Bande passante réseau d’instance Amazon EC2 - Amazon Elastic Compute Cloud

Les traductions sont fournies par des outils de traduction automatique. En cas de conflit entre le contenu d'une traduction et celui de la version originale en anglais, la version anglaise prévaudra.

Bande passante réseau d’instance Amazon EC2

Les spécifications de bande passante de l’instance s’appliquent au trafic entrant et sortant de l’instance. Par exemple, si une instance spécifie jusqu’à 10 Gbit/s de bande passante, cela signifie qu’elle dispose d’une bande passante maximale de 10 Gbit/s pour le trafic entrant et de 10 Gbit/s pour le trafic sortant. La bande passante du réseau dont dispose une instance EC2 dépend de plusieurs facteurs suivants.

Trafic multi-flux

La bande passante pour le trafic multi-flux agrégé disponible pour une instance dépend de la destination du trafic.

  • Au sein de la région – Le trafic peut utiliser la bande passante réseau complète disponible pour l’instance.

  • Pour les autres régions, une passerelle Internet, Direct Connect ou passerelles locales (LGW) : le trafic peut utiliser jusqu’à 50 % de la bande passante du réseau disponible pour une instance de la génération actuelle avec un minimum de 32 vCPUs. La bande passante pour une instance de génération actuelle avec moins de 32 vCPU est limitée à 5 Gbit/s.

Trafic à flux unique

La bande passante de référence pour le trafic à flux unique est limitée à 5 Gbit/s lorsque les instances ne sont pas dans le même groupe de placement du cluster. Pour réduire la latence et augmenter la bande passante à flux unique, essayez l’une des solutions suivantes :

  • Utilisez un groupe de placement du cluster pour obtenir jusqu’à 10 Gbit/s de bande passante pour les instances au sein du même groupe.

  • Configurez plusieurs chemins entre deux points de terminaison pour obtenir une bande passante plus élevée avec Multipath TCP (MPTCP).

  • Configurez ENA Express pour les instances éligibles au sein du même sous-réseau afin d’atteindre 25 Gbit/s entre ces instances.

Bande passante d’instance disponible

La bande passante réseau disponible d’une instance dépend du nombre de vCPU dont elle dispose. Par exemple, une instance m5.8xlarge dispose de 32 vCPU et d’une bande passante réseau de 10 Gbit/s, et une instance m5.16xlarge dispose de 64 vCPU et de 20 Gbit/s de bande passante réseau. Les instances peuvent ne pas atteindre cette bande passante, par exemple, si elles dépassent les autorisations réseau au niveau de l’instance, tels que le paquet par seconde ou le nombre de connexions suivies. La quantité de bande passante disponible exploitable par le trafic dépend du nombre de vCPUs et de la destination. Par exemple, si une instance m5.16xlarge dispose de 64 vCPU, alors le trafic vers une autre instance de la Région pourra utiliser la bande passante totale disponible (20 Gbit/s). Toutefois, le trafic vers une autre instance dans une Région différente ne peut utiliser que 50 % de la bande passante disponible (10 Gbit/s).

Généralement, pour les instances avec 16 vCPU ou moins (taille 4xlarge et plus petites) les références indiquent une bande passante « maximum » spécifiée ; par exemple, « jusqu’à 10 Gbit/s ». Ces instances ont une bande passante de base. Pour répondre à une demande supplémentaire, ils peuvent utiliser un mécanisme de crédit d’I/O réseau pour surpasser leur bande passante de base. Les instances peuvent utiliser la bande passante de rafale pendant une durée limitée, généralement de 5 à 60 minutes, en fonction de la taille de l’instance.

Une instance reçoit le nombre maximal de crédits d’I/O réseau au lancement. Si l’instance épuise ses crédits d’I/O réseau, elle retourne à sa bande passante de base. Une instance en cours d’exécution gagne des crédits d’I/O réseau lorsqu’elle utilise moins de bande passante réseau que sa bande passante de base. Une instance arrêtée ne gagne pas de crédits d’I/O réseau. Le mode rafale d’une instance dépend de la mesure du possible, même lorsque l’instance dispose de crédits disponibles, car la bande passante de rafale est une ressource partagée.

Il existe des compartiments de crédits d’E/S réseau distincts pour les trafics entrants et sortants.

Performances réseau de base et de rafale

Le guide des types d'instances Amazon EC2 décrit les performances réseau pour chaque type d'instance, ainsi que la bande passante réseau de référence disponible pour les instances qui peuvent utiliser de la bande passante en rafale. Pour plus d’informations, consultez les ressources suivantes :

Pour visualiser les performances du réseau à l'aide du AWS CLI

Vous pouvez utiliser la describe-instance-types AWS CLI commande pour afficher des informations sur un type d'instance. L’exemple suivant affiche les informations de performances du réseau pour toutes les instances C5.

aws ec2 describe-instance-types --filters "Name=instance-type,Values=c5.*" --query "InstanceTypes[].[InstanceType, NetworkInfo.NetworkPerformance, NetworkInfo.NetworkCards[0].BaselineBandwidthInGbps]" --output table --------------------------------------------- | DescribeInstanceTypes | +--------------+--------------------+-------+ | c5.4xlarge | Up to 10 Gigabit | 5.0 | | c5.xlarge | Up to 10 Gigabit | 1.25 | | c5.12xlarge | 12 Gigabit | 12.0 | | c5.24xlarge | 25 Gigabit | 25.0 | | c5.metal | 25 Gigabit | 25.0 | | c5.9xlarge | 12 Gigabit | 12.0 | | c5.2xlarge | Up to 10 Gigabit | 2.5 | | c5.large | Up to 10 Gigabit | 0.75 | | c5.18xlarge | 25 Gigabit | 25.0 | +--------------+--------------------+-------+

Contrôle de la bande passante de l’instance

Vous pouvez utiliser CloudWatch des métriques pour surveiller la bande passante du réseau de l'instance ainsi que les paquets envoyés et reçus. Vous pouvez utiliser les métriques de performances réseau fournies par le pilote Elastic Network Adapter (ENA) pour contrôler lorsque le trafic dépasse les autorisations réseau définies par Amazon EC2 au niveau de l’instance.

Vous pouvez configurer si Amazon EC2 envoie des données métriques pour l'instance en CloudWatch utilisant des périodes d'une minute ou de cinq minutes. Il est possible que les métriques de performance du réseau indiquent qu'une allocation a été dépassée et que des paquets ont été abandonnés alors que les métriques d' CloudWatch instance ne le font pas. Cela peut se produire lorsque l'instance connaît un bref pic de demande de ressources réseau (appelé microburst), mais que les CloudWatch indicateurs ne sont pas suffisamment précis pour refléter ces pics de microsecondes.