Mise à jour de modèles en production en toute sécurité - Amazon SageMaker

Mise à jour de modèles en production en toute sécurité

Dans les flux de travail ML de production, les scientifiques des données et les ingénieurs tentent souvent d'améliorer leurs modèles de différentes manières, par exemple en effectuant l'opération Réglage de modèle automatique avec SageMaker, en effectuant un entraînement sur des données supplémentaires ou plus récentes, et en améliorant la sélection des fonctionnalités. Effectuer des tests A/B entre un nouveau modèle et un ancien modèle avec un trafic de production peut être une étape finale efficace dans le processus de validation d'un nouveau modèle. Dans les tests A/B, vous testez différentes variantes de vos modèles et comparez les performances de chaque variante. Si la version la plus récente du modèle offre de meilleures performances que la version précédente, remplacez l'ancienne version du modèle par la nouvelle version en production.

Amazon SageMaker vous permet de tester plusieurs modèles ou versions de modèles avec le même point de terminaison à l'aide de variantes de production. Chaque variante de production identifie un modèle de machine learning (ML) et les ressources déployées pour héberger le modèle. En utilisant des variantes de production, vous pouvez tester des modèles ML qui ont été entraînés à l'aide de différents ensembles de données, de différents algorithmes et frameworks ML, ou qui sont déployés sur différents types d'instance, ou toute combinaison de ces éléments. Vous pouvez répartir les demandes d'appel de point de terminaison entre plusieurs variantes de production en fournissant la répartition du trafic pour chaque variante. Vous pouvez aussi appeler une variante spécifique directement pour chaque demande. Dans cette rubrique, nous examinons les deux méthodes de test des modèles ML.

Test des modèles en spécifiant la répartition du trafic

Pour tester plusieurs modèles en répartissant le trafic entre eux, spécifiez le pourcentage du trafic qui est acheminé vers chaque modèle en spécifiant la pondération de chaque variante de production dans la configuration du point de terminaison. Pour de plus amples informations, veuillez consulter CreateEndpointConfig. Le diagramme suivant montre de façon détaillée comment cela fonctionne.

Test des modèles en appelant des variantes spécifiques

Pour tester plusieurs modèles en appelant des modèles spécifiques pour chaque demande, spécifiez la version précise du modèle que vous voulez appeler en fournissant une valeur pour le paramètre TargetVariant lorsque vous appelez InvokeEndpoint. SageMaker veille à ce que la demande soit traitée par la variante de production que vous spécifiez. Si vous avez déjà fourni la répartition du trafic et que vous spécifiez une valeur pour le paramètre TargetVariant, le routage ciblé remplace la répartition aléatoire du trafic. Le diagramme suivant montre de façon détaillée comment cela fonctionne.

Exemple de test A/B de modèle

L'exemple suivant montre comment effectuer des tests de modèle A/B. Pour obtenir un exemple de bloc-notes implémentant cet exemple, veuillez consulter « A/B Testing ML models in production.

Étape 1 : Créer et déployer des modèles

Tout d'abord, nous définissons l'emplacement de nos modèles dans Amazon S3. Ces emplacements sont utilisés lorsque nous déployons nos modèles dans les étapes suivantes :

model_url = f"s3://{path_to_model_1}" model_url2 = f"s3://{path_to_model_2}"

Ensuite, nous créons les objets du modèle avec les données d'image et de modèle. Ces objets de modèle sont utilisés pour déployer des variantes de production sur un point de terminaison. Les modèles sont développés en entraînant des modèles ML sur différents ensembles de données, différents algorithmes ou frameworks ML et différents hyperparamètres :

from sagemaker.amazon.amazon_estimator import get_image_uri model_name = f"DEMO-xgb-churn-pred-{datetime.now():%Y-%m-%d-%H-%M-%S}" model_name2 = f"DEMO-xgb-churn-pred2-{datetime.now():%Y-%m-%d-%H-%M-%S}" image_uri = get_image_uri(boto3.Session().region_name, 'xgboost', '0.90-1') image_uri2 = get_image_uri(boto3.Session().region_name, 'xgboost', '0.90-2') sm_session.create_model(name=model_name, role=role, container_defs={ 'Image': image_uri, 'ModelDataUrl': model_url }) sm_session.create_model(name=model_name2, role=role, container_defs={ 'Image': image_uri2, 'ModelDataUrl': model_url2 })

Nous créons maintenant deux variantes de production, chacune ayant ses propres exigences en matière de modèle et de ressources (type d'instance et nombre d'instances). Cela vous permet également de tester des modèles sur différents types d'instance.

Nous avons défini l'élément initial_weight sur 1 pour les deux variantes. Cela signifie que 50 % des demandes vont à Variant1, et les 50 % restants à Variant2. La somme des pondérations des deux variantes est de 2 et chaque variante a une pondération affectée de 1. Cela signifie que chaque variante reçoit 1/2 (ou 50 %) du trafic total.

from sagemaker.session import production_variant variant1 = production_variant(model_name=model_name, instance_type="ml.m5.xlarge", initial_instance_count=1, variant_name='Variant1', initial_weight=1) variant2 = production_variant(model_name=model_name2, instance_type="ml.m5.xlarge", initial_instance_count=1, variant_name='Variant2', initial_weight=1)

Enfin, nous sommes prêts à déployer ces variantes de production sur un point de terminaison SageMaker.

endpoint_name = f"DEMO-xgb-churn-pred-{datetime.now():%Y-%m-%d-%H-%M-%S}" print(f"EndpointName={endpoint_name}") sm_session.endpoint_from_production_variants( name=endpoint_name, production_variants=[variant1, variant2] )

Étape 2 : Appeler les modèles déployés

Maintenant, nous envoyons des demandes à ce point de terminaison pour obtenir des inférences en temps réel. Nous utilisons à la fois la répartition du trafic et le ciblage direct.

Tout d'abord, nous utilisons la répartition du trafic que nous avons configurée à l'étape précédente. Chaque réponse d'inférence contient le nom de la variante de production qui traite la demande, cela nous permettant de voir que le trafic vers les deux variantes de production est à peu près égal.

# get a subset of test data for a quick test !tail -120 test_data/test-dataset-input-cols.csv > test_data/test_sample_tail_input_cols.csv print(f"Sending test traffic to the endpoint {endpoint_name}. \nPlease wait...") with open('test_data/test_sample_tail_input_cols.csv', 'r') as f: for row in f: print(".", end="", flush=True) payload = row.rstrip('\n') sm_runtime.invoke_endpoint(EndpointName=endpoint_name, ContentType="text/csv", Body=payload) time.sleep(0.5) print("Done!")

SageMaker émet des métriques telles que Latency et Invocations pour chaque variante d'Amazon CloudWatch. Pour obtenir la liste complète des métriques émises par SageMaker, veuillez consulter contrôler Amazon SageMaker à l'aide d'Amazon CloudWatch. Interrogeons CloudWatch pour obtenir le nombre d'appels par variante et montrer ainsi Ia répartition des appels entre les variantes par défaut :

Appelons maintenant une version spécifique du modèle en spécifiant Variant1 comme TargetVariant dans l'appel à invoke_endpoint.

print(f"Sending test traffic to the endpoint {endpoint_name}. \nPlease wait...") with open('test_data/test_sample_tail_input_cols.csv', 'r') as f: for row in f: print(".", end="", flush=True) payload = row.rstrip('\n') sm_runtime.invoke_endpoint(EndpointName=endpoint_name, ContentType="text/csv", Body=payload, *TargetVariant="Variant1"*) # Notice the new parameter time.sleep(0.5)

Pour confirmer que tous les nouveaux appels ont été traités par Variant1, nous pouvons interroger CloudWatch afin d'obtenir le nombre d'appels par variante. Nous voyons que pour les appels les plus récents (dernier horodatage), toutes les demandes ont été traitées par Variant1, comme nous l'avions spécifié. Aucune invocation n'a été faite pour Variant2.

Étape 3 : Évaluer la performance du modèle

Pour voir quelle version de modèle fonctionne le mieux, évaluons l'exactitude, la précision, le rappel, le score F1 et les métriques ROC et AUC pour chaque variante. Tout d'abord, examinons ces métriques pour   Variant1:

Regardons maintenant les métriques pour   Variant2:

Pour la plupart de nos métriques définies, Variant2 fonctionne mieux, donc c'est la variante que nous voulons utiliser en production.

Étape 4 : Augmenter le trafic vers le meilleur modèle

Maintenant que nous avons déterminé que Variant2 fonctionnait mieux que Variant1, nous allons déplaçons plus de trafic vers elle. Nous pouvons continuer à utiliser TargetVariant pour appeler une variante de modèle spécifique, mais une approche plus simple consiste à mettre à jour les pondérations attribuées à chaque variante en appelant UpdateEndpointWeightsAndCapacities. Cela permet de modifier la répartition du trafic en direction de vos variantes de production sans nécessiter de mises à jour de votre point de terminaison. Rappelez-vous qu'à la section de configuration, nous avons défini les pondérations de variante afin de fractionner le trafic dans des proportions de 50/50. Les métriques CloudWatch ci-après, concernant le nombre total d'appels pour chaque variante, montrent les modèles d'appel pour chaque variante :

Maintenant, nous déplaçons 75 % du trafic vers Variant2 en affectant de nouveaux poids à chaque variante à l'aide de UpdateEndpointWeightsAndCapacities. SageMaker envoie alors 75 % des demandes d'inférence à Variant2 et les 25 % de demandes restants à Variant1.

sm.update_endpoint_weights_and_capacities( EndpointName=endpoint_name, DesiredWeightsAndCapacities=[ { "DesiredWeight": 25, "VariantName": variant1["VariantName"] }, { "DesiredWeight": 75, "VariantName": variant2["VariantName"] } ] )

Les métriques CloudWatch concernant le nombre total d'appels pour chaque variante nous indiquent des appels plus élevés pour Variant2 que pour Variant1 :

Nous pouvons continuer à surveiller nos métriques et, lorsque nous sommes satisfaits des performances d'une variante, nous pouvons acheminer 100 % du trafic vers cette dernière. Nous utilisons UpdateEndpointWeightsAndCapacities pour mettre à jour les affectations de trafic pour les variantes. Le poids pour Variant1 est défini sur 0 et le poids pour Variant2 est défini sur 1. SageMaker envoie alors 100 % de toutes les demandes d'inférence à Variant2.

sm.update_endpoint_weights_and_capacities( EndpointName=endpoint_name, DesiredWeightsAndCapacities=[ { "DesiredWeight": 0, "VariantName": variant1["VariantName"] }, { "DesiredWeight": 1, "VariantName": variant2["VariantName"] } ] )

Les métriques CloudWatch concernant le nombre total d'appels pour chaque variante montrent que toutes les demandes d'inférence sont traitées par Variant2 et aucune par Variant1.

Vous pouvez maintenant mettre à jour votre point de terminaison en toute sécurité et supprimer Variant1 de votre point de terminaison. Vous pouvez également continuer à tester de nouveaux modèles en production en ajoutant de nouvelles variantes à votre point de terminaison et en suivant les étapes 2 à 4.