Présentation des CDB RDS for Oracle - Amazon Relational Database Service

Les traductions sont fournies par des outils de traduction automatique. En cas de conflit entre le contenu d'une traduction et celui de la version originale en anglais, la version anglaise prévaudra.

Présentation des CDB RDS for Oracle

Vous pouvez créer une instance de base de données RDS for Oracle en tant que base de données de conteneurs (CDB) lorsque vous exécutez Oracle Database 19c ou version ultérieure. À partir d'Oracle Database 21c, toutes les bases de données sont des CDB. Une CDB se distingue d'une non-CDB car elle peut contenir des bases de données enfichables (PDB), appelées bases de données mutualisées dans RDS pour Oracle. Une PDB est une collection portable de schémas et d'objets qui apparaît à une application en tant que base de données distincte.

Vous créez votre base de données de locataires initiale (PDB) lorsque vous créez votre instance CDB. Dans RDS for Oracle, votre application client interagit avec un PDB plutôt qu'avec le CDB. Votre expérience avec une PDB est essentiellement identique à votre expérience avec une base de données non-CDB.

Configuration à locataires multiples de l'architecture CDB

RDS for Oracle prend en charge la configuration multilocataire de l'architecture mutualisée Oracle, également appelée architecture CDB. Dans cette configuration, votre instance RDS pour Oracle CDB peut contenir de 1 à 30 bases de données mutualisées, selon l'édition de la base de données et les licences d'option requises. Dans la base de données Oracle, une base de données mutualisée est une PDB. Votre instance de base de données doit utiliser la version 19.0.0.0.ru-2022-01.rur-2022.r1 ou versions ultérieures de la base de données Oracle.

Note

La fonctionnalité Amazon RDS est appelée « à locataires multiples » plutôt que « multilocataire » car il s'agit d'une fonctionnalité de la plateforme RDS, et pas seulement du moteur de base de données Oracle. Le terme « multilocataire Oracle » fait exclusivement référence à l'architecture de base de données Oracle, qui est compatible à la fois avec les déploiements sur site et RDS.

Vous pouvez configurer les paramètres suivants :

  • Nom de la base de données locataire

  • Nom d'utilisateur principal de la base de données locataire

  • Mot de passe principal de base de données locataire

  • Jeu de caractères de base de données locataire

  • Jeu de caractères national de base de données locataire

Le jeu de caractères de base de données locataire peut être différent du jeu de caractères de CDB. Il en va de même pour le jeu de caractères national. Après avoir créé votre base de données locataire initiale, vous pouvez créer, modifier ou supprimer des bases de données locataire à l'aide des API RDS. Le nom de la CDB est défini par défaut sur RDSCDB et ne peut pas être modifié. Pour plus d’informations, consultez Paramètres des instances de base de données et Modification d'une base de données locataire RDS for Oracle.

Configuration à locataire unique de l'architecture CDB

RDS for Oracle prend en charge la configuration existante de l'architecture multilocataire Oracle appelée configuration à locataire unique. Dans cette configuration, une instance de CDB RDS pour Oracle CDB ne peut contenir qu'un seul locataire (PDB). Vous ne pouvez pas créer plus de PDB ultérieurement.

Options de création et de conversion pour les CDB

Oracle Database 21c ne prend en charge que les CDB, tandis qu'Oracle Database 19c prend en charge à la fois les bases de données CDB et non CDB. Toutes les instances de CDB RDS for Oracle prennent en charge à la fois les configurations à locataires multiples et à locataire unique.

Options de création, de conversion et de mise à niveau pour l'architecture de base de données Oracle

Le tableau suivant présente les différentes options d'architecture pour la création et la mise à niveau des bases de données RDS for Oracle.

Version Options de création de base de données Options de conversion d'architecture Cibles de mise à niveau de version majeure
Oracle Database 21c Architecture CDB uniquement N/A N/A
Oracle Database 19c Architecture CDB ou non CDB Architecture non CDB vers CDB (RU d'avril 2021 ou supérieure) CDB 21c
Oracle Database 12c (obsolète) Architecture non CDB uniquement N/A Non-CDB 19c

Comme indiqué dans le tableau précédent, vous ne pouvez pas directement effectuer la mise à niveau d'une base de données non CDB vers une base de données CDB dans une nouvelle version majeure de base de données. En revanche, vous pouvez convertir une base de données non-CDB Oracle Database 19c en CDB Oracle Database 19c, puis mettre à niveau la CDB Oracle Database 19c en une CDB Oracle Database 21c. Pour de plus amples informations, veuillez consulter Conversion d'une base de données non-CDB RDS for Oracle en CDB.

Options de conversion pour les configurations d'architecture CDB

Le tableau suivant présente les différentes options de conversion de la configuration d'architecture d'une instance de base de données RDS for Oracle.

Architecture et configuration actuelles Conversion vers la configuration à locataire unique de l'architecture CDB Conversion vers la configuration à locataires multiples de l'architecture CDB Conversion vers l'architecture non CDB
Non CDB Pris en charge Pris en charge* N/A
CDB utilisant la configuration à locataire unique N/A Pris en charge Non pris en charge
CDB utilisant la configuration à locataires multiples Non pris en charge N/A Non pris en charge

* Vous ne pouvez pas convertir une base de données non CDB en configuration à locataires multiples au cours d'une seule opération. Lorsque vous convertissez une base de données non CDB en CDB, la CDB est dans la configuration à locataire unique. Vous pouvez ensuite convertir la configuration à locataire unique en configuration à locataires multiples dans le cadre d'une opération distincte.

Comptes d'utilisateur et privilèges dans une CDB

Dans l'architecture multilocataire d'Oracle, tous les comptes d'utilisateur sont des utilisateurs courants ou des utilisateurs locaux. Un utilisateur courant de base de données de conteneur (CDB) est un utilisateur de base de données dont l'identité unique et le mot de passe sont connus à la racine de la CDB et dans chaque base de données enfichable (PDB) existante et future. En revanche, un utilisateur local n'existe que dans une seule PDB.

L'utilisateur principal RDS est un compte d'utilisateur local dans la PDB, que vous nommez lorsque vous créez votre instance de base de données. Si vous créez de nouveaux comptes d'utilisateur, ces utilisateurs seront également des utilisateurs locaux résidant dans la PDB. Vous ne pouvez utiliser aucun compte utilisateur pour créer de nouvelles PDB ou modifier l'état de la PDB existante.

L'utilisateur rdsadmin est un compte d'utilisateur courant. Vous pouvez exécuter des packages RDS for Oracle qui existent dans ce compte, mais vous ne pouvez pas vous connecter en tant que rdsadmin. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section À propos des utilisateurs courants et des utilisateurs locaux dans la documentation Oracle.

Familles de groupes de paramètres dans une CDB

Les bases de données de conteneurs (CDB) ont leurs propres familles de groupes de paramètres et des valeurs de paramètres par défaut. Les familles de groupes de paramètres de CDB sont les suivantes :

  • oracle-ee-cdb-21

  • oracle-se2-cdb-21

  • oracle-ee-cdb-19

  • oracle-se2-cdb-19

Limitations des CDB RDS for Oracle

RDS for Oracle prend en charge un sous-ensemble de fonctionnalités disponibles dans une CDB sur site.

Limitations de CDB

Les limitations suivantes s'appliquent aux CDB RDS for Oracle :

  • Vous ne pouvez pas vous connecter à une CDB. Vous vous connectez toujours à la base de données locataire (PDB) plutôt qu'à la CDB. Spécifiez le point de terminaison pour la base de données enfichable (PDB), tout comme pour une base de données non-CDB. La seule différence est que vous spécifiez pdb_name pour le nom de base de données, où pdb_name est le nom que vous avez choisi pour votre base de données enfichable (PDB).

  • Vous ne pouvez pas convertir une CDB dans la configuration à locataires multiples en une CDB dans la configuration à locataire unique. La conversion vers la configuration à locataires multiples est unidirectionnelle et irréversible.

  • Vous ne pouvez pas activer la configuration à locataires multiples ni effectuer une conversion vers ce type de configuration si votre instance de base de données utilise une version de la base de données Oracle antérieure à 19.0.0.0.ru-2022-01.rur-2022.r1.

  • Vous ne pouvez pas utiliser une base de données CDB RDS for Oracle avec ORDS v22 ou version ultérieure. Pour contourner le problème, vous pouvez utiliser une version inférieure d'ORDS ou une base de données non-CDB Oracle Database 19c.

  • Vous ne pouvez pas utiliser une base de données CDB RDS for Oracle avec ORDS v22 ou version ultérieure. Pour contourner le problème, vous pouvez utiliser une version inférieure d'ORDS ou une base de données non-CDB Oracle Database 19c.

La prise en charge des fonctionnalités suivantes dépend de la configuration de l'architecture.

Fonctionnalité Prise en charge dans la configuration à locataire unique Prise en charge dans la configuration à locataires multiples

Oracle Data Guard

Oui Non

Oracle Label Security

Non Non

Oracle Enterprise Manager (OEM)

Non Non

Agent OEM

Non Non

Flux d'activité de base de données

Oui Non

Limitations de la base de données locataire (PDB)

Les limitations suivantes s'appliquent aux bases de données locataire dans la configuration à locataires multiples RDS for Oracle :

  • Vous ne pouvez pas reporter les opérations de la base de données locataire vers la fenêtre de maintenance. Toutes les modifications sont effectuées immédiatement.

  • Vous ne pouvez pas ajouter une base de données locataire à une CDB qui utilise la configuration à locataire unique.

  • Vous ne pouvez pas ajouter ou modifier plusieurs bases de données locataire au cours d'une seule opération. Vous ne pouvez les ajouter ou les modifier qu'une par une.

  • Vous ne pouvez pas modifier une base de données locataire pour qu'elle soit nommée CDB$ROOT ou PDB$SEED.

  • Vous ne pouvez pas supprimer une base de données locataire si elle est le seul locataire de la CDB.

  • Tous les types de classes d'instances de base de données ne disposent pas de ressources suffisantes pour prendre en charge plusieurs PDB dans une instance de CDB RDS for Oracle. L'augmentation du nombre de PDB affecte les performances et la stabilité des classes d'instances plus petites et augmente la durée de la plupart des opérations au niveau de l'instance, par exemple les mises à niveau de base de données.

  • Vous ne pouvez pas utiliser plusieurs PDB Comptes AWS pour créer des PDB dans le même CDB. Les PDB doivent appartenir au même compte que l'instance de base de données sur laquelle les PDB sont hébergées.

  • Toutes les PDB d'une CDB utilisent le même point de terminaison et le même écouteur de base de données.

  • Les opérations suivantes ne sont pas prises en charge au niveau de la PDB mais le sont au niveau de la CDB :

    • Sauvegarde et restauration

    • Mises à niveau de base de données

    • Opérations de maintenance

  • Les fonctionnalités suivantes ne sont pas prises en charge au niveau de la PDB mais le sont au niveau de la CDB :

    • Performance Insights

    • Groupes d'options (les options sont installées sur toutes les PDB de votre instance de CDB)

    • Groupes de paramètres (tous les paramètres sont dérivés du groupe de paramètres associé à votre instance de CDB)

  • Les opérations au niveau de la PDB qui sont prises en charge dans l'architecture CDB sur site mais qui ne le sont pas dans une CDB RDS for Oracle sont les suivantes :

    Note

    La liste suivante n'est pas exhaustive.

    • PDB d'application

    • PDB de proxy

    • Démarrage et arrêt d'une PDB

    • Désenfichage et enfichage dans les PDB

      Pour faire entrer des données dans votre CDB ou les en faire sortir, utilisez les mêmes techniques que pour une base de données non-CDB. Pour en savoir plus sur la migration de données, consultez Importation de données dans Oracle sur Amazon RDS.

    • Configuration des options au niveau de la PDB

      La PDB hérite des paramètres d'options du groupe d'options de la CDB. Pour plus d'informations sur la configuration des options, consultez Utilisation des groupes de paramètres. Pour connaître les bonnes pratiques, consultez Utilisation des groupes de paramètres DB.

    • Configuration des paramètres dans une PDB

      La PDB hérite des paramètres de la CDB. Pour plus d'informations sur la configuration des options, consultez Ajout d'options aux instances de base de données Oracle.

    • Configuration de différents écouteurs pour les PDB dans la même CDB

    • Fonctionnalités Oracle Flashback

    • Audit des informations depuis une PDB