour les AMI HVM, ce n'est plus le cas. Pour plus d'informations sur PV-GRUB et son utilisation sur Amazon EC2, consultez Noyaux fournis par l'utilisateur.
Prise en charge des extensions matérielles Oui. Contrairement aux invités PV, les invités HVM peuvent profiter des extensions matérielles qui offrent un accès rapide au matériel sous-jacent sur le système hôte. Pour plus d'informations sur les extensions de virtualisation au niveau de l'UC disponibles dans Amazon EC2, consultez Intel Virtualization Technology sur le site web Intel. Les AMI HVM sont obligatoires pour tirer parti de la mise en réseau améliorée et du traitement GPU. Afin de passer les instructions sur le réseau spécialisé et les appareils GPU, le système d'exploitation doit pouvoir avoir accès à la plate-forme matérielle initiale. La virtualisation HVM donne cet accès. Pour plus d'informations, consultez Réseaux améliorés sur Linux et Instances de calcul accéléré Linux. Non, ils ne peuvent pas tirer parti des extensions matérielles spéciales telles que la mise en réseau améliorée ou le traitement GPU.
Types d'instance pris en charge Tous les types d'instance de la génération actuelle prennent en charge les AMI HVM. Les types d'instance de la génération précédente prennent en charge les AMI PV suivantes :C1, C3, HS1, M1, M3, M2 et T1. Les types d'instance de la génération actuelle ne prennent en charge les AMI de virtualisation paravirtuelle.
Régions prises en charge Toutes les régions prennent en charge les instances HVM. Asie-Pacifique (Tokyo), Asie-Pacifique (Singapour), Asie-Pacifique (Sydney), Europe (Francfort), Europe (Irlande), Amérique du Sud (São Paulo), US East (N. Virginia), USA Ouest (Californie du Nord) et USA Ouest (Oregon)
Comment trouver Vérifiez que le type de virtualisation de l'AMI est défini sur hvm à l'aide de la console ou de la commande describe-images. Vérifiez que le type de virtualisation de l'AMI est défini sur paravirtual à l'aide de la console ou de la commande describe-images.

Virtualisation paravirtuelle sur HVM

Les invités paravirtuels avaient traditionnellement de meilleures performances en ce qui concerne les opérations de stockage et les opérations réseau que les invités HVM, car ils pouvaient tirer parti de pilotes spéciaux pour les I/O qui évitaient la surcharge du réseau et du disque matériel en émulation. Les invités HVM devaient quant à eux appliquer ces instructions à du matériel émulé. Maintenant, les pilotes de virtualisation paravirtuelle sont disponibles pour les invités HVM, donc les systèmes d'exploitation qui ne peuvent pas être utilisés dans un environnement paravirtualisé peuvent encore connaître des avantages en termes de performance en ce qui concerne le stockage et l'I/O du réseau en les utilisant. Avec ces pilotes de virtualisation paravirtuelle sur HVM, les invités HVM peuvent obtenir une performance similaire, ou meilleure, que les invités paravirtuels.