instances Amazon EC2 Windows - Amazon Elastic Compute Cloud

instances Amazon EC2 Windows

Voici une présentation des composants clés de Amazon EC2 et du fonctionnement d'une instance Windows par rapport à l'exécution de Windows Server sur site.

instances et AMI

Une Amazon Machine Image (AMI) est un modèle qui contient une configuration logicielle (par exemple, un système d'exploitation, un serveur d'applications et des applications). À partir d'une AMI, vous lancez des instances qui sont des copies de l'AMI s'exécutant en tant que serveurs virtuels dans le cloud.

Amazon publie de nombreuses AMI contenant des configurations logicielles courantes pour un usage public. En outre, des membres de la communauté de développeurs AWS ont publié leurs propres AMI personnalisées. Vous pouvez également créer vos propres AMI personnalisées. Cela vous permet de démarrer rapidement et facilement de nouvelles instances disposant de tout ce dont vous avez besoin. Par exemple, si votre application est un site web ou un service web, votre AMI peut inclure un serveur web, le contenu statique associé et le code pour les pages dynamiques. Ainsi, quand vous lancez une instance à partir de cette AMI, votre serveur web démarre et votre application est prête à accepter des demandes.

Pour réduire le temps de lancement des instances Windows, vous pouvez optimiser votre AMI pour un lancement plus rapide, ce qui crée un ensemble d'instantanés approvisionnés préalablement pour lancer des instances jusqu'à 65 % plus rapidement. Pour en savoir plus, consulter Configurer votre AMI Windows pour un lancement plus rapide

Vous pouvez lancer différents types d'instance à partir d'une seule AMI. Le type d'instance détermine l'infrastructure utilisée pour votre instance. Certains types d'instance sont destinés à un usage général, tandis que d'autres prennent en charge des optimisations pour des utilisations spécifiques telles que les processeurs haute performance pour le calcul, la mémoire améliorée pour le traitement de grands jeux de données et les I/O rapides pour le stockage. Sélectionnez un type d'instance qui fournit la performance et la taille dont vous avez besoin pour les applications ou les logiciels que vous prévoyez d'exécuter sur l'instance. Pour plus d'informations, consultez Types d'instance Amazon EC2.

Vos instances Windows continuent de s'exécuter jusqu'à ce que vous les arrêtiez ou les mettiez hors service, ou jusqu'à ce qu'elles connaissent une défaillance. En cas de défaillance d'une instance, vous pouvez en lancer une nouvelle à partir de l'AMI.

Une limite s'applique à votre compte AWS quant au nombre d'instances que vous pouvez exécuter. Pour plus d'informations sur cette limite et savoir comment demander que celle-ci soit augmentée, consultez Combien d'instances puis-je exécuter dans Amazon EC2 dans la questions fréquentes (FAQ) générale sur Amazon EC2.

Différences entre Windows Server et les instances Windows

Après avoir lancé votre instance Amazon EC2 Windows, elle se comporte comme un serveur traditionnel exécutant Windows Server. Par exemple, Windows Server et ne instance Amazon EC2 peuvent être utilisés pour exécuter vos applications web, réaliser un traitement par lots ou gérer des applications exigeant des calculs à grande échelle. Toutefois, il existe des différences considérables entre le modèle de matériel de serveur et le modèle de cloud computing. La manière dont une instance Amazon EC2 s'exécute est différente de celle dont un serveur traditionnel exécutant Windows Server s'exécute.

Avant de commencer le lancement des instances Windows Amazon EC2, sachez que l'architecture des applications s'exécutant sur les serveurs cloud peut varier considérablement de celle des modèles d'applications traditionnels s'exécutant sur votre matériel. L'implémentation d'applications sur les serveurs cloud nécessite de modifier votre processus de conception.

Le tableau suivant présente certaines différences clés entre Windows Server et une instance Windows Amazon EC2.

Windows Server Instance Windows Amazon EC2

Les ressources et la capacité sont limitées physiquement.

Les ressources et la capacité sont évolutives.

Vous payez pour l'infrastructure, même si vous ne l'utilisez pas.

Vous payez pour utilisation de l'infrastructure. Nous arrêtons de vous facturer pour l'instance dès que vous l'arrêter ou la mettez hors service.

Occupe de l'espace physique et doit être mis à jour régulièrement.

N'occupe pas d'espace physique et ne doit être mise à jour régulièrement.

Démarre en appuyant sur le bouton de mise sous tension (aussi appelé démarrage à froid).

Démarre au lancement de l'instance.

Vous pouvez laisser le serveur s'exécuter jusqu'à ce qu'il soit temps de l'arrêter ou le mettre dans un état de veille ou de veille prolongée (pendant laquelle le serveur est mis hors tension).

Vous laissez le serveur s'exécuter ou l'arrêter et le démarrer (l'instance est alors déplacée vers un nouvel ordinateur hôte).

Lorsque vous arrêtez le serveur, toutes les ressources restent intactes et dans l'état dans lequel elles se trouvaient lorsque vous l'avez mis hors tension. Les informations que vous avez stockées sur le disque dur persistent et vous pouvez y accéder quand vous le souhaitez. Vous pouvez rétablir l'état d'exécution du serveur en mettant celui-ci sous tension.

Lorsque vous mettez une instance hors service, vous ne disposez plus de son infrastructure. Vous ne pouvez pas vous connecter à une instance mise hors service, ni la redémarrer. En revanche, vous pouvez créer une image à partir de votre instance pendant que celle-ci est en cours d'exécution et lancer de nouvelles instances à partir de l'image à tout moment.

Un serveur traditionnel exécutant Windows Server passe par les états affichés dans le diagramme suivant.


				États d'un serveur Windows traditionnel

Une instance Windows Amazon EC2 est similaire au Windows Server traditionnel, comme vous pouvez le constater en comparant le diagramme suivant au diagramme précédent concernant Windows Server. Après avoir lancé une instance, elle passe brièvement par l'état en attente pendant l'enregistrement, puis passe à l'état d'exécution. L'instance reste active jusqu'à ce que vous l'arrêtiez ou la mettiez hors service. Vous ne pouvez pas redémarrer une instance mise hors service. Vous pouvez créer une image de sauvegarde de votre instance pendant que celle-ci est en cours d'exécution et lancer une nouvelle instance à partir de cette image de sauvegarde.


				Cycle de vie d'une instance et d'une AMI

Concevoir vos applications pour qu'elles s'exécutent sur des instances Windows

Lorsque vous concevez vos applications pour qu'elles s'exécutent sur des instances Windows Amazon EC2, il est important que vous teniez compte des différences mentionnées dans la section précédente.

Les applications conçues pour Amazon EC2 utilisent l'infrastructure de calcul sous-jacente sur une base adaptée aux besoins. Elles exploitent des ressources nécessaires (telles que du stockage et du calcul) à la demande afin de réaliser une tâche, et abandonnent les ressources une fois l'opération terminée. En outre, elles s'éliminent souvent elles-mêmes une fois le travail terminé. En cours de fonctionnement, l'application s'adapte en se basant sur Elastic en fonction des exigences des ressources. En cas de défaillances de l'infrastructure, une application s'exécutant sur une instance Amazon EC2 peut être mise hors service et recréer les différents composants à volonté.

Lors de la conception de vos applications Windows pour qu'elles s'exécutent sur Amazon EC2, vous pouvez prévoir un déploiement et une réduction rapides de ressources de stockage et de calcul, basés sur l'évolution de vos besoins.

Lorsque vous exécutez une instance Windows Amazon EC2, vous n'avez pas besoin de dimensionner le package système exact de matériel, de logiciels et de stockage comme vous le faites avec Windows Server. Au lieu de cela, vous pouvez vous concentrer sur l'utilisation de diverses ressources cloud pour améliorer l'évolutivité et les performances globales de vos applications Windows.

Avec Amazon EC2, il est primordial de concevoir l'architecture en tenant compte des défaillances et des interruptions. Comme pour tout système évolutif et redondant, l'architecture de votre système doit prévoir les défaillances de calcul, réseau et du stockage. Vous devez créer des mécanismes dans vos applications capables de gérer différents types de défaillances. Pour cela, vous devez créer un système modulaire contenant des composants individuels qui ne sont pas étroitement liés, qui peuvent interagir de manière asynchrone et se traiter mutuellement comme des boîtes noires évolutives de manière autonome. Par conséquent, si l'un de vos composants tombe en passe ou est occupé, vous pouvez lancer d'autres instances de ce composant sans détériorer le système.

Il est également important de tenir compte des défaillances en répartissant votre application de manière géographique. La réplication de votre application sur des régions géographiquement distribuées contribue à améliorer la grande disponibilité de votre système.

L'infrastructure Amazon EC2 est programmable et vous pouvez utiliser des scripts pour automatiser le processus de déploiement, pour installer et configurer des logiciels et des applications, ainsi que pour amorcer vos serveurs virtuels.

Vous devez implémenter la sécurité dans chaque layer de l'architecture de votre application s'exécutant sur une instance Windows Amazon EC2. Si vous vous inquiétez de stocker des données sensibles et confidentielles dans votre environnement Amazon EC2, vous devriez chiffrer les données avant de les charger.