Création d’un modèle de lancement - Amazon Elastic Compute Cloud

Les traductions sont fournies par des outils de traduction automatique. En cas de conflit entre le contenu d'une traduction et celui de la version originale en anglais, la version anglaise prévaudra.

Création d’un modèle de lancement

Créez un modèle de lancement à l'aide des paramètres que vous définissez, ou utilisez un modèle de lancement ou une instance existant comme base pour un nouveau modèle de lancement.

Création d'un modèle de lancement à partir de paramètres

Pour créer un modèle de lancement, vous devez spécifier son nom et au moins un paramètre de configuration d’instance.

Pour créer un modèle de lancement à l'aide de la console
  1. Ouvrez la console Amazon EC2 à l'adresse https://console.aws.amazon.com/ec2/.

  2. Dans le panneau de navigation, choisissez Modèles de lancement, puis Créer un modèle de lancement.

  3. Les paramètres du modèle de lancement sont regroupés. Pour plus de détails sur chaque groupe, consultez les sections ci-dessous.

  4. Utilisez le panneau Résumé pour vérifier la configuration de votre modèle de lancement. Vous pouvez accéder à n'importe quelle section en choisissant le lien correspondant, puis en apportant les modifications nécessaires.

  5. Lorsque vous êtes prêt à créer votre modèle de lancement, choisissezCreate launch template (Créer un modèle de lancement).

  1. Pour Nom du modèle de lancement, entrez un nom descriptif pour le modèle.

  2. Pour Description de la version du modèle, fournissez une brève description de cette version du modèle de lancement.

  3. Pour étiqueter le modèle de lancement à la création, développez Template tags (Identifications du modèle), choisissez Add tag (Ajouter une identification), puis saisissez une paire de clé et de valeur d’identification. Choisissez Add tag (Ajouter une identification) pour chaque étiquette supplémentaire.

    Note

    Pour étiqueter les ressources créées lors du lancement d’une instance, vous devez spécifier les identifications sous Resource tags (Identifications de ressource). Pour plus d’informations, consultez Balises de ressources.

Une Amazon Machine Image (AMI) contient les informations requises pour créer une instance. Par exemple, une AMI peut contenir le logiciel nécessaire pour fonctionner en tant que serveur web, comme Linux, Apache et votre site web.

Vous pouvez trouver une AMI appropriée en procédant comme suit. Avec chaque option de recherche d’AMI, choisissez Cancel (Annuler) (en haut à droite) pour revenir au modèle de lancement sans choisir une AMI.

Barre de recherche

Pour effectuer une recherche parmi toutes les AMI disponibles, saisissez un mot-clé dans la barre de recherche d’AMI, puis appuyez sur Entrée. Pour sélectionner une AMI, choisissez Select (Sélectionner).

Recents (Récentes)

Les AMI que vous avez récemment utilisées.

Choisissez Recently launched (Lancées récemment) ou Currently in use (Actuellement en cours d’utilisation), puis, à partir de Amazon Machine Image (AMI), sélectionnez une AMI.

Mes AMI

Les AMI privées que vous possédez ou qui ont été partagées avec vous.

Choisissez Owned by me (M’appartenant) ou Shared with me (Partagées avec moi), puis, à partir de Amazon Machine Image (AMI), sélectionnez une AMI.

Quick Start

Les AMI sont regroupées par système d’exploitation afin de vous aider à démarrer rapidement.

Sélectionnez d’abord le système d’exploitation dont vous avez besoin, puis dans Amazon Machine Image (AMI), sélectionnez une AMI. Pour sélectionner une AMI éligible pour l’offre gratuite, assurez-vous que l’AMI indique Free tier eligible (Éligible à l’offre gratuite).

Browse more AMIs (Parcourir plus d’AMI)

Choisissez Browse more AMIs (Parcourir plus d’AMI) pour parcourir le catalogue complet des AMI.

  • Pour effectuer une recherche parmi toutes les AMI disponibles, saisissez un mot-clé dans la barre de recherche, puis appuyez sur Entrée.

  • Pour rechercher une AMI à l’aide d’un paramètre Systems Manager, sélectionnez le bouton fléché à droite de la barre de recherche, puis choisissez Search by Systems Manager parameter (Rechercher par paramètre Systems Manager). Pour plus d’informations, consultez Utiliser un paramètre Systems Manager pour rechercher une AMI.

  • Pour spécifier un paramètre Systems Manager qui sera converti en AMI au moment du lancement d’une instance à partir du modèle de lancement, sélectionnez le bouton fléché à droite de la barre de recherche, puis choisissez Spécifier une valeur personnalisée/paramètre Systems Manager. Pour plus d’informations, consultez Utilisation d’un paramètre Systems Manager au lieu d’un ID d’AMI.

  • Pour effectuer une recherche par catégorie, choisissez Quickstart AMIs (AMI de démarrage rapide), My AMIs (Mes AMI), AMIs (AMI ), AWS Marketplace ou Community AMIs (AMI de la communauté).

    AWS Marketplace Il s'agit d'une boutique en ligne où vous pouvez acheter des logiciels qui fonctionnent sur AWS, y compris des AMI. Pour plus d'informations sur le lancement d'une instance depuis le AWS Marketplace, consultezLancer une AWS Marketplace instance. Dans les AMI de communauté, vous pouvez trouver les AMI que les membres de AWS la communauté ont mises à la disposition des autres utilisateurs. les AMI détenues par Amazon ou par un partenaire Amazon vérifié sont certifiées Fournisseur vérifié.

  • Pour filtrer la liste des AMI, cochez une ou plusieurs cases sous Refine results (Affiner les résultats) sur la gauche de l’écran. Les options de filtre sont différentes selon la catégorie de recherche sélectionnée.

  • Vérifiez le Type de périphérique racine spécifié pour chaque AMI. Déterminez les types d’AMI dont vous avez besoin, ebs (basées sur Amazon EBS) ou instance-store (basées sur le stockage d’instances). Pour plus d’informations, consultez Stockage pour le périphérique racine.

  • Vérifiez le Type de virtualisation spécifié pour chaque AMI. Déterminez le type d’AMI dont vous avez besoin, hvm ou paravirtual. Par exemple, certains types d’instance requièrent HVM. Pour plus d'informations, voir Types de virtualisation AMI Linux.

  • Vérifiez le mode de démarrage répertorié pour chaque AMI. Notez quelles AMI utilisent le mode de démarrage dont vous avez besoin : legacy-bios, uefi ou uefi-preferred. Pour plus d’informations, consultez Modes de démarrage.

  • Choisissez une AMI correspondant à vos besoins, puis choisissez Sélectionner.

Le type d’instance définit la configuration matérielle et la taille de l’instance. Les types d’instance plus importants disposent de plus d’UC et de mémoire. Pour plus d'informations, consultez les types d'instances Amazon EC2.

Pour Instance type (Type d’instance), vous pouvez soit sélectionner un type d’instance, soit spécifier des attributs d’instance et laisser Amazon EC2 identifier les types d’instance avec ces attributs.

Note

La spécification d’attributs d’instance est prise en charge uniquement lorsque vous utilisez des groupes Auto Scaling, une flotte EC2 et un parc d’instances Spot pour lancer des instances. Pour plus d’informations, consultez Création d’un groupe Auto Scaling à l’aide de la sélection de type d’instance basée sur des attributs, Sélection de type d'instance basée sur des attributs pour la flotte EC2 et Sélection de type d’instance basée sur des attributs pour un parc d’instances Spot.

Si vous prévoyez d'utiliser le modèle de lancement dans l'assistant de lancement d'instance ou avec l'RunInstancesAPI, vous devez sélectionner un type d'instance.

  • Type d’instance : assurez-vous que le type d’instance est compatible avec l’AMI spécifiée. Pour plus d’informations, consultez Types d'instances Amazon EC2.

  • Comparaison des types d’instances : vous pouvez comparer différents types d’instances en fonction des attributs suivants : nombre de vCPU, architecture, quantité de mémoire (Gio), quantité de stockage (Go), type de stockage et performance réseau.

  • Obtenir des conseils : vous pouvez obtenir des conseils et des suggestions concernant les types d’instances depuis le sélecteur de type d’instance Amazon Q EC2. Pour plus d’informations, consultez Obtention de recommandations sur le type d’instance pour une nouvelle charge de travail.

  • Avancé : pour spécifier des attributs d’instance et permettre à Amazon EC2 d’identifier les types d’instance avec ces attributs, choisissez Advanced (Avancé), puis Specify instance type attributes (Spécifier les attributs de type d’instance).

    • Nombre de vCPU : saisissez le nombre minimum et maximum de vCPU pour vos besoins de calcul. Pour n’indiquer aucune limite, saisissez un minimum de 0 et laissez le champ maximum vide.

    • Quantité de mémoire (MiB) : saisissez la quantité minimale et maximale de mémoire, en MiB, pour vos besoins en calcul. Pour n’indiquer aucune limite, saisissez un minimum de 0 et laissez le champ maximum vide.

    • Développez Attributs de type d’instance facultatifs et choisissez Add attribute (Ajouter un attribut) pour exprimer plus en détail vos besoins en matière de calcul. Pour plus d'informations sur chaque attribut, consultez InstanceRequirementsRequestle manuel Amazon EC2 API Reference.

    • Resulting instance types (Types d’instance obtenus) : vous pouvez prévisualiser les types d’instance qui correspondent aux attributs spécifiés. Pour exclure des types d’instance, choisissez Add attribute (Ajouter un attribut), et depuis la liste Attribute (Attribut), choisissez Excluded instance types (Types d’instance exclus). À partir de la liste Attribute value (Valeur d’attribut), sélectionnez les types d’instances à exclure.

La paire de clé correspondante à l’instance.

Pour Key pair name (Nom de la paire de clés), choisissez une paire de clés existante ou choisissez Create new key pair (Créer une nouvelle paire de clés) pour en créer une nouvelle. Pour plus d’informations, consultez Paires de clés Amazon EC2 et instances Amazon EC2.

Configurez les paramètres réseau, le cas échéant.

  • Sous-réseau : vous pouvez lancer une instance dans un sous-réseau associé à une zone de disponibilité, une zone locale, une zone Wavelength ou un Outpost.

    Pour lancer l’instance dans une zone de disponibilité, sélectionnez le sous-réseau dans lequel lancer votre instance. Pour créer un sous-réseau, choisissez Créer un nouveau sous-réseau afin d’accéder à la console Amazon VPC. Une fois que vous avez terminé, revenez dans l’assistant et choisissez l’icône Refresh (Actualiser) afin de charger votre sous-réseau dans la liste.

    Pour lancer l’instance dans une zone locale, sélectionnez un sous-réseau que vous avez créé dans la zone locale.

    Pour lancer une instance dans un Outpost, sélectionnez un sous-réseau dans un VPC que vous avez associé à l’Outpost.

  • Firewall (security groups) (Pare-feu (groupes de sécurité)) : utilisez un ou plusieurs groupes de sécurité afin de définir les règles de pare-feu de votre instance. Ces règles déterminent le trafic réseau entrant acheminé vers votre instance. Le reste du trafic est ignoré. Pour plus d’informations sur les groupes de sécurité, consultez Groupes de sécurité Amazon EC2 pour les instances Linux.

    Si vous ajoutez une interface réseau, vous devez indiquer les mêmes groupes de sécurité dans l’interface réseau.

    Sélectionnez ou créez un groupe de sécurité de la façon suivante :

    • Pour sélectionner un groupe de sécurité existant, choisissez Select exisiting security group (Sélectionner un groupe de sécurité existant), puis sélectionnez votre groupe de sécurité dans Common security groups (Groupes de sécurité courants).

    • Pour créer un nouveau groupe de sécurité, sélectionnez Create security group (Créer un groupe de sécurité).

      Vous pouvez ajouter des règles en fonction de vos besoins. Par exemple, si votre instance sera un serveur web, ouvrez les ports 80 (HTTP) et 443 (HTTPS) afin d’autoriser le trafic Internet.

      Pour ajouter une règle, choisissez Add security group rule (Ajouter une règle de groupe de sécurité). Pour Type, sélectionnez le type de trafic réseau. Le champ Protocol (Protocole) est automatiquement rempli avec le protocole pour s’ouvrir au trafic réseau. Pour Source type (Type de source), sélectionnez le type de source. Sélectionnez My IP (Mon IP) afin de permettre au modèle de lancement d’ajouter l’adresse IP publique de votre ordinateur. Toutefois, si votre connexion s’effectue via un ISP ou derrière un pare-feu sans adresse IP statique, vous devez déterminer la plage d’adresses IP utilisée par les ordinateurs clients.

      Avertissement

      Les règles qui activent toutes les adresses IP (0.0.0.0/0) pour accéder à votre instance via SSH ou RDP sont acceptables si vous lancez brièvement une instance de test et que vous l’arrêtez ou la résiliez bientôt, mais ne sont pas acceptables pour un environnement de production. Veillez à autoriser une seule adresse IP ou plage d’adresses à accéder à votre instance.

  • Advanced network configuration (Configuration de mise en réseau avancée)

    Interface réseau

    • Index du périphérique : numéro du périphérique correspondant à l’interface réseau, par exemple eth0 pour l’interface réseau principale. Si vous ne renseignez pas ce champ, AWS crée l’interface réseau principale.

    • Network interface (Interface réseau) : sélectionnez New interface (Nouvelle interface) pour permettre à Amazon EC2 de créer une nouvelle interface, ou sélectionnez une interface réseau disponible et existante.

    • Description : (facultatif) description de la nouvelle interface réseau.

    • Subnet (Sous-réseau) : sous-réseau dans lequel créer une nouvelle interface réseau. Pour l’interface réseau principale (eth0), il s’agit du sous-réseau dans lequel l’instance est lancée. Si vous avez indiqué une interface réseau existante pour eth0, l’instance est lancée dans le sous-réseau dans lequel l’interface réseau est située.

    • Groupes de sécurité : un ou plusieurs groupes de sécurité de votre VPC auxquels associer l’interface réseau.

    • Auto-assign public IP (Attribuer automatiquement l’adresse IP publique) : indiquez si l’instance est associée à une adresse IPv4 publique. Par défaut, les instances d’un sous-réseau par défaut se voient attribuer une adresse IPv4 publique, contrairement aux instances d’un sous-réseau personnalisé. Vous pouvez sélectionner Activer ou Désactiver pour remplacer la configuration par défaut du sous-réseau. Pour plus d’informations, consultez Adresses IPv4 publiques.

    • IP principale : une adresse IPv4 privée de la plage d’adresses de votre sous-réseau. Laissez ce champ vide pour qu’Amazon EC2 choisisse une adresse IPv4 privée à votre place.

    • Secondary IP (Adresse IP secondaire) : une ou plusieurs adresses IPv4 privées supplémentaires de la plage d’adresses de votre sous-réseau. Choisissez Manually assign (Attribuer manuellement) et saisissez une adresse IP. Choisissez Add IP (Ajouter une adresse IP) pour ajouter une autre adresse IP. Sinon, choisissez Automatically assign (Attribuer automatiquement) pour laisser Amazon EC2 en choisir une pour vous et saisissez une valeur indiquant le nombre d’adresses IP à ajouter.

    • (IPv6 uniquement) Adresses IP IPv6 : adresse IPv6 comprise dans la plage du sous-réseau. Choisissez Manually assign (Attribuer manuellement) et saisissez une adresse IP. Choisissez Add IP (Ajouter une adresse IP) pour ajouter une autre adresse IP. Sinon, choisissez Automatically assign (Attribuer automatiquement) pour laisser Amazon EC2 en choisir une pour vous et saisissez une valeur indiquant le nombre d’adresses IP à ajouter.

    • Préfixes IPv4 : les préfixes IPv4 pour l’interface réseau.

    • Préfixes IPv6 : les préfixes IPv6 pour l’interface réseau.

    • (Facultatif) Attribuer une adresse IP IPv6 principale : si vous lancez une instance sur un sous-réseau à double pile ou uniquement IPv6, vous avez la possibilité d’Attribuer une adresse IP IPv6 principale. L’attribution d’une adresse IPv6 principale vous permet d’éviter de perturber le trafic vers les instances ou les ENI. Choisissez Activer si cette instance dépend du fait que son adresse IPv6 ne change pas. Lorsque vous lancez l'instance, une adresse IPv6 associée à l'ENI attachée à votre instance AWS sera automatiquement attribuée comme adresse IPv6 principale. Une fois que vous avez activé une adresse GUA IPv6 comme adresse IPv6 principale, vous ne pouvez pas la désactiver. Lorsque vous activez une adresse GUA IPv6 comme adresse IPv6 principale, la première GUA IPv6 devient l’adresse IPv6 principale jusqu’à ce que l’instance soit résiliée ou que l’interface réseau soit détachée. Si plusieurs adresses IPv6 sont associées à une ENI attachée à votre instance et que vous activez une adresse IPv6 principale, la première adresse GUA IPv6 associée à l’ENI devient l’adresse IPv6 principale.

    • Supprimer à la résiliation : indiquez s’il convient de supprimer l’interface réseau à la suppression de l’instance.

    • Elastic Fabric Adapter (EFA) : Indique si l’interface réseau est une Elastic Fabric Adapter (EFA). Pour plus d’informations, consultez Elastic Fabric Adapter (EFA).

    • Index de carte réseau : l’index de la carte réseau. L’interface réseau principale doit être affectée à l’index de carte réseau 0. Certains types d'instance prennent en charge plusieurs cartes réseau.

    • ENA Express : ENA Express est alimenté par la technologie AWS Scalable Reliable Datagram (SRD). La technologie SRD utilise un mécanisme de pulvérisation de paquets pour répartir la charge et éviter la congestion du réseau. L’activation d’ENA Express permet aux instances prises en charge de communiquer en utilisant le SRD en plus du trafic TCP normal lorsque cela est possible. Le modèle de lancement n’inclut pas la configuration ENA Express pour l’instance, sauf si vous sélectionnez Activer ou Désactiver.

    • ENA Express UDP : si vous avez activé ENA Express, vous pouvez éventuellement l’utiliser pour le trafic UDP. Le modèle de lancement n’inclut pas la configuration ENA Express pour l’instance, sauf si vous sélectionnez Activer ou Désactiver.

    Pour ajouter plusieurs interfaces réseau, choisissez Add network interface (Ajouter une interface réseau). Le nombre d’interfaces réseau que vous pouvez ajouter dépend du nombre pris en charge par le type d’instance sélectionné. Des interfaces réseau supplémentaires peuvent résider dans un sous-réseau différent du même VPC ou dans un sous-réseau d'un autre VPC que vous possédez (à condition que le sous-réseau se trouve dans la même zone de disponibilité que votre instance). Si vous sélectionnez un sous-réseau dans un autre VPC, l'étiquette Multi-VPC apparaît à côté de l'interface réseau que vous avez ajoutée. Cela vous permet de créer des instances multi-résidents entre des VPC dotés de différentes configurations réseau et de sécurité. Notez que si vous attachez une ENI supplémentaire depuis un autre VPC, vous devez choisir un groupe de sécurité pour l'ENI à partir de ce VPC.

    Pour plus d’informations, consultez Interfaces réseau Elastic. Si vous spécifiez plusieurs interfaces réseau, votre instance ne peut recevoir aucune adresse IPv4 publique. En outre, si vous spécifiez une interface réseau existante pour eth0, vous ne pouvez pas remplacer le paramètre d’adresse IPv4 publique du sous-réseau à l’aide de Attribuer automatiquement l’adresse IP publique. Pour plus d’informations, consultez Attribuer une adresse IPv4 publique lors du lancement d’une instance.

Si vous spécifiez une AMI pour le modèle de lancement, l’AMI inclut un ou plusieurs volumes de stockage, notamment le volume racine (Volume 1 (AMI Root)) (Volume 1 (racine AMI)). Vous pouvez spécifier d’autres volumes à attacher à l’instance.

Vous pouvez utiliser la vue Simple ou Advanced (Avancée). Avec la vue Simple, vous spécifiez la taille et le type de volume. Pour spécifier tous les paramètres de volume, choisissez la vue Advanced (Avancée) (en haut à droite de la carte).

Pour ajouter un nouveau volume, choisissez Ajouter un volume.

En utilisant la vue Advanced (Avancée), vous pouvez configurer chaque volume comme suit :

  • Storage type (Type de stockage) : le type de volume (EBS ou éphémère) à associer à votre instance. Le type de volume de stockage d’instances (éphémère) est disponible uniquement si vous sélectionnez un type d’instance qui le prend en charge. Pour plus d'informations, consultez Stockage d’instances Amazon EC2 et volumes Amazon EBS.

  • Device name (Nom du dispositif) : sélectionnez le périphérique dans la liste des noms de périphériques disponibles pour le volume.

  • Snapshot (Instantané) : sélectionnez l’instantané à partir duquel vous souhaitez créer le volume. Vous pouvez rechercher les instantanés partagés et publics disponibles en saisissant un texte dans le champ Snapshot (Instantané).

  • Size (GiB) (Taille (Gio)) : pour les volumes EBS, vous pouvez spécifier une taille de stockage. Si vous avez sélectionné une AMI et une instance éligibles pour l’offre gratuite, n’oubliez pas que pour ne pas dépasser les limites de celle-ci, vous devez veiller à ne pas dépasser 30 GiO de stockage au total.

  • Volume type (Type de volume) : pour les volumes EBS, sélectionnez un type de volume. Pour plus d'informations, consultez les types de volumes Amazon EBS dans le guide de l'utilisateur Amazon EBS.

  • IOPS : si vous avez sélectionné un type de volume SSD d’IOPS provisionnés (io1 et io2) ou SSD polyvalents (gp3), alors vous pouvez saisir le nombre d’opérations d’I/O par seconde (IOPS) que le volume peut prendre en charge. Ceci est requis pour les volumes io1, io2 et gp3. Il n’est pas pris en charge pour les volumes gp2, st1, sc1 ou standard. Si vous omettez ce paramètre pour le modèle de lancement, vous devez lui spécifier une valeur lorsque vous lancez une instance à partir du modèle de lancement.

  • Delete on termination (Supprimer à la résiliation) : pour les volumes Amazon EBS, choisissez Yes (Oui) afin de supprimer le volume lors de la résiliation de l’instance ou No (Non) afin de conserver le volume. Pour plus d’informations, consultez Conservation des données lors de la résiliation d’une instance.

  • Encrypted (Chiffré) : si le type d’instance prend en charge le chiffrement EBS, vous pouvez sélectionner Yes (Oui) pour activer le chiffrement du volume. Si vous avez activé le chiffrement par défaut dans cette région, le chiffrement est activé automatiquement. Pour plus d'informations, consultez la section relative au chiffrement Amazon EBS dans le guide de l'utilisateur Amazon EBS.

  • KMS Key (Clé KMS) : si vous avez sélectionné Yes (Oui) pour Encrypted (Chiffré), vous devez ensuite sélectionner une clé gérée par le client à utiliser pour chiffrer le volume. Si vous avez activé le chiffrement par défaut dans cette région, la clé gérée par le client par défaut est sélectionnée pour vous. Vous pouvez sélectionner une clé différente ou spécifier l’ARN de n’importe quelle clé gérée par le client que vous avez créée.

Pour étiqueter les ressources créées lors du lancement d’une instance, sous Resource tags (Identifications de ressource), choisissez Add tag (Ajouter une identification), puis entrez une paire de clé et de valeur d’identification. Pour Resource types (Types de ressource), spécifiez les ressources à étiqueter lors de la création. Vous pouvez spécifier la même identification pour toutes les ressources ou spécifier des identifications différentes pour différentes ressources. Choisissez Add tag (Ajouter une identification) pour chaque étiquette supplémentaire.

Vous pouvez spécifier des identifications pour les ressources suivantes qui sont créées lorsqu’un modèle de lancement est utilisé :

  • instances

  • Volumes

  • Demandes d’instance Spot

  • Interfaces réseau

Note

Pour étiqueter le modèle de lancement lui-même, vous devez spécifier les identifications sous Template tags (Identifications de modèle). Pour plus d’informations, consultez Nom, description et identifications du modèle de lancement.

Développez la section Détails avancés pour afficher les champs et spécifier des paramètres supplémentaires pour l’instance.

  • Purchasing option (Option d’achat) : choisissez Request Spot Instances (Demander des instances Spot) pour demander des instances Spot au prix Spot, plafonné au prix à la demande, et choisissez Customize (Personnaliser) pour modifier les paramètres par défaut de l’instance Spot. Vous pouvez définir votre prix maximum (non recommandé) et modifier le type de demande, la durée de la demande et le comportement d’interruption. Si vous ne demandez pas une instance Spot, EC2 lance une instance à la demande par défaut. Pour plus d’informations, consultez Spot instances.

  • IAM instance profile (Profil d’instance IAM) : sélectionnez un profil d’instance AWS Identity and Access Management (IAM) à associer à l’instance. Pour plus d’informations, consultez Rôles IAM pour Amazon EC2.

  • Hostname type(Type de nom d’hôte) : sélectionnez si le nom d’hôte du système d’exploitation hôte de l’instance inclura le nom de la ressource ou le nom de l’adresse IP. Pour plus d’informations, consultez Types de noms d’hôtes des instances Amazon EC2.

  • DNS Hostname(Nom d’hôte DNS) : détermine si les requêtes DNS relatives au nom de la ressource ou au nom de l’adresse IP (selon votre choix pour Hostname type [Type de nom d’hôte]) répondront à l’aide de l’adresse IPv4 (registre A), de l’adresse IPv6 (registre AAAA), ou des deux. Pour plus d’informations, consultez Types de noms d’hôtes des instances Amazon EC2.

  • Comportement d’arrêt : indiquez si l’instance doit s’arrêter ou être résiliée lorsque vous arrêtez l’ordinateur. Pour plus d’informations, consultez Modifier le comportement d’arrêt lancé de l’instance.

  • Stop - Hibernate behavior (Comportement d’arrêt - mise en veille prolongée) : pour activer la mise en veille prolongée, sélectionnez Enable (Activer). Ce champ est valide uniquement pour les instances pour lesquelles les prérequis de mise en veille prolongée sont satisfaits. Pour plus d’informations, consultez Hibernez votre instance Amazon EC2.

  • Termination protection (Protection de la résilitation) : pour éviter toute mise hors service accidentelle, sélectionnez Enable (Activer). Pour plus d’informations, consultez Activer la protection de la résiliation.

  • Stop protection (Protection contre l’arrêt) : pour éviter tout arrêt accidentel, choisissez Enable (Activer). Pour plus d’informations, consultez Activer la protection contre l’arrêt.

  • CloudWatch Surveillance détaillée : choisissez Activer pour activer la surveillance détaillée de l'instance à l'aide d'Amazon CloudWatch. Des frais supplémentaires seront facturés. Pour plus d’informations, consultez Surveillez vos instances à l'aide de CloudWatch.

  • Elastic inference (Inférence Elastic) : accélérateur d’inférence Elastic à attacher à votre instance de CPU EC2. Pour plus d’informations, consultez Utilisation d’Amazon Elastic Inference dans le Guide du développeur Amazon Elastic Inference.

    Note

    À compter du 15 avril 2023, AWS nous n'intégrerons pas de nouveaux clients à Amazon Elastic Inference (EI) et nous aiderons les clients actuels à migrer leurs charges de travail vers des options offrant un meilleur prix et de meilleures performances. Après le 15 avril 2023, les nouveaux clients ne pourront plus lancer d'instances avec les accélérateurs Amazon EI sur Amazon SageMaker, Amazon ECS ou Amazon EC2. Toutefois, les clients qui ont utilisé Amazon EI au moins une fois au cours des 30 derniers jours sont considérés comme des clients actuels et pourront continuer à utiliser le service.

  • Credit specification (Spécification de crédit) : sélectionnez Unlimited (Non limité) pour permettre aux applications de s’exécuter au-delà du niveau de référence aussi longtemps que nécessaire. Ce champ est valable uniquement pour les instances T. Des frais supplémentaires peuvent être facturés. Pour plus d’informations, consultez Instance de performance à capacité extensible.

  • Nom du groupe de placement : indiquez un groupe de placement dans lequel lancer l’instance. Vous pouvez sélectionner un groupe de placement existant ou en créer un nouveau. Le lancement dans un groupe de placement n’est pas possible pour tous les types d’instance. Pour plus d’informations, consultez Groupes de placement.

  • EBS-optimized instance : Sélectionnez Enable (Activer) pour fournir une capacité supplémentaire dédiée pour les I/O Amazon EBS. Cette fonction n’est pas prise en charge par tous les types d’instance. Des frais supplémentaires seront facturés. Pour plus d’informations, consultez instances optimisées pour Amazon EBS.

  • Capacity Reservation (Réserve de capacité) : indiquez s’il convient de lancer l’instance dans une réserve de capacité (Open (Ouvrir)), dans une réserve de capacité spécifique (Target by ID (Cibler par ID)) ou dans un groupe de réserve de capacité (Target by group (Cibler par groupe)). Pour spécifier qu’il ne faut pas utiliser de réserve de capacité, choisissez None (Aucune). Pour plus d’informations, consultez Lancer des instances dans une Réservation de capacité existante.

  • Location : indiquez s’il convient d’exécuter votre instance sur un matériel partagé (Partagé), isolé, dédié (Dédié) ou sur un Hôte dédié (Hôte dédié). Si vous choisissez de lancer l’instance sur un Hôte dédié, vous pouvez spécifier si l’instance doit être lancée dans un groupe de ressources hôte ou vous pouvez cibler un Hôte dédié spécifique. Des frais supplémentaires peuvent être facturés. Pour plus d’informations, consultez Dedicated instances et Hôtes dédiés.

  • RAM disk ID (ID de disque RAM) : (valide uniquement pour les AMI paravirtuelles (PV)) Sélectionnez un disque RAM pour l’instance. Si vous avez sélectionné un noyau, vous devrez peut-être sélectionner un disque RAM spécifique avec les pilotes qui l’accompagnent.

  • Kernel ID (ID du noyau) : (valide uniquement pour les AMI paravirtuelles (PV)) Sélectionnez un noyau pour l’instance.

  • Nitro Enclave : permet de créer des environnements d’exécution isolés, appelés enclaves, à partir d’instances Amazon EC2. Sélectionnez Enable (Activer) pour activer l’instance pour AWS Nitro Enclaves. Pour plus d’informations, voir Qu’est-ce qu’ AWS Nitro Enclaves ? dans le Guide de l’utilisateur AWS Nitro Enclaves.

  • Configurations de licence : vous pouvez lancer des instances sur la configuration de licence spécifiée pour suivre l’utilisation de votre licence. Pour plus d’informations, consultez Create a License Configuration (Création d’une configuration de licence) dans le Guide de l’utilisateur AWS License Manager.

  • Specify CPU options (Spécifier les options d’UC) : choisissez Specify CPU options (Spécifier les options d’UC) pour spécifier un nombre personnalisé de vCPU lors du lancement. Définissez le nombre de cœurs d’UC et de threads par cœur. Pour plus d’informations, consultez Optimiser les options d’UC.

  • Point de terminaison IPv6 des métadonnées : vous pouvez autoriser l'instance à utiliser l'adresse IPv6 IMDS [fd00:ec2::254] pour récupérer les métadonnées de l'instance. Cette option n'est disponible que si vous lancez des instances basées sur le système AWS Nitro dans un sous-réseau compatible IPv6 (double pile ou IPv6 uniquement). Pour plus d’informations, consultez Récupérer des métadonnées d’instance.

  • Métadonnées accessibles : vous pouvez activer ou désactiver l’accès à l’IMDS. Pour plus d’informations, consultez Configurer les options de métadonnées d’instance pour les nouvelles instances.

  • Version des métadonnées : si vous activez l’accès à l’IMDS, vous pouvez choisir d’exiger l’utilisation du service des métadonnées d’instance Version 2 lors de la demande de métadonnées d’instance. Pour plus d’informations, consultez Configurer les options de métadonnées d’instance pour les nouvelles instances.

  • Durée de vie de réponse des métadonnées : si vous activez l’IMDS, vous pouvez définir le nombre autorisé de sauts réseau pour le jeton de métadonnées. Pour plus d’informations, consultez Configurer les options de métadonnées d’instance pour les nouvelles instances.

  • Allow tags in metadata (Autoriser les balises dans les métadonnées) : si vous sélectionnez Enable (Activer), l’instance autorise l’accès à toutes les balises de l’instance à partir de ses métadonnées. Si vous n’incluez pas ce paramètre dans le modèle, l’accès aux identifications dans les métadonnées d’instance est désactivé par défaut. Pour plus d’informations, consultez Autoriser l’accès aux identifications dans les métadonnées d’instance.

  • Données utilisateur : vous pouvez spécifier les données utilisateur pour configurer une instance lors du lancement ou pour exécuter un script de configuration. Pour plus d’informations, consultez Exécuter des commandes au lancement sur votre instance Linux.

L'exemple suivant utilise la create-launch-templatecommande pour créer un modèle de lancement avec le nom et la configuration d'instance spécifiés.

aws ec2 create-launch-template \ --launch-template-name TemplateForWebServer \ --version-description WebVersion1 \ --tag-specifications 'ResourceType=launch-template,Tags=[{Key=purpose,Value=production}]' \ --launch-template-data file://template-data.json

Voici un exemple de code JSON qui spécifie les données du modèle de lancement pour la configuration de l'instance. Enregistrez le JSON dans un fichier et incluez-le dans le --launch-template-data paramètre, comme indiqué dans l'exemple de commande.

{ "NetworkInterfaces": [{ "AssociatePublicIpAddress": true, "DeviceIndex": 0, "Ipv6AddressCount": 1, "SubnetId": "subnet-7b16de0c" }], "ImageId": "ami-8c1be5f6", "InstanceType": "r4.4xlarge", "TagSpecifications": [{ "ResourceType": "instance", "Tags": [{ "Key":"Name", "Value":"webserver" }] }], "CpuOptions": { "CoreCount":4, "ThreadsPerCore":2 } }

Voici un exemple de sortie.

{ "LaunchTemplate": { "LatestVersionNumber": 1, "LaunchTemplateId": "lt-01238c059e3466abc", "LaunchTemplateName": "TemplateForWebServer", "DefaultVersionNumber": 1, "CreatedBy": "arn:aws:iam::123456789012:root", "CreateTime": "2017-11-27T09:13:24.000Z" } }

L'exemple suivant utilise l'New-EC2LaunchTemplateapplet de commande pour créer un modèle de lancement avec le nom et la configuration d'instance spécifiés.

$launchTemplateData = [Amazon.EC2.Model.RequestLaunchTemplateData]@{ ImageId = 'ami-8c1be5f6' InstanceType = 'r4.4xlarge' NetworkInterfaces = @( [Amazon.EC2.Model.LaunchTemplateInstanceNetworkInterfaceSpecificationRequest]@{ AssociatePublicIpAddress = $true DeviceIndex = 0 Ipv6AddressCount = 1 SubnetId = 'subnet-7b16de0c' } ) TagSpecifications = @( [Amazon.EC2.Model.LaunchTemplateTagSpecificationRequest]@{ ResourceType = 'instance' Tags = [Amazon.EC2.Model.Tag]@{ Key = 'Name' Value = 'webserver' } } ) CpuOptions = [Amazon.EC2.Model.LaunchTemplateCpuOptionsRequest]@{ CoreCount = 4 ThreadsPerCore = 2 } } $tagSpecificationData = [Amazon.EC2.Model.TagSpecification]@{ ResourceType = 'launch-template' Tags = [Amazon.EC2.Model.Tag]@{ Key = 'purpose' Value = 'production' } } New-EC2LaunchTemplate -LaunchTemplateName 'TemplateForWebServer' -VersionDescription 'WebVersion1' -LaunchTemplateData $launchTemplateData -TagSpecification $tagSpecificationData

Voici un exemple de sortie.

CreatedBy : arn:aws:iam::123456789012:root CreateTime : 9/19/2023 16:57:55 DefaultVersionNumber : 1 LatestVersionNumber : 1 LaunchTemplateId : lt-01238c059eEXAMPLE LaunchTemplateName : TemplateForWebServer Tags : {purpose}

Créer un modèle de lancement à partir d’un modèle de lancement existant

Vous pouvez cloner un modèle de lancement existant, puis ajuster les paramètres pour créer un modèle de lancement. Toutefois, vous ne pouvez le faire que lorsque vous utilisez la console Amazon EC2 ; le clonage d'un modèle AWS CLI n'est pas pris en charge.

Console
Pour créer un modèle de lancement à partir d’un modèle de lancement existant
  1. Ouvrez la console Amazon EC2 à l'adresse https://console.aws.amazon.com/ec2/.

  2. Dans le panneau de navigation, choisissez Modèles de lancement, puis Créer un modèle de lancement.

  3. Pour Nom du modèle de lancement, entrez un nom descriptif pour le modèle.

  4. Pour Description de la version du modèle, fournissez une brève description de cette version du modèle de lancement.

  5. Pour baliser le modèle de lancement à la création, développez Template tags (Balises du modèle), Ajouter la balise, puis entrez une paire de clé et de valeur de balise.

  6. Développez Modèle source, et, pour Nom du modèle de lancement, choisissez un modèle de lancement sur lequel baser le nouveau modèle.

  7. Pour Version du modèle source, choisissez la version du modèle de lancement sur laquelle baser le nouveau modèle de lancement.

  8. Ajustez les paramètres de lancement si nécessaire, puis choisissez Créer un modèle de lancement.

Créer un modèle de lancement à partir d’une instance

Console
Pour créer un modèle de lancement à partir d’une instance
  1. Ouvrez la console Amazon EC2 à l’adresse https://console.aws.amazon.com/ec2/.

  2. Dans le panneau de navigation, choisissez Instances.

  3. Sélectionnez l’instance et choisissez Actions, Créer un modèle à partir d’une instance.

  4. Indiquez un nom, une description eet des balises, puis ajustez les paramètres de lancement si nécessaire.

    Note

    Lorsque vous créez un modèle de lancement à partir d’une instance, les ID et adresses IP de l’interface réseau de l’instance ne sont pas inclus dans le modèle.

  5. Choisissez Créer un modèle de lancement.

AWS CLI

Vous pouvez utiliser le AWS CLI pour créer un modèle de lancement à partir d'une instance existante en obtenant d'abord les données du modèle de lancement à partir d'une instance, puis en créant un modèle de lancement à l'aide des données du modèle de lancement.

Pour obtenir des données de modèle de lancement à partir d’une instance
  • Utilisez la get-launch-template-datacommande et spécifiez l'ID de l'instance. Vous pouvez utiliser la sortie comme base pour créer un modèle de lancement ou une version de modèle de lancement. Par défaut, la sortie contient un objet LaunchTemplateData de niveau supérieur qui ne peut pas être spécifié dans les données de modèle de lancement. Excluez cet objet à l’aide de l’option --query.

    aws ec2 get-launch-template-data \ --instance-id i-0123d646e8048babc \ --query "LaunchTemplateData"

    Voici un exemple de sortie.

    { "Monitoring": {}, "ImageId": "ami-8c1be5f6", "BlockDeviceMappings": [ { "DeviceName": "/dev/xvda", "Ebs": { "DeleteOnTermination": true } } ], "EbsOptimized": false, "Placement": { "Tenancy": "default", "GroupName": "", "AvailabilityZone": "us-east-1a" }, "InstanceType": "t2.micro", "NetworkInterfaces": [ { "Description": "", "NetworkInterfaceId": "eni-35306abc", "PrivateIpAddresses": [ { "Primary": true, "PrivateIpAddress": "10.0.0.72" } ], "SubnetId": "subnet-7b16de0c", "Groups": [ "sg-7c227019" ], "Ipv6Addresses": [ { "Ipv6Address": "2001:db8:1234:1a00::123" } ], "PrivateIpAddress": "10.0.0.72" } ] }

    Par exemple, vous pouvez écrire directement la sortie dans un fichier :

    aws ec2 get-launch-template-data \ --instance-id i-0123d646e8048babc \ --query "LaunchTemplateData" >> instance-data.json
Pour créer un modèle de lancement à l’aide des données du modèle de lancement

Utilisation d’un paramètre Systems Manager au lieu d’un ID d’AMI

Au lieu de spécifier un ID d’AMI dans vos modèles de lancement, vous pouvez spécifier un paramètre AWS Systems Manager . Si l’ID d’AMI change, vous pouvez le mettre à jour en un seul endroit en mettant à jour le paramètre Systems Manager dans le stockage de paramètres de Systems Manager. Les paramètres peuvent également être partagés avec d'autres Comptes AWS. Vous pouvez stocker et gérer de manière centralisée les paramètres de l'AMI dans un seul compte et les partager avec tous les autres comptes qui ont besoin de les référencer. En utilisant un paramètre Systems Manager, tous vos modèles de lancement peuvent être mis à jour en une seule action.

Un paramètre Systems Manager est une paire clé-valeur définie par l’utilisateur que vous créez dans le stockage de paramètres Systems Manager. Le stockage de paramètres est un endroit central où vous pouvez stocker les valeurs de configuration de votre application. Pour plus d’informations, veuillez consulter la rubrique AWS Systems Manager Parameter Store dans le Guide de l’utilisateur AWS Systems Manager .

Dans le schéma suivant, le paramètre golden-ami est d’abord mappé à l’AMI d’origineami-aabbccddeeffgghhi dans le stockage de paramètres. Dans le modèle de lancement, la valeur de l’ID d’AMI est golden-ami. Lorsqu’une instance est lancée à l’aide de ce modèle de lancement, l’ID d’AMI est défini sur ami-aabbccddeeffgghhi. Par la suite, l’AMI est mise à jour et un nouvel ID d’AMI est créé. Dans le stockage de paramètres, le paramètre golden-ami est mappé au nouveau ami-00112233445566778. Le modèle de lancement reste inchangé. Lorsqu’une instance est lancée à l’aide de ce modèle de lancement, l’ID d’AMI devient le nouveau ami-00112233445566778.

Utilisation des paramètres Systems Manager dans le stockage de paramètres pour mettre à jour un modèle de lancement.

Format de paramètre Systems Manager pour les ID d’AMI

Les modèles de lancement nécessitent que les paramètres Systems Manager définis par l’utilisateur respectent le format suivant lorsqu’ils sont utilisés à la place d’un ID d’AMI :

  • Type de paramètre : String

  • Type de données de paramètre : aws:ec2:image – Cela garantit que le stockage de paramètres vérifie que la valeur que vous entrez est au format approprié pour un ID d’AMI.

Pour plus d’informations sur la création d’un paramètre valide pour un ID d’AMI, consultez Création de paramètres Systems Manager dans le Guide de l’utilisateur AWS Systems Manager .

Format des paramètres Systems Manager dans les modèles de lancement

Pour utiliser un paramètre Systems Manager à la place d’un ID d’AMI dans un modèle de lancement, vous devez utiliser l’un des formats suivants lorsque vous spécifiez le paramètre dans le modèle de lancement :

Pour référencer un paramètre public :

  • resolve:ssm:public-parameter

Pour référencer un paramètre stocké dans le même compte :

  • resolve:ssm:parameter-name

  • resolve:ssm:parameter-name:version-number – Le numéro de version lui-même est une étiquette par défaut

  • resolve:ssm:parameter-name:label

Pour référencer un paramètre partagé par un autre Compte AWS :

  • resolve:ssm:parameter-ARN

  • resolve:ssm:parameter-ARN:version-number

  • resolve:ssm:parameter-ARN:label

Versions des paramètres

Les paramètres Systems Manager sont des ressources versionnées. Lorsque vous mettez à jour un paramètre, vous créez de nouvelles versions successives du paramètre. Systems Manager prend en charge les étiquettes de paramètres que vous pouvez associer à des versions spécifiques d’un paramètre.

Par exemple, le paramètre golden-ami peut avoir trois versions : 1, 2 et 3. Vous pouvez créer une étiquette de paramètre beta qui correspond à la version 2 et une étiquette de paramètre prod qui correspond à la version 3.

Dans un modèle de lancement, vous pouvez spécifier la version 3 du paramètre golden-ami en utilisant l’un des formats suivants :

  • resolve:ssm:golden-ami:3

  • resolve:ssm:golden-ami:prod

La spécification de la version ou de l’étiquette est facultative. Si aucune version ou étiquette n’est spécifiée, c’est la dernière version du paramètre qui est utilisée.

Spécifier un paramètre Systems Manager dans un modèle de lancement

Vous pouvez spécifier un paramètre Systems Manager dans un modèle de lancement au lieu d’un ID d’AMI lorsque vous créez un modèle de lancement ou une nouvelle version d’un modèle de lancement.

Console
Pour spécifier un paramètre Systems Manager dans un modèle de lancement
  1. Ouvrez la console Amazon EC2 à l'adresse https://console.aws.amazon.com/ec2/.

  2. Dans le panneau de navigation, choisissez Modèles de lancement, puis Créer un modèle de lancement.

  3. Pour Nom du modèle de lancement, entrez un nom descriptif pour le modèle.

  4. Sous Application and OS Images (Amazon Machine Image) (Images d’applications et de systèmes d’exploitation (Amazon Machine Image)), choisissez Browse more AMIs (Parcourir plus d’AMI).

  5. Sélectionnez le bouton fléché à droite de la barre de recherche, puis choisissez Spécifier une valeur personnalisée/un paramètre Systems Manager.

  6. Dans la boîte de dialogue Spécifier une valeur personnalisée ou un paramètre Systems Manager, procédez comme suit :

    1. Pour ID d’AMI ou chaîne de paramètres Systems Manager, saisissez le nom du paramètre Systems Manager en utilisant l’un des formats suivants :

      Pour référencer un paramètre public :

      • resolve:ssm:public-parameter

      Pour référencer un paramètre stocké dans le même compte :

      • resolve:ssm:parameter-name

      • resolve:ssm:parameter-name:version-number

      • resolve:ssm:parameter-name:label

      Pour référencer un paramètre partagé par un autre Compte AWS :

      • resolve:ssm:parameter-ARN

      • resolve:ssm:parameter-ARN:version-number

      • resolve:ssm:parameter-ARN:label

    2. Choisissez Enregistrer.

  7. Spécifiez tout autre paramètre de modèle de lancement selon vos besoins, puis choisissez Créer un modèle de lancement.

Pour plus d’informations, consultez Création d'un modèle de lancement à partir de paramètres.

AWS CLI
Pour spécifier un paramètre Systems Manager dans un modèle de lancement
  • Utilisez la create-launch-templatecommande pour créer le modèle de lancement. Pour spécifier l’AMI à utiliser, saisissez le nom du paramètre Systems Manager en utilisant l’un des formats suivants :

    Pour référencer un paramètre public :

    • resolve:ssm:public-parameter

    Pour référencer un paramètre stocké dans le même compte :

    • resolve:ssm:parameter-name

    • resolve:ssm:parameter-name:version-number

    • resolve:ssm:parameter-name:label

    Pour référencer un paramètre partagé par un autre Compte AWS :

    • resolve:ssm:parameter-ARN

    • resolve:ssm:parameter-ARN:version-number

    • resolve:ssm:parameter-ARN:label

    L’exemple suivant crée un modèle de lancement qui spécifie ce qui suit :

    • Nom du modèle de lancement (TemplateForWebServer)

    • Une balise pour le modèle de lancement (purpose=production)

    • Les données de la configuration de l’instance, spécifiées dans un fichier JSON :

      • L’AMI à utiliser (resolve:ssm:golden-ami)

      • Le type d’instance à lancer (m5.4xlarge)

      • Une balise pour l’instance (Name=webserver)

    aws ec2 create-launch-template \ --launch-template-name TemplateForWebServer \ --tag-specifications 'ResourceType=launch-template,Tags=[{Key=purpose,Value=production}]' \ --launch-template-data file://template-data.json

    Voici un exemple de fichier JSON contenant les données du modèle de lancement pour la configuration de l’instance. La valeur pour ImageId est le nom du paramètre Systems Manager, saisi au format requis resolve:ssm:golden-ami.

    {"LaunchTemplateData": { "ImageId": "resolve:ssm:golden-ami", "InstanceType": "m5.4xlarge", "TagSpecifications": [{ "ResourceType": "instance", "Tags": [{ "Key":"Name", "Value":"webserver" }] }] } }

Vérifiez qu'un modèle de lancement obtient le bon ID d'AMI

Pour convertir le paramètre Systems Manager en ID AMI réel

Utilisez la describe-launch-template-versionscommande et incluez le --resolve-alias paramètre.

aws ec2 describe-launch-template-versions \ --launch-template-name my-launch-template \ --versions $Default \ --resolve-alias

La réponse inclut l'ID d'AMI pourImageId. Dans cet exemple, lorsqu'une instance est lancée à l'aide de ce modèle de lancement, l'ID de l'AMI est converti enami-0ac394d6a3example.

{ "LaunchTemplateVersions": [ { "LaunchTemplateId": "lt-089c023a30example", "LaunchTemplateName": "my-launch-template", "VersionNumber": 1, "CreateTime": "2022-12-28T19:52:27.000Z", "CreatedBy": "arn:aws:iam::123456789012:user/Bob", "DefaultVersion": true, "LaunchTemplateData": { "ImageId": "ami-0ac394d6a3example", "InstanceType": "t3.micro", } } ] }

Pour plus d'informations sur l'utilisation des paramètres de Systems Manager, consultez les documents de référence suivants dans la documentation de Systems Manager.

Limites

  • Actuellement, les flottes EC2 et les parcs d’instances Spot ne prennent pas en charge l’utilisation d’un modèle de lancement pour lequel un paramètre Systems Manager est spécifié à la place d’un ID d’AMI. Pour les flottes EC2 et les parcs d’instances Spot, si vous spécifiez une AMI dans le modèle de lancement, vous devez spécifier l’ID d’AMI.

  • Amazon EC2 Auto Scaling propose d'autres restrictions. Pour plus d'informations, consultez la section Utiliser des AWS Systems Manager paramètres plutôt que des ID d'AMI dans les modèles de lancement du manuel Amazon EC2 Auto Scaling User Guide.