Amazon Redshift
Manuel du développeur de base de données

CREATE SCHEMA

Définit un nouveau schéma pour la base de données actuelle.

Syntaxe

CREATE SCHEMA [ IF NOT EXISTS ] schema_name [ AUTHORIZATION username ] [ schema_element [ ... ] ] CREATE SCHEMA AUTHORIZATION username [ schema_element [ ... ] ]

Paramètres

IF NOT EXISTS

Clause indiquant que si le schéma spécifié existe déjà, la commande ne doit faire aucune modification et retourner un message selon lequel le schéma existe, plutôt que de mettre fin avec une erreur.

Comme cette clause est utile lors de l'écriture de scripts, le script n'échoue pas si CREATE SCHEMA tente de créer un schéma qui existe déjà.

nom_schéma

Nom du nouveau schéma. Le nom du schéma ne peut pas être PUBLIC. Pour plus d'informations sur les noms valides, consultez Noms et identificateurs.

Note

La liste des schémas du paramètre de configuration search_path détermine la priorité des objets portant le même nom quand il y est fait référence sans noms de schéma.

AUTHORIZATION

Clause qui accorde la propriété à un utilisateur spécifié.

nom d'utilisateur

Nom du propriétaire du schéma.

élément_schéma

Définition d'un ou de plusieurs objets à créer dans le schéma.

Restrictions

Amazon Redshift applique les limites suivantes pour les schémas.

  • Il y a un maximum de 9900 schémas par base de données.

Exemples

L'exemple suivant crée un schéma nommé US_SALES et accorde la propriété à l'utilisateur DWUSER :

create schema us_sales authorization dwuser;

Pour consulter le nouveau schéma, interrogez la table catalogue PG_NAMESPACE comme illustré ci-après :

select nspname as schema, usename as owner from pg_namespace, pg_user where pg_namespace.nspowner = pg_user.usesysid and pg_user.usename ='dwuser'; schema | owner ----------+---------- us_sales | dwuser (1 row)

L'exemple suivant crée le schéma US_SALES, ou ne fait rien et retourne un message si le schéma existe déjà :

create schema if not exists us_sales;