Utilisation d'alarmes Amazon CloudWatch - Amazon CloudWatch

Utilisation d'alarmes Amazon CloudWatch

Vous pouvez créer à la fois des alarmes de métrique et des alarmes composites dans CloudWatch.

  • Une alarme de métrique surveille une métrique CloudWatch unique ou le résultat d'une expression mathématique basée sur des métriques CloudWatch. Elle réalise une ou plusieurs actions en fonction de la valeur de la métrique ou de l'expression par rapport à un seuil sur un certain nombre de périodes. L'action peut être l'envoi d'une notification à un sujet Amazon SNS, l'exécution d'une action Amazon EC2 ou d'une action Amazon EC2 Auto Scaling, ou la création d'un OpsItem ou d'un incident dans Systems Manager.

  • Une alarme composite contient une expression de règle qui prend en compte les états d'alarme des autres alarmes que vous avez créées. L'alarme composite passe à l'état ALARM uniquement si toutes les conditions de la règle sont remplies. Les alarmes spécifiées dans l'expression de règle d'alarme composite peuvent inclure des alarmes de métrique et d'autres alarmes composites.

    L'utilisation d'alarmes composites peut réduire le bruit d'alarme. Vous pouvez créer plusieurs alarmes de métrique, mais aussi créer une alarme composite et configurer des alertes uniquement pour l'alarme composite. Par exemple, un composite peut passer à l'état ALARM uniquement lorsque toutes les alarmes de métrique sous-jacentes sont à l'état ALARM.

    Les alarmes composites peuvent envoyer des notifications Amazon SNS lorsqu'elles changent d'état et peuvent créer des OpsItems de Systems Manager ou des incidents lorsqu'ils passent à l'état ALARM, mais ne peuvent pas effectuer d'actions EC2 ou Auto Scaling.

Il n'y a aucune limite au nombre d'alarmes que vous créez dans votre compte.

Vous pouvez ajouter des alarmes aux tableaux de bord CloudWatch et les surveiller visuellement. Lorsqu'une alarme se trouve sur un tableau de bord, elle devient rouge lorsque son état est ALARM, ce qui facilite la surveillance proactive de son statut.

Une alarme appelle des actions uniquement lorsque l'état de l'alarme change. L'exception concerne les alarmes avec des actions Auto Scaling. Dans le cas d'actions Auto Scaling, l'alarme continue d'appeler l'action une fois par minute pendant laquelle elle reste dans le nouvel état.

Une alarme peut surveiller une métrique dans le même compte. Si vous avez activé la fonctionnalité multi-comptes dans votre console CloudWatch, vous pouvez également créer des alarmes qui surveillent les métriques dans d'autres comptes AWS. La création d'alarmes composites entre comptes n'est pas prise en charge. La création d'alarmes croisées qui utilisent des expressions mathématiques est prise en charge, sauf que les fonctions ANOMALY_DETECTION_BAND, INSIGHT_RULE, et SERVICE_QUOTA ne sont pas prises en charge pour les alarmes de compte croisé.

Note

CloudWatch ne teste pas et ne valide pas les actions que vous spécifiez, et ne détecte pas non plus les erreurs Amazon EC2 Auto Scaling ou Amazon SNS résultant d'une tentative d'appel d'actions qui n'existent pas. Vérifiez que vos actions d'alarme existent.

États d'alarme de métrique

Une alarme de métrique peut avoir les états suivants :

  • OK – La métrique ou l'expression se trouve dans le seuil défini.

  • ALARM – La métrique ou l'expression se trouve à l'extérieur du seuil défini.

  • INSUFFICIENT_DATA – L'alarme vient de commencer, la métrique n'est pas disponible, ou la quantité de données n'est pas suffisante pour permettre à la métrique de déterminer le statut de l'alarme.

Évaluation d'une alarme

Lorsque vous créez une alarme, vous spécifiez trois paramètres afin de permettre à CloudWatch d'évaluer le moment où l'état de l'alarme doit être modifié :

  • Période est la durée nécessaire pour évaluer la métrique ou l'expression afin de créer chaque point de données pour une alarme. Elle est exprimée en secondes. Si vous choisissez une minute comme période, l'alarme évalue la métrique une fois par minute.

  • Evaluation Periods (Périodes d'évaluation) est le nombre de périodes, ou de points de données, les plus récents à évaluer pour déterminer l'état de l'alarme.

  • Datapoints to Alarm (Points de données avant l'alarme) est le nombre de points de données pendant les périodes d'évaluation qui doit être dépassé pour que l'alarme passe à l'état ALARM. Les points de données au-delà du seuil n'ont pas besoin d'être consécutifs, mais ils doivent simplement tous correspondre au dernier nombre de points de données correspondant à la valeur Evaluation Period (Période d'évaluation).

Dans la figure suivante, le seuil d'alarme d'une alarme de métrique est défini sur trois unités. Evaluation Period (Période d'évaluation) et Datapoints to Alarm (Points de données à l'alarme)sont définis sur 3. Cela signifie que lorsque les trois points de données des trois périodes consécutives les plus récentes sont au-dessus du seuil, l'alarme passe à l'état ALARM. Dans le schéma, cela se produit entre la troisième et la cinquième période. À la sixième période, la valeur repasse sous le seuil. L'une des périodes évaluées n'est donc pas en dépassement et l'état de l'alarme revient à l'état OK. Au cours de la neuvième période, le seuil est dépassé à nouveau, mais pendant une seule période. Par conséquent, le statut de l'alarme reste OK.


        Alarme de déclenchement du seuil d'alarme

Lorsque vous configurez différentes valeurs pour Evaluation Periods (Périodes d'évaluation) et Datapoints to Alarm (Points de données avant l'alarme), vous définissez une alarme « M sur N ». Datapoints à Alarm (Points de données avant l'alarme) est (« M ») et Evaluation Periods (Périodes d'évaluation) est (« N »). L'intervalle d'évaluation correspond au nombre de points de données multiplié par la période. Par exemple, si vous configurez 4 points de données sur 5 avec une période de 1 minute, l'intervalle d'évaluation est de 5 minutes. Si vous configurez 3 points de données sur 3 avec une période de 10 minutes, l'intervalle d'évaluation est de 30 minutes.

Note

Si les points de données sont manquants peu de temps après la création d'une alarme, et que la métrique a été signalée à CloudWatch avant la création de l'alarme, CloudWatch récupère les points de données les plus récents avant la création de l'alarme pour évaluer l'alarme.

Actions d'alarme

Vous pouvez spécifier les actions d'une alarme lorsqu'elle change d'état entre les états OK, ALARM et INSUFFICIENT_DATA. Le type d'action d'alarme le plus courant consiste à avertir une ou plusieurs personnes en envoyant un message à une rubrique Amazon Simple Notification Service. Pour plus d'informations sur Amazon SNS, consultez Qu'est-ce qu'Amazon SNS ?.

Les alarmes basées sur des métriques EC2 peuvent également effectuer des actions EC2, tels que l'arrêt, la résiliation, le redémarrage ou la récupération d'une instance EC2. Pour plus d'informations, consultez . Création d'alarmes qui arrêtent, mettent hors service, redémarrent ou récupèrent une instance EC2.

Les alarmes peuvent également effectuer des actions pour mettre à l'échelle un groupe Auto Scaling. Pour plus d'informations, consultez Procédures et stratégies de mise à l'échelle simples pour Amazon EC2 Auto Scaling.

Vous pouvez également configurer des alarmes pour créer des OpsItems dans Systems Manager Ops Center ou créer des incidents dans AWS Systems Manager Incident Manager. Ces actions ne sont exécutées que lorsque l'alarme passe à l'état ALARM. Pour plus d'informations, consultez Configuration de CloudWatch pour créer des OpsItems à partir d'alarmes et Création d'incidents.

Configuration de la manière dont les alarmes CloudWatch traitent les données manquantes

Parfois, tous les points de données attendus pour une métrique ne sont pas signalés à CloudWatch. Cela peut par exemple se produire lorsqu'une connexion est perdue, lorsqu'un serveur tombe en panne ou lorsqu'une métrique, de par sa conception, rapporte les données de façon intermittente uniquement.

CloudWatch vous permet de spécifier la façon de traiter les points de données manquants lors de l'évaluation d'une alarme. Cela vous aide à configurer votre alarme afin qu'elle passe à l'état ALARM uniquement lorsque cela s'avère approprié pour le type de données surveillées. Vous pouvez éviter les faux positifs lorsque les données manquantes n'indiquent pas de problème.

Trois états peuvent correspondre à une alarme. De la même manière, chaque point de données spécifique signalé à CloudWatch entre dans l'une des trois catégories suivantes :

  • Non dépassé (seuil respecté)

  • Dépassé (au-delà du seuil)

  • Manquant

Pour chaque alarme, vous pouvez indiquer à CloudWatch de traiter les points de données manquants de l'une des manières suivantes :

  • notBreaching : les points de données manquants sont traités comme étant corrects et dans les limites du seuil

  • breaching : les points de données manquants sont traités comme étant incorrects au-delà du seuil

  • ignore : l'état de l'alarme actuel est conservé

  • missing : si tous les points de données de la plage d'évaluation des alarmes sont manquants, l'alarme passe à INSUFFICIENT_DATA.

Le choix le plus adapté dépend du type de métrique. Dans le cas d'une métrique qui relève des données en continu, par exemple la métrique CPUUtilization d'une instance, vous pouvez traiter les points de données manquants comme breaching, car ils peuvent indiquer un problème. En revanche, dans le cas d'une métrique qui génère des points de données uniquement en cas d'erreur, par exemple la métrique ThrottledRequests dans Amazon DynamoDB, vous traiteriez plutôt les données manquantes comme étant notBreaching. Le comportement par défaut est missing.

Choisir la meilleure option pour votre alarme permet d'éviter des changements de condition d'alarme superflus et trompeurs, mais également de fournir une indication plus précise de l'état du système.

Important

Les alarmes qui évaluent les métriques dans l'espace de noms AWS/DynamoDB ignorent toujours les données manquantes, même si vous choisissez une option différente pour le traitement des données manquantes par l'alarme. Lorsqu'une métrique AWS/DynamoDB contient des données manquantes, les alarmes qui évaluent cette métrique restent dans leur état actuel.

Évaluation de l'état de l'alarme lorsqu'il manque des données

Lorsqu'une alarme évalue si l'état doit être modifié, CloudWatch tente de récupérer un plus grand nombre de points de données que le nombre spécifié comme Périodes d'évaluation. Le nombre de points de données exact qu'il tente de récupérer dépend de la longueur de la période d'alarme et du fait qu'elle est ou non basée sur une métrique avec une résolution standard ou une haute résolution. La période des points de données qu'il tente de récupérer est la plage d'évaluation.

Une fois que CloudWatch récupère ces points de données, voici ce qui se produit :

  • S'il ne manque aucun point de données dans la plage d'évaluation, CloudWatch évalue l'alarme en fonction des points de données collectés le plus récemment. Le nombre de points de données évalués est égal aux Evaluation Periods (Périodes d'évaluation) pour l'alarme. Les points de données supplémentaires situés plus loin dans la plage d'évaluation ne sont pas nécessaires et sont ignorés.

  • S'il manque des points de données dans la plage d'évaluation, mais que le nombre total de points de données existants récupérés avec succès de la plage d'évaluation est égal ou supérieur à la valeur de Evaluation Periods (Périodes d'évaluation) de l'alarme, CloudWatch évalue l'état de l'alarme en fonction des points de données existants les plus récents qui ont été correctement récupérés, y compris les points de données supplémentaires requis situés plus loin dans la plage d'évaluation. Dans ce cas, la valeur que vous avez définie pour traiter les données manquantes n'est pas nécessaire et est ignorée.

  • S'il manque des points de données dans la plage d'évaluation, et que le nombre de points de données réels qui ont été récupérés est inférieur au nombre de Evaluation Periods (Périodes d'évaluation) de l'alarme, CloudWatch renseigne les points de données manquants avec le résultat que vous avez spécifié concernant le traitement des données manquantes, puis évalue l'alarme. Toutefois, tous les points de données réels de la plage d'évaluation sont inclus dans l'évaluation. CloudWatch utilise les points de données manquants le moins souvent possible.

Note

Un cas particulier de ce comportement est que les alarmes CloudWatch peuvent évaluer de façon répétée le dernier ensemble de points de données pour une période de temps après que la métrique a été arrêtée. Cette réévaluation peut entraîner l'alarme à changer d'état et à réexécuter des actions, si le changement d'état est survenu immédiatement avant que le flux de la métrique ne soit interrompu. Pour atténuer ce comportement, utilisez des périodes plus courtes.

Les tableaux suivants illustrent des exemples du comportement d'évaluation de l'alarme. Dans la première table, la valeur de Datapoints to Alarm (Points de données avant l'alarme) et de Evaluation Periods (Périodes d'évaluation) est identique : 3. CloudWatch récupère les 5 points de données les plus récents lors de l'évaluation de l'alarme, au cas où il manquerait les 3 points de données les plus récents. 5 est la plage d'évaluation de l'alarme.

La colonne 1 montre les 5 points de données les plus récents, car la plage d'évaluation est 5. Ces points de données sont affichés avec le point de données le plus récent sur la droite. 0 est un point de données en-deçà du seuil, X est un point de données au-delà du seuil et - est un point de données manquant.

La deuxième colonne indique combien des 3 points de données nécessaires sont absents. Même si les 5 points de données les plus récents sont évalués, seuls 3 d'entre eux (le paramètre pour les Périodes d'évaluation) sont nécessaires pour évaluer l'état de l'alarme. Le nombre de points de données dans la deuxième colonne est le nombre de points de données qui doivent être « renseignés » à l'aide du paramètre pour la façon dont les données manquantes sont traitées.

Dans les colonnes 3 à 6, les en-têtes de colonne sont les valeurs possibles pour la façon de traiter les données manquantes. Les lignes de ces colonnes indiquent l'état d'alarme défini pour chacune de ces méthodes possibles de traitement des données manquantes.

Points de données Nombre de points de données qui doivent être remplis MANQUANT IGNORER AU-DELÀ DU SEUIL EN-DEÇÀ DU SEUIL

0 - X - X

0

OK

OK

OK

OK

- - - - 0

2

OK

OK

OK

OK

- - - - -

3

INSUFFICIENT_DATA

Conserver l'état actuel

ALARM

OK

0 X X - X

0

ALARM

ALARM

ALARM

ALARM

- - X - -

2

ALARM

Retain current state

ALARM

OK

Dans la deuxième ligne du tableau précédent, l'alarme reste OK, même si les données manquantes sont traitées comme au-delà du seuil, car le seul point de données existant n'est pas au-delà du seuil. Cette valeur est évaluée avec deux points de données manquants qui sont traités comme au-delà du seuil. Lors de l'évaluation suivante de cette alarme, si les données sont toujours manquantes, l'état deviendra ALARM, étant donné que ce point de données en-deçà du seuil ne fera plus parti de la plage d'évaluation.

La troisième ligne, où les cinq points de données les plus récents sont manquants, illustre comment les différents paramètres de traitement des données manquantes affectent l'état d'alarme. Si les points de données manquants sont considérés comme une violation, l'alarme passe en état ALARME, tandis que si elles sont considérées comme ne pas entrer en violation, l'alarme passe en état OK. Si les points de données manquants sont ignorés, l'alarme conserve l'état actuel qu'elle avait avant les points de données manquants. Et si les points de données manquants sont simplement considérés comme manquants, alors l'alarme n'a pas assez de données réelles récentes pour faire une évaluation, et passe dans INSUFFICIENT_DATA.

Dans la quatrième rangée, l'alarme passe à l'état ALARM dans tous les cas, car les trois points de données les plus récents sont en violation, et les Périodes d'évaluation ainsi que les Points de données à l'alarme de l'alarme sont tous deux réglés sur 3. Dans ce cas, le point de données manquant est ignoré et le paramètre relatif à l'évaluation des données manquantes n'est pas requis, car il y a 3 points de données réels à évaluer.

La ligne 5 représente un cas spécial d'évaluation d'alarme appelé état d'alarme prématurée. Pour plus d'informations, consultez Éviter les transitions prématurées vers l'état d'alarme.

Dans le tableau suivant, la valeur de Période est à nouveau définie sur 5 minutes et celle de Points de données avant l'alarme est seulement 2 alors que celle de Périodes d'évaluation est de 3. Il s'agit d'une alarme 2 sur 3, M sur N.

La plage d'évaluation est de 5. Il s'agit du nombre maximal de points de données récents qui sont récupérés et peuvent être utilisés au cas où certains points de données seraient manquants.

Points de données Nbre de points de données manquants MANQUANT IGNORER AU-DELÀ DU SEUIL EN-DEÇÀ DU SEUIL

0 - X - X

0

ALARM

ALARM

ALARM

ALARM

0 0 X 0 X

0

ALARM

ALARM

ALARM

ALARM

0 - X - -

1

OK

OK

ALARM

OK

- - - - 0

2

OK

OK

ALARM

OK

- - - - X

2

ALARM

Conserver l'état actuel

ALARM

OK

Dans les lignes 1 et 2, l'alarme passe toujours à l'état ALARM, car 2 des 3 points de données les plus récents sont en train de franchir. Dans la ligne 2, les deux points de données les plus anciens de la plage d'évaluation ne sont pas nécessaires, car aucun des 3 points de données les plus récents n'est manquant, de sorte que ces deux points de données plus anciens sont ignorés.

Dans les lignes 3 et 4, l'alarme passe à l'état ALARM uniquement si les données manquantes sont traitées comme des violations, auquel cas les deux points de données manquants les plus récents sont tous deux traités comme des violations. Dans la ligne 4, ces deux points de données manquants qui sont traités comme étant au-delà du seuil fournissent les deux points de données au-delà du seuil pour déclencher l'état ALARM.

La ligne 5 représente un cas spécial d'évaluation d'alarme appelé état d'alarme prématurée. Pour plus d'informations, consultez la section suivante.

Éviter les transitions prématurées vers l'état d'alarme

L'évaluation des alarmes CloudWatch inclut une logique pour essayer d'éviter les fausses alarmes, où l'alarme passe prématurément en état d'ALARM lorsque les données sont intermittentes. L'exemple illustré à la ligne 5 des tableaux de la section précédente illustre cette logique. Dans ces lignes, et dans les exemples suivants, la propriété Evaluation Periods (Périodes d'évaluation)est 3 et la plage d'évaluation est de 5 points de données. Datapoints to Alarm (Points de données à l'alarme) est défini sur 3, sauf pour l'exemple M sur N, où Datapoints to Alarm (Points de données à l'alarme) est défini sur 2.

Supposons que les données les plus récentes d'une alarme soient - - - - X, avec quatre points de données manquants, puis un point de données de violation comme point de données le plus récent. Étant donné que le point de données suivant peut être sans violation, l'alarme ne passe pas immédiatement dans l'état ALARM lorsque les données sont - - - - X ou - - - X - et Datapoints to Alarm (Points de données à l'alarme) est défini sur 3. De cette façon, les faux positifs sont évités lorsque le point de données suivant n'est pas en violation et que les données sont - - - X O ou - - X - O.

Toutefois, si les derniers points de données sont - - X - -, l'alarme passe en état ALARME même si les points de données manquants sont considérés comme manquants. En effet, les alarmes sont conçues pour toujours passer à l'état ALARM lorsque le plus ancien point de données de violation disponible pendant les Evaluation Periods (Périodes d'évaluation) est au moins aussi ancien que la valeur des Datapoint to Alarm (Points de données à alerter), et que tous les autres points de données plus récents sont en violation ou manquants. Dans ce cas, l'alarme passe en état ALARM même si le nombre total de points de données disponibles est inférieur à M (Datapoints to Alarm (Points de données à l'alarme)).

Cette logique d'alarme s'applique également aux alarmes M sur N. Si le point de données de violation le plus ancien au cours de la plage d'évaluation est au moins aussi ancien que la valeur de Datapoints to Alarm (Points de données à l'alarme), et que tous les points de données les plus récents sont soit en violation ou manquants, l'alarme passe en état ALARM quelle que soit la valeur de M (Datapoints to Alarm (Points de données à l'alarme)).

Alarmes haute résolution

Si vous définissez une alarme sur une métrique haute résolution, vous pouvez spécifier une alarme haute résolution avec une période de 10 secondes ou de 30 secondes ou vous pouvez définir une alarme régulière avec une période correspondant à n'importe quel multiple de 60 secondes. Les frais engendrés par des alarmes haute résolution sont plus élevés. Pour plus d'informations sur les métriques haute résolution, consultez Publication des métriques personnalisées.

Alarmes sur les expressions mathématiques

Vous pouvez définir une alarme en fonction du résultat d'une expression mathématique basée sur une ou plusieurs métriques CloudWatch. Une expression mathématique utilisée pour une alarme peut inclure jusqu'à 10 métriques. Chaque métrique doit utiliser la même période.

Pour une alarme basée sur une expression mathématique, vous pouvez spécifier la façon dont vous souhaitez que CloudWatch traite les points de données manquants pour les métriques sous-jacentes lors de l'évaluation de l'alarme.

Les alarmes basées sur des expressions mathématiques ne peuvent pas effectuer des actions Amazon EC2.

Pour en savoir plus sur les expressions mathématiques et la syntaxe de métrique, consultez Utilisation des maths de métriques.

Alarmes CloudWatch basées sur les centiles et échantillons de données faibles

Lorsque vous définissez un centile comme statistique d'une alarme, vous pouvez préciser quelle action réaliser lorsque les données sont insuffisantes pour obtenir une estimation statistique de qualité. Vous pouvez décider que l'alarme doit évaluer la statistique quoi qu'il arrive et éventuellement qu'elle change d'état. Vous pouvez également décider que l'alarme doit ignorer la métrique si la taille de l'échantillon est réduite et attendre pour l'évaluer que les données soient en quantité suffisante pour être significatives statistiquement.

Pour les centiles entre 0,5 (inclusif) et 1,00 (exclusif), ce paramètre est utilisé lorsque moins de 10/(1-centile) points de données sont présents lors de la période d'évaluation. Par exemple, ce paramètre serait utilisé si moins de 1 000 échantillons étaient présents pour une alarme dans un centile p99. Pour les centiles entre 0 et 0,5 (exclusif), ce paramètre est utilisé lorsque moins de 10/centile points de données sont présents.

Alarmes CloudWatch et Amazon EventBridge

CloudWatch envoie des événements à Amazon EventBridge chaque fois qu'une alarme CloudWatch change d'état. Vous pouvez utiliser ces événements de changement d'état d'alarme pour déclencher une cible d'événements dans EventBridge. Pour plus d'informations, consultez Événements d'alarme et EventBridge.

Fonctionnalités communes des alarmes CloudWatch

Les fonctionnalités suivantes s'appliquent à toutes les alarmes CloudWatch :

  • Il n'existe pas de limite au nombre d'alarmes que vous pouvez créer. Pour créer ou mettre à jour une alarme, vous utilisez la console CloudWatch, l'action d'API PutMetricAlarm ou la commande put-metric-alarm dans l'AWS CLI.

  • Les noms d'alarme doivent contenir uniquement des caractères ASCII.

  • Vous pouvez répertorier toutes les alarmes actuellement configurées et répertorier toutes celles qui se trouvent dans un état particulier à l'aide de la console CloudWatch, l'action d'API DescribeAlarms ou de la commande describe-alarms dans l'AWS CLI.

  • Vous pouvez désactiver et activer des alarmes à l'aide de DisableAlarmActions et EnableAlarmActions, des actions d'API ou des commandes disable-alarm-actions et enable-alarm-actions dans AWS CLI.

  • Vous pouvez tester une alarme en définissant n'importe quel état pour elle avec l'action d'API SetAlarmState ou de la commande set-alarm-state dans l'AWS CLI. Ce changement de statut temporaire ne dure que jusqu'à la comparaison d'alarme suivante.

  • Vous pouvez créer une alarme pour une métrique personnalisée avant de créer cette dernière. Pour que l'alarme soit valide, vous devez inclure toutes les dimensions pour la métrique personnalisée en plus de l'espace de nom et du nom de la métrique dans la définition de l'alarme. Pour ce faire, vous pouvez utiliser l'action d'API PutMetricAlarm ou la commande put-metric-alarm dans l'AWS CLI.

  • Vous pouvez afficher l'historique d'une alarme à l'aide de la console CloudWatch, de l'action d'API DescribeAlarmHistory ou de la commande describe-alarm-history dans l'AWS CLI. CloudWatch conserve l'historique des alarmes pendant deux semaines. Chaque transition de statut est marquée par un horodatage unique. Dans de rares cas, votre historique peut afficher plus d'une notification pour un changement de statut. L'horodatage vous permet de confirmer les modifications de statut uniques.

  • Le nombre de périodes d'évaluation pour une alarme multiplié par la longueur de chaque période d'évaluation ne peut pas dépasser un jour.

Note

Certaines ressources AWS n'envoient pas de données de métriques à CloudWatch dans certaines conditions.

Par exemple, il se peut qu'Amazon EBS n'envoie pas de données de métriques pour un volume disponible qui n'est pas lié à une instance Amazon EC2, car aucune activité de métrique n'est à surveiller pour ce volume. Si vous avez une alarme définie pour ce type de métrique, vous pouvez remarquer que son état passe à INSUFFICIENT_DATA. Cela peut indiquer que votre ressource est inactive et ne signifie pas nécessairement la présence d'un problème. Vous pouvez spécifier la façon dont chaque alarme traite les données manquantes. Pour plus d'informations, consultez . Configuration de la manière dont les alarmes CloudWatch traitent les données manquantes.