Amazon Relational Database Service
Guide de l'utilisateur

Utilisation d'Oracle GoldenGate avec Amazon RDS

Oracle GoldenGate (GoldenGate) permet de collecter, de répliquer et de gérer les données transactionnelles entre des bases de données. Il s'agit d'un package logiciel de réplication et de capture de données modifiées basé sur les journaux utilisé avec les bases de données Oracle pour les systèmes de traitement transactionnel en ligne (OLTP). GoldenGate crée des fichiers de suivi qui contiennent les dernières données modifiées de la base de données source, puis les publie sur la base de données cible. Vous pouvez utiliser GoldenGate avec Amazon RDS pour la réplication de base de données Active-Active, la migration et les mises à niveau sans interruption, la reprise après sinistre, la protection des données et la réplication intra-région et entre régions.

Les points suivants sont importants à connaître lors de l'utilisation de GoldenGate sur Amazon RDS :

  • Vous êtes responsable de la configuration et de la gestion de GoldenGate afin de l'utiliser avec Amazon RDS.

  • Vous êtes responsable de la gestion des licences GoldenGate (BYOL, Réutilisez vos licences) afin de l'utiliser avec Amazon RDS dans toutes les régions AWS. Pour plus d'informations, consultez Licences Oracle.

  • Amazon RDS prend en charge GoldenGate pour Oracle Database Standard Edition Two (SE2), Standard Edition One (SE1), Standard Edition (SE) et Enterprise Edition (EE).

  • Amazon RDS prend en charge GoldenGate pour les versions de base de données 11.2.0.4, 12.1.0.2, 12.2.0.1 et 18.0.0.0.

  • Amazon RDS prend en charge les versions GoldenGate 11.2.1 et ultérieures, y compris 12.1, 12.2 et 12.3.

  • Amazon RDS prend en charge la migration et la réplication sur des bases de données Oracle à l'aide de GoldenGate. Nous ne prenons pas en charge, ni n'empêchons les migrations ou les réplications client entre des bases de données hétérogènes.

  • Vous pouvez utiliser GoldenGate sur des instances de bases de données Oracle Amazon RDS qui utilisent Oracle TDE (Transparent Data Encryption). Pour préserver l'intégrité des données répliquées, vous devez configurer le chiffrement sur le hub GoldenGate à l'aide de volumes chiffrés EBS ou du chiffrement des fichiers de suivi. Vous devez également configurer le chiffrement pour les données envoyées entre le hub GoldenGate et les instances de base de données source et cible. Les instances de base de données Oracle Amazon RDS prennent en charge le chiffrement avec Oracle Secure Sockets Layer (SSL) ou Oracle NNE (Native Network Encryption).

  • GoldenGate DDL est pris en charge avec les versions GoldenGate 12.1 et ultérieures lorsque vous utilisez le mode capture intégré.

Présentation

L'architecture GoldenGate à utiliser avec Amazon RDS se compose de trois modules découplés. La base de données source peut être au choix une base de données Oracle sur site, une base de données Oracle sur une instance Amazon EC2 ou une base de données Oracle sur une instance de base de données Amazon RDS. Ensuite, le hub GoldenGate, qui déplace des informations de transaction de la base de donnée source à la base de données cible, peut être soit une instance Amazon EC2 avec Oracle Database et GoldenGate installés, soit une installation Oracle sur site. Vous pouvez avoir plus d'un hub Amazon EC2, et nous vous recommandons d'utiliser deux hubs si vous utilisez GoldenGate pour une réplication inter-régions. Enfin, la base de données cible peut être au choix sur une instance de base de données Amazon RDS, sur une instance Amazon EC2 ou sur un emplacement sur site.

GoldenGate sur Amazon RDS prend en charge les scénarios courants suivants :

Scénario 1 : Une base de données source Oracle sur site et un hub GoldenGate sur site qui fournit les données à une instance de base de données Amazon RDS cible.


			Configuration de GoldenGate 0 à l'aide de Amazon RDS

Scénario 2 : Une base de données Oracle sur site qui agit comme la base de données source, connectée à un hub d'instance Amazon EC2 qui fournit des données à une instance de base de données Amazon RDS cible.


			Configuration de GoldenGate 1 à l'aide de Amazon RDS

Scénario 3 : Une base de données Oracle sur une instance de base de données Amazon RDS qui agit comme la base de données source, connectée à un hub d'instance Amazon EC2 qui fournit des données à une instance de base de données Amazon RDS cible.


			Configuration de GoldenGate 2 à l'aide de Amazon RDS

Scénario 4 : Une base de données Oracle sur une instance Amazon EC2 qui agit comme la base de données source, connectée à un hub d'instance Amazon EC2 qui fournit des données à une instance de base de données Amazon RDS cible.


			Configuration de GoldenGate 3 à l'aide de Amazon RDS

Scénario 5 : Une base de données Oracle sur une instance de base de données Amazon RDS connectée à un hub d'instance Amazon EC2 de la même région, connectée à un hub d'instance Amazon EC2 d'une autre région qui fournit des données à l'instance de base de données Amazon RDS cible de la même région en tant que second hub d'instance Amazon EC2.


			Configuration de GoldenGate 4 à l'aide de Amazon RDS

Note

Tout problème ayant un impact sur l'exécution de GoldenGate sur un environnement sur site aura également un impact sur l'exécution de GoldenGate sur AWS. Nous vous recommandons fortement de surveiller le hub GoldenGate afin de vous assurer que les valeurs EXTRACT et REPLICAT sont reprises en cas de basculement. Du fait que le hub GoldenGate est exécuté sur une instance Amazon EC2, Amazon RDS ne gère pas le hub GoldenGate et ne peut pas garantir qu'il soit en cours d'exécution.

Vous pouvez utiliser GoldenGate avec Amazon RDS pour mettre à niveau vers des versions majeures d'Oracle. Par exemple, vous pouvez utiliser GoldenGate avec Amazon RDS pour mettre à niveau une base de données Oracle version 8 sur site vers une base de données Oracle exécutant la version 11.2.0.4 sur une instance de base de données Amazon RDS.

Pour configurer GoldenGate en utilisant Amazon RDS, vous configurez le hub sur l'instance Amazon EC2, puis vous configurez les bases de données source et cible. Les étapes suivantes montrent comment configurer GoldenGate pour une utilisation avec Amazon RDS. Chaque étape est expliquée en détail dans les sections suivantes :

Configuration d'un hub GoldenGate sur Amazon EC2

Vous devez suivre plusieurs étapes lorsque vous créez un hub GoldenGate sur une instance Amazon EC2. Commencez par créer une instance Amazon EC2 avec une installation complète d'Oracle DBMS. Pour Oracle version 11.2.0.4, vous devez installer le correctif 13328193. L'instance Amazon EC2 doit également avoir le logiciel Oracle GoldenGate installé. Les versions exactes du logiciel dépendent des versions de base de données source et cible. Pour de plus amples informations sur l'installation de GoldenGate, veuillez consulter la Documentation d'Oracle.

Du fait que l'instance Amazon EC2 qui sert de hub GoldenGate stocke et traite les informations de transaction de la base de données source vers des fichiers de suivi, vous devez disposer de suffisamment de stockage alloué pour stocker les fichiers de suivi. Vous devez également vous assurer que l'instance Amazon EC2 dispose de suffisamment de puissance de traitement pour gérer le volume de données en cours de traitement et de suffisamment de mémoire pour stocker les informations de transaction avant de les consigner dans le fichier de suivi.

Les tâches suivantes configurent un hub GoldenGate sur une instance Amazon EC2. Chaque tâche est expliquée en détail dans cette section. Ces tâches incluent les suivantes :

  • Créer les sous-répertoires GoldenGate

  • Mettre à jour le fichier de paramètres GLOBALS

  • Configurez le fichier mgr.prm et démarrez le manager (gestionnaire)

Créez ensuite des sous-répertoires dans le répertoire GoldenGate en utilisant le shell de ligne de commande Amazon EC2 et ggsci, l'interpréteur de commandes GoldenGate. Les sous-répertoires sont créés sous le répertoire gg et incluent des répertoires pour des fichiers de point de contrôle, de rapport et de paramètres.

prompt$ cd /gg prompt$ ./ggsci GGSCI> CREATE SUBDIRS

Créez un fichier de paramètres GLOBALS en utilisant l'interpréteur de ligne de commande Amazon EC2. Les paramètres qui affectent tous les processus GoldenGate sont définis dans le fichier de paramètres GLOBALS. L'exemple suivant crée le fichier nécessaire :

$ cd $GGHOME $ vi GLOBALS CheckpointTable oggadm1.oggchkpt

La dernière étape dans la configuration du hub GoldenGate consiste à configurer le manager (gestionnaire). Ajoutez les lignes suivantes au fichier mgr.prm, puis démarrez le manager (manager) en utilisant ggsci:

PORT 8199 PurgeOldExtracts ./dirdat/*, UseCheckpoints, MINKEEPDAYS 5
GGSCI> start mgr

Une fois ces étapes réalisées, le hub GoldenGate est prêt à être utilisé. Vous configurez ensuite les bases de données source et cible.

Configuration d'une base de données source à utiliser avec GoldenGate sur Amazon RDS

Lorsque votre base de données source exécute la version 11.2.0.4, ou une version ultérieure, vous devez accomplir les tâches suivantes pour configurer une base de données source à utiliser avec GoldenGate :

  • Définissez le paramètre compatible sur 11.2.0.4, ou une version ultérieure.

  • Définissez le paramètre ENABLE_GOLDENGATE_REPLICATION sur True (Vrai). Ce paramètre active la journalisation supplémentaire pour la base de données source. Si votre base de données source est sur une instance de base de données Amazon RDS, vous devez avoir un groupe de paramètres affecté à l'instance de base de données avec le paramètre ENABLE_GOLDENGATE_REPLICATION défini sur true (vrai). Pour plus d'informations sur le paramètre ENABLE_GOLDENGATE_REPLICATION, consultez la documentation Oracle.

  • Définissez la période de conservation pour les journaux redo archivés pour la base de données source GoldenGate.

  • Créez un compte utilisateur GoldenGate sur la base de données source.

  • Accordez les privilèges nécessaires à l'utilisateur GoldenGate.

  • Ajoutez un alias TNS pour la base de données source à tnsnames.ora sur le hub GoldenGate.

Le jeu de paramètres compatible doit être défini sur 11.2.0.4, ou version ultérieure, pour la base de données source. Si vous utilisez une base de données Oracle sur une instance de base de données Amazon RDS comme base de données source, vous devez avoir un groupe de paramètres avec le paramètre compatible défini sur 11.2.0.4, ou sur une version ultérieure, associée à l'instance de base de données. Si vous modifiez le paramètre compatible dans un groupe de paramètres associé à l'instance de base de données, la modification requiert un redémarrage d'instance. Vous pouvez utiliser les commandes Amazon RDS CLI suivantes pour créer un groupe de paramètres et définir le paramètre compatible. Veuillez noter que vous devez associer le nouveau groupe de paramètres à l'instance de base de données source :

Pour Linux, OS X ou Unix :

aws rds create-db-parameter-group \ --db-parameter-group-name example-goldengate \ --description "Parameters to allow GoldenGate" \ --db-parameter-group-family oracle-ee-11.2 aws rds modify-db-parameter-group \ --db-parameter-group-name example-goldengate \ --parameters "ParameterName=compatible, ParameterValue=11.2.0.4, ApplyMethod=pending-reboot" aws rds modify-db-instance \ --db-instance-identifier example-test \ --db-parameter-group-name example-goldengate \ --apply-immediately aws rds reboot-db-instance \ --db-instance-identifier example-test

Pour Windows :

aws rds create-db-parameter-group ^ --db-parameter-group-name example-goldengate ^ --description "Parameters to allow GoldenGate" ^ --db-parameter-group-family oracle-ee-11.2 aws rds modify-db-parameter-group ^ --db-parameter-group-name example-goldengate ^ --parameters "ParameterName=compatible, ParameterValue=11.2.0.4, ApplyMethod=pending-reboot" aws rds modify-db-instance ^ --db-instance-identifier example-test ^ --db-parameter-group-name example-goldengate ^ --apply-immediately aws rds reboot-db-instance ^ --db-instance-identifier example-test

Conservez toujours le groupe de paramètres avec le paramètre compatible. Si vous restaurez une instance depuis un instantané de base de données, vous devez modifier l'instance restaurée pour utiliser le groupe de paramètres associé à une valeur de paramètre compatible correspondante ou supérieure. Cela doit être effectué au plus tôt après l'action de restauration et nécessitera un redémarrage de l'instance.

Le paramètre ENABLE_GOLDENGATE_REPLICATION, lorsqu'il est défini sur True (Vrai), active la journalisation supplémentaire pour la base de données source et configure les autorisations GoldenGate requises. Si votre base de données source est sur une instance de base de données Amazon RDS, vous devez avoir un groupe de paramètres affecté à l'instance de base de données avec le paramètre ENABLE_GOLDENGATE_REPLICATION défini sur true (vrai). Pour plus d'informations sur le paramètre ENABLE_GOLDENGATE_REPLICATION, consultez la documentation Oracle.

La base de données source doit également conserver les journaux redo archivés. Par exemple, la commande suivante définit sur 24 heures la période de conservation pour les journaux redo archivés :

exec rdsadmin.rdsadmin_util.set_configuration('archivelog retention hours',24);

La durée de conservation des journaux est spécifiée en heures. La durée doit dépasser tout éventuel temps d'arrêt de l'instance source ou tout problème potentiel de communication/mise en réseau sur l'instance source afin que GoldenGate puisse récupérer des journaux depuis l'instance source si nécessaire. La valeur minimum absolue requise est d'une (1) heure de conservation des journaux.

  Un paramètre de conservation de journal qui est trop petit entraînera le message suivant :

ERROR OGG-02028 Failed to attach to logmining server OGG$<extract_name> error 26927 - ORA-26927: altering an outbound server with a remote capture is not allowed.

Étant donné que ces journaux sont conservés dans votre instance de base de données, vous devez vous assurer que vous disposez de suffisamment d'espace de stockage sur votre instance pour accueillir les fichiers journaux. Pour vérifier la quantité d'espace utilisé au cours des « X » dernière heures, utilisez la requête suivante, en remplaçant « X » par le nombre d'heures.

select sum(blocks * block_size) bytes from v$archived_log where next_time>=sysdate-X/24 and dest_id=1;

GoldenGate s'exécute comme un utilisateur de base de données et doit avoir les privilèges de base de données adéquats pour accéder aux journaux redo et d'archivage pour la base de données source. Vous devez donc créer un compte utilisateur GoldenGate sur la base de données source. Pour plus d'informations sur les autorisations pour un compte utilisateur GoldenGate, consultez la section 4, la section 4.4 et le tableau 4.1 dans la documentation Oracle.

Les instructions suivantes créent un compte utilisateur nommé oggadm1 :

CREATE tablespace administrator; CREATE USER oggadm1  IDENTIFIED BY "XXXXXX"   default tablespace ADMINISTRATOR temporary tablespace TEMP;

Enfin, accordez les privilèges nécessaires au compte utilisateur GoldenGate. Les instructions suivantes accordent des privilèges à un utilisateur nommé oggadm1 :

grant create session, alter session to oggadm1; grant resource to oggadm1; grant select any dictionary to oggadm1; grant flashback any table to oggadm1; grant select any table to oggadm1; grant select_catalog_role to <RDS instance master username> with admin option; exec RDSADMIN.RDSADMIN_UTIL.GRANT_SYS_OBJECT ('DBA_CLUSTERS', 'OGGADM1'); grant execute on dbms_flashback to oggadm1; grant select on SYS.v_$database to oggadm1; grant alter any table to oggadm1; EXEC DBMS_GOLDENGATE_AUTH.GRANT_ADMIN_PRIVILEGE (grantee=>'OGGADM1', privilege_type=>'capture', grant_select_privileges=>true, do_grants=>TRUE);

Ajoutez l'entrée suivante à $ORACLE_HOME/network/admin/tnsnames.ora dans le Oracle Home qui sera utilisé par le processus EXTRACT. Pour plus d'informations sur le fichier tnsname.ora, consultez la documentation Oracle.

OGGSOURCE= (DESCRIPTION= (ENABLE=BROKEN) (ADDRESS_LIST= (ADDRESS=(PROTOCOL=TCP)(HOST=goldengate-source.abcdef12345.us-west-2.rds.amazonaws.com)(PORT=8200)) ) (CONNECT_DATA= (SID=ORCL) ) )

Configuration d'une base de données cible à utiliser avec GoldenGate sur Amazon RDS

Les tâches suivantes configurent une instance de base de données cible à utiliser avec GoldenGate :

  • Définir le paramètre compatible sur 11.2.0.4, ou une version ultérieure

  • Définissez le paramètre ENABLE_GOLDENGATE_REPLICATION sur True (Vrai). Si votre base de données cible est sur une instance de base de données Amazon RDS, vous devez avoir un groupe de paramètres affecté à l'instance de base de données avec le jeu de paramètres ENABLE_GOLDENGATE_REPLICATION défini sur true (vrai). Pour plus d'informations sur le paramètre ENABLE_GOLDENGATE_REPLICATION, consultez la documentation Oracle.

  • Créer et gérer un compte utilisateur GoldenGate sur la base de données cible

  • Accorder les privilèges nécessaires à l'utilisateur GoldenGate

  • Ajoutez un alias TNS pour la base de données cible à tnsnames.ora sur le hub GoldenGate.

GoldenGate s'exécute comme un utilisateur de base de données et doit avoir les privilèges de base de données adéquats. Vous devez donc créer un compte utilisateur GoldenGate sur la base de données cible.

Les instructions suivantes créent un utilisateur nommé oggadm1 :

create tablespace administrator; create tablespace administrator_idx; CREATE USER oggadm1  IDENTIFIED BY "XXXXXX" default tablespace ADMINISTRATOR temporary tablespace TEMP; alter user oggadm1 quota unlimited on ADMINISTRATOR; alter user oggadm1 quota unlimited on ADMINISTRATOR_IDX;

Enfin, accordez les privilèges nécessaires au compte utilisateur GoldenGate. Les instructions suivantes accordent des privilèges à un utilisateur nommé oggadm1 :

grant create session        to oggadm1; grant alter session         to oggadm1; grant CREATE CLUSTER        to oggadm1; grant CREATE INDEXTYPE      to oggadm1; grant CREATE OPERATOR       to oggadm1; grant CREATE PROCEDURE      to oggadm1; grant CREATE SEQUENCE       to oggadm1; grant CREATE TABLE          to oggadm1; grant CREATE TRIGGER        to oggadm1; grant CREATE TYPE           to oggadm1; grant select any dictionary to oggadm1; grant create any table      to oggadm1; grant alter any table       to oggadm1; grant lock any table        to oggadm1; grant select any table      to oggadm1; grant insert any table      to oggadm1; grant update any table      to oggadm1; grant delete any table      to oggadm1; EXEC DBMS_GOLDENGATE_AUTH.GRANT_ADMIN_PRIVILEGE (grantee=>'OGGADM1',privilege_type=>'apply', grant_select_privileges=>true, do_grants=>TRUE);

Ajoutez l'entrée suivante à $ORACLE_HOME/network/admin/tnsnames.ora dans le Oracle Home qui sera utilisé par le processus REPLICAT. Pour plus d'informations sur le fichier tnsname.ora, consultez la documentation Oracle.

OGGTARGET= (DESCRIPTION= (ENABLE=BROKEN) (ADDRESS_LIST= (ADDRESS=(PROTOCOL=TCP)(HOST=goldengate-target.abcdef12345.us-west-2.rds.amazonaws.com)(PORT=8200)) ) (CONNECT_DATA= (SID=ORCL) ) )

Utilisation des utilitaires EXTRACT et REPLICAT de GoldenGate

Les utilitaires GoldenGate EXTRACT et REPLICAT s'associent pour maintenir la synchronisation des bases de données source et cible via la réplication de transaction incrémentielle en utilisant des fichiers de suivi. Toutes les modifications qui interviennent sur la base de données source sont automatiquement détectées par EXTRACT, puis formatées et transférées vers des fichiers de suivi sur le hub d'instance EC2 ou sur site GoldenGate. Après le chargement initial, les données sont lues depuis ces fichiers et répliquées sur la base de données cible par l'utilitaire REPLICAT.

Exécution de l'utilitaire EXTRACT de GoldenGate

L'utilitaire EXTRACT récupère, convertit et fournit des données de la base de données source dans des fichiers de suivi. EXTRACT met en file d'attente les détails de transaction à la mémoire ou au stockage temporaire sur disque. Lorsque la transaction est validée sur la base de données source, EXTRACT purge tous les détails de la transaction dans un fichier de suivi pour acheminer vers le hub d'instance EC2 ou sur site GoldenGate, puis vers la base de données cible.

Les tâches suivantes activent et démarrent l'utilitaire EXTRACT :

  • Configurez le fichier de paramètres EXTRACT sur le hub GoldenGate (instance EC2 ou sur site). La liste suivante affiche un exemple de fichier de paramètre EXTRACT.

    EXTRACT EABC SETENV (ORACLE_SID=ORCL) SETENV (NLSLANG=AL32UTF8)   USERID oggadm1@OGGSOURCE, PASSWORD XXXXXX EXTTRAIL /path/to/goldengate/dirdat/ab   IGNOREREPLICATES GETAPPLOPS TRANLOGOPTIONS EXCLUDEUSER OGGADM1   TABLE EXAMPLE.TABLE;
  • Sur le hub GoldenGate, lancez l'interface de ligne de commande GoldenGate (ggsci). Connectez-vous à la base de données source. L'exemple suivant illustre le format pour la connexion :

    dblogin userid <user>@<db tnsname>
  • Ajoutez une table de point de contrôle pour la base de données :

    add checkpointtable
  • Ajoutez transdata pour activer la journalisation supplémentaire pour la table de base de données :

    add trandata <user>.<table>

    Vous pouvez sinon ajouter transdata pour activer la journalisation supplémentaire pour toutes les tables de base de données :

    add trandata <user>.*
  • En utilisant la ligne de commande ggsci, activez l'utilitaire EXTRACT en utilisant les commandes suivantes :

    add extract <extract name> tranlog, INTEGRATED tranlog, begin now add exttrail <path-to-trail-from-the param-file> extract <extractname-from-paramfile>, MEGABYTES Xm
  • Enregistrez l'utilitaire EXTRACT avec la base de données afin que les journaux d'archivage ne soient pas supprimés. Cela vous permet de récupérer d'anciennes transactions non validées, si nécessaire. Pour enregistrer l'utilitaire EXTRACT avec la base de données, utilisez la commande suivante :

    register EXTRACT <extract process name>, DATABASE
  • Pour démarrer l'utilitaire EXTRACT, utilisez la commande suivante :

    start <extract process name>

Exécution de l'utilitaire REPLICAT de GoldenGate

L'utilitaire REPLICAT est utilisé pour « pousser » des informations de transaction dans les fichiers de suivi vers la base de données cible.

Les tâches suivantes activent et démarrent l'utilitaire REPLICAT :

  • Configurez le fichier de paramètres REPLICAT sur le hub GoldenGate (instance EC2 ou sur site). La liste suivante affiche un exemple de fichier de paramètre REPLICAT.

    REPLICAT RABC SETENV (ORACLE_SID=ORCL) SETENV (NLSLANG=AL32UTF8)   USERID oggadm1@OGGTARGET, password XXXXXX   ASSUMETARGETDEFS MAP EXAMPLE.TABLE, TARGET EXAMPLE.TABLE;
  • Lancez l'interface de ligne de commande GoldenGate (ggsci). Connectez-vous à la base de données cible. L'exemple suivant illustre le format pour la connexion :

    dblogin userid <user>@<db tnsname>
  • En utilisant la ligne de commande ggsci, ajoutez un tableau de point de contrôle. Veuillez noter que l'utilisateur indiqué doit être le compte utilisateur GoldenGate, et non pas le propriétaire de schéma de table cible. L'exemple suivant crée un tableau de point de contrôle nommé gg_checkpoint.

    add checkpointtable <user>.gg_checkpoint 
  • Pour activer l'utilitaire REPLICAT, utilisez la commande suivante :

    add replicat <replicat name> EXTTRAIL <extract trail file> CHECKPOINTTABLE <user>.gg_checkpoint 
  • Pour démarrer l'utilitaire REPLICAT, utilisez la commande suivante :

    start <replicat name>

Dépannage de problèmes lors de l'utilisation de GoldenGate avec Amazon RDS

Cette section explique les problèmes les plus courants lors de l'utilisation de GoldenGate avec Amazon RDS.

Conservation de journal

Une conservation de journal doit être activée. Dans le cas contraire, ou si la valeur de conservation est trop petite, vous verrez le message suivant :

2014-03-06 06:17:27 ERROR OGG-00446 error 2 (No such file or directory) opening redo log /rdsdbdata/db/GGTEST3_A/onlinelog/o1_mf_2_9k4bp1n6_.log for sequence 1306Not able to establish initial position for begin time 2014-03-06 06:16:55.

GoldenGate semble correctement configuré mais la réplication ne fonctionne pas

Pour les tables pré-existantes, il faut indiquer à GoldenGate à partir de quel SCN il doit travailler. Procédez comme suit pour résoudre ce problème :

  • Lancez l'interface de ligne de commande GoldenGate (ggsci). Connectez-vous à la base de données source. L'exemple suivant illustre le format pour la connexion :

    dblogin userid <user>@<db tnsname>
  • A l'aide de la ligne de commande ggsci, configurez le SCN de départ du processus EXTRACT. L'exemple suivant définit le SCN vers 223274 pour l'extraction :

    ALTER EXTRACT <extract process name> SCN 223274 start <extract process name>
  • Connectez-vous à la base de données cible. L'exemple suivant illustre le format pour la connexion :

    dblogin userid <user>@<db tnsname>
  • A l'aide de la ligne de commande ggsci, configurez le SCN de départ du processus REPLICAT. L'exemple suivant définit le SCN sur 223274 pour REPLICAT :

    start <replicat process name> atcsn 223274