Qu'est-ce que Amazon Relational Database Service (Amazon RDS) ? - Amazon Relational Database Service

Qu'est-ce que Amazon Relational Database Service (Amazon RDS) ?

Amazon Relational Database Service (Amazon RDS) est un service web qui facilite la configuration, l'exploitation et la mise à l'échelle d'une base de données relationnelle dans le Cloud AWS. Il fournit des capacités redimensionnables, à faible coût, pour les bases de données relationnelles classiques, et gère les tâches courantes d'administration de base de données.

Note

Ce guide traite des moteurs de base de données Amazon RDS autres que Amazon Aurora. Pour plus d'informations sur l'utilisation d'Amazon Aurora, consultez le Guide de l'utilisateur Amazon Aurora.

Ce guide concerne l'utilisation de Amazon RDS dans le cloud AWS. Pour de plus amples informations sur l'utilisation de Amazon RDS dans des environnements VMware sur site, veuillez consulter le Guide de l'utilisateur Amazon RDS on VMware.

Présentation d'Amazon RDS

Pourquoi vouloir un service géré de base de données relationnelle ? Parce qu'Amazon RDS prend le contrôle de la plupart des tâches de gestion difficiles ou fastidieuses d'une base de données relationnelle:

  • Quand vous achetez un serveur, l'UC, la mémoire, le stockage et les IOPS sont tous regroupés ensemble. Avec Amazon RDS, ceux-ci sont séparés les uns des autres, de telle sorte que vous pouvez les faire évoluer indépendamment. Si vous avez besoin de plus d'UC, de moins d'IOPS ou de plus de stockage, vous pouvez les allouer facilement.

  • Amazon RDS gère les sauvegardes, les correctifs logiciels, la détection automatique des pannes et la récupération.

  • Pour offrir une expérience de service géré, Amazon RDS ne fournit pas l'accès shell aux instances de base de données. Il restreint également l'accès à certaines procédures système et tables qui requièrent des privilèges avancés.

  • Vous pouvez avoir des sauvegardes automatiques lorsque vous en avez besoin, ou créer manuellement votre propre instantané de sauvegarde. Vous pouvez utiliser ces sauvegardes pour restaurer une base de données. Le processus de restauration Amazon RDS est fiable et efficace.

  • Vous pouvez utiliser les produits de base de données familiers avec : MySQL, MariaDB, PostgreSQL, Oracle ou Microsoft SQL Server.

  • Vous pouvez obtenir une haute disponibilité avec une instance principale et une instance secondaire synchrone vers laquelle vous pouvez effectuer le basculement quand le problème se produit. Vous pouvez également utiliser les réplicas en lecture MariaDB, Microsoft SQL Server, MySQL, Oracle et PostgreSQL pour augmenter le dimensionnement en lecture.

  • En plus de la sécurité de votre package de base de données, vous pouvez définir les personnes qui ont accès à vos bases de données RDS à l'aide d'AWS Identity and Access Management (IAM) pour définir les utilisateurs et les autorisations. Vous pouvez aussi aider à protéger vos bases de données en les plaçant dans un Virtual Private Cloud.

Si vous n'êtes pas encore familiarisé avec les produits et services AWS, commencez par prendre connaissance des ressources suivantes :

Instances DB

La fondation de base d'Amazon RDS est l'instance de base de données. Une instance de base de données est un environnement de base de données isolé dans le Cloud AWS. Votre instance de base de données peut comporter plusieurs bases de données créées par l'utilisateur. Vous pouvez accéder à votre instance de base de données en utilisant les mêmes outils et applications que ceux utilisés avec une instance de base de données autonome. Vous pouvez créer et modifier une instance de base de données en utilisant l'AWS Command Line Interface, l'API Amazon RDS ou la AWS Management Console.

Chaque instance de base de données exécute un moteur de base de données. Amazon RDS prend actuellement en charge les moteurs de base de données MySQL, MariaDB, PostgreSQL, Oracle et Microsoft SQL Server. Chaque moteur DB a ses propres fonctions prises en charge et chaque version d'un moteur DB peut inclure plusieurs fonctions. En outre, chaque moteur DB possède un ensemble de paramètres au sein d'un groupe de paramètres DB qui contrôle le comportement des bases de données qu'il gère.

Les capacités de calcul et de mémoire d'une instance de base de données sont déterminées par sa classe d'instance de base de données. Vous pouvez sélectionner l'instance de base de données qui correspond le mieux à vos besoins. Si vos besoins évoluent au fil du temps, vous pouvez modifier les instances de base de données. Pour plus d'informations, consultez Classes d'instances de base de données.

Note

Pour les informations de tarification des classes d'instance de base de données, consultez la section Tarification de la page produit Amazon RDS.

Le stockage d'instance de base de données se présente sous trois types : magnétique, à usage général (SSD) et IOPS provisionnées (PIOPS). Ces options se différencient par leurs performances et leurs tarifs, ce qui vous permet d'adapter vos performances de stockage et vos coûts en fonction des besoins de votre base de données. Chaque instance de base de données dispose d'exigences de stockage minimal et maximal en fonction du type de stockage et du moteur de base de données qu'elle prend en charge. Il est important de disposer d'un stockage suffisant pour que vos bases de données puissent devenir plus importantes. De plus, grâce à un stockage suffisant, les fonctionnalités du moteur de base de données ont de l'espace pour écrire des contenus ou des entrées de journal. Pour plus d'informations, consultez Stockage d'instance de base de données Amazon RDS.

Vous pouvez exécuter une instance de base de données sur un Virtual Private Cloud (VPC) à l'aide du service Amazon Virtual Private Cloud (Amazon VPC). Lorsque vous utilisez un VPC, vous disposez d'un contrôle total sur l'environnement de réseau virtuel. Vous pouvez choisir votre propre plage d'adresses IP, créer des sous-réseaux et configurer le routage et les listes de contrôle d'accès. Les fonctionnalités de base de Amazon RDS sont les mêmes, qu'il s'exécute dans un VPC ou pas ; Amazon RDS gère les sauvegardes, les correctifs logiciels, la détection automatique de pannes et la récupération. Il n'y a pas de frais supplémentaires pour exécuter votre instance de base de données dans un VPC. Pour de plus amples informations sur l'utilisation de Amazon VPC avec RDS, veuillez consulter VPC Amazon Virtual Private Cloud et Amazon RDS.

Amazon RDS utilise le protocole NTP (Network Time Protocol) pour synchroniser le temps sur les instances de base de données.

Régions et zones de disponibilité AWS

Les ressources du cloud computing Amazon sont hébergées dans des installations de centres de données hautement disponible de différentes régions du monde (par exemple, Amérique du Nord, Europe et Asie). Chaque emplacement de centre de données est appelé région AWS.

Chaque région AWS contient plusieurs emplacements distincts appelés Zones de disponibilité ou AZ. Chaque zone de disponibilité est conçue pour être isolée des défaillances dans d'autres zones de disponibilité. Chacune est conçue pour fournir une connectivité réseau économique à faible latence à d'autres zones de disponibilité de la même région AWS. En lançant des instances dans des zones de disponibilité distinctes, vous pouvez protéger vos applications de la défaillance d'un seul emplacement. Pour plus d'informations, consultez Régions, zones de disponibilité et zones locales .

Vous pouvez exécuter votre instance de base de données dans plusieurs zones de disponibilité, option appelée déploiement Multi-AZ. Lorsque vous choisissez cette option, Amazon effectue automatiquement la mise en service et la maintenance d'une instance de base de données de secours secondaire dans une autre zone de disponibilité. Votre instance de base de données principale est répliquée de manière synchrone entre les zones de disponibilité (AZ) dans l'instance secondaire. Cette approche permet de fournir la redondance des données et le support de basculement, élimine les figements d'E/S et minimise les pics de latence pendant les sauvegardes du système. Pour plus d'informations, consultez Haute disponibilité (multi-AZ) pour Amazon RDS.

Sécurité

Un groupe de sécurité contrôle l'accès à une instance de base de données. Il y parvient en autorisant l'accès aux plages d'adresses IP ou aux instances Amazon EC2 que vous spécifiez.

Pour plus d'informations sur les groupes de sécurité, consultez Sécurité dans Amazon RDS.

Surveillance d'une instance de base de données Amazon RDS

Il existe plusieurs façons dont vous pouvez suivre les performances et l'état d'une instance de base de données. Vous pouvez utiliser le service Amazon CloudWatch pour surveiller les performances et l'intégrité d'une instance de base de données. Les graphiques de performances CloudWatch sont affichés dans la console Amazon RDS. Vous pouvez également vous abonner aux événements Amazon RDS pour être averti de toute modification d'une instance de base de données, d'un instantané de base de données, d'un groupe de paramètres de base de données ou d'un groupe de sécurité de base de données. Pour de plus amples informations, veuillez consulter Surveillance d'une instance de base de données Amazon RDS.

Comment utiliser Amazon RDS

Il existe plusieurs manières d'interagir avec Amazon RDS.

AWS Management Console

AWS Management Console est une interface utilisateur web simple. Vous pouvez gérer vos instances de bases de données à partir de la console sans programmation requise. Pour accéder à la console Amazon RDS, connectez-vous à AWS Management Console et ouvrez la console Amazon RDS à l'adresse https://console.aws.amazon.com/rds.

interface de ligne de commande

Vous pouvez utiliser l'AWS Command Line Interface (AWS CLI) pour accéder à l'API Amazon RDS de manière interactive. Pour installer l'AWS CLI, consultez Installation de l'interface de ligne de commande AWS. Pour commencer à utiliser l'AWS CLI pour RDS, consultez la Référence de l'AWS Command Line Interface pour Amazon RDS.

Programmation avec Amazon RDS

Si vous êtes un développeur, vous pouvez accéder à Amazon RDS par programmation. Pour plus d'informations, consultez Référence d'Interface de programmation d'application (API) Amazon RDS.

Pour le développement d'applications, nous vous recommandons d'utiliser l'un des kits SDK AWS. Les kits SDK AWS gèrent les détails de bas niveau, tels que l'authentification, la logique de nouvelle tentative et le traitement des erreurs, pour vous permettre de vous concentrer sur la logique de l'application. Les kits SDK AWS sont disponibles dans une grande variété de langues. Pour de plus amples informations, veuillez consulter Outils pour Amazon Web Services.

AWS fournit également des bibliothèques, des exemples de code, des didacticiels et d'autres ressources pour vous aider à faire vos premiers pas. Pour de plus amples informations, veuillez consulter Exemples de codes et bibliothèques.

Comment fonctionne la facturation pour Amazon RDS

Lorsque vous utilisez Amazon RDS, vous pouvez choisir d'utiliser des instances de base de données à la demande ou réservées. Pour plus d'informations, consultez Facturation d'une instance de base de données pour Amazon RDS .

Pour plus d'informations sur la tarification de Amazon RDS, consultez la page produit de Amazon RDS.

Quelle est la prochaine étape ?

La section précédente vous a présenté les composants de base de l'infrastructure que propose RDS. Qu'allez-vous faire ensuite ?

Mise en route

Créez une instance de base de données à l'aide des instructions dans Mise en route avec Amazon RDS.

Rubriques spécifiques au moteur de base de données

Vous pourrez vérifier les informations spécifiques à un moteur DB particulier dans les sections suivantes :