Amazon Relational Database Service
Guide de l'utilisateur

Oracle Java Virtual Machine

Amazon RDS prend en charge Oracle Java Virtual Machine (JVM) par l'intermédiaire de l'option JVM. Oracle Java fournit un schéma SQL et des fonctions facilitant les fonctionnalités Oracle Java dans une base de données Oracle. Pour plus d'informations, consultez Introduction to Java in Oracle Database dans la documentation Oracle.

Vous pouvez utiliser Oracle JVM avec les versions Oracle Database suivantes :

  • Oracle 18c, 18.0.0.0, toutes les versions

  • Oracle 12c, 12.2.0.1, toutes les versions

  • Oracle 12c, 12.1.0.2.v13 ou versions ultérieures

  • Oracle 11g, 11.2.0.4.v17 ou versions ultérieures

L'implémentation Java dans Amazon RDS a un jeu d'autorisations limité. L'utilisateur principal dispose du rôle RDS_JAVA_ADMIN, qui attribue un sous-ensemble des privilèges associés au rôle JAVA_ADMIN. Afin de répertorier les privilèges attribués au rôle RDS_JAVA_ADMIN, exécutez la requête suivante sur votre instance de base de données :

SELECT * FROM dba_java_policy WHERE grantee IN ('RDS_JAVA_ADMIN', 'PUBLIC') AND enabled = 'ENABLED' ORDER BY type_name, name, grantee;

Prérequis pour Oracle JVM

Les conditions suivantes sont requises pour utiliser Oracle Java :

  • Votre instance de base de données doit être dans un Virtual Private Cloud (VPC). Pour plus d'informations, consultez Déterminer si vous utilisez une plateforme EC2-VPC ou EC2-Classic.

  • Votre instance de base de données doit être d'une classe de taille suffisante. Oracle Java n'est pas pris en charge pour les classes d'instance de base de données db.m1.small, db.t2.micro ou db.t2.small. Pour plus d'informations, consultez Choix de la classe d'instance de base de données.

  • Votre instance de base de données doit avoir l'option Auto Minor Version Upgrade (Mise à niveau automatique des versions mineures) activée. Cette option permet à votre instance de base de données de recevoir des mises à niveau mineures de version de moteur de base de données automatiquement, dès qu'elles sont disponibles. Amazon RDS utilise cette option pour mettre à jour votre instance de base de données avec le dernier correctif Oracle Patch Set Update (PSU) ou la mise à jour version Release Update (RU). Pour plus d'informations, consultez Paramètres propres aux instances de bases de données Oracle.

  • Si votre instance de base de données s'exécute sur la version majeure 11.2, vous devez installer l'option XMLDB. Pour plus d'informations, consultez Oracle XML DB.

Bonnes pratiques pour Oracle JVM

Les bonnes pratiques suivantes sont requises pour utiliser Oracle Java :

Ajout de l'option Oracle JVM

La procédure générale suivante permet d'ajouter l'option JVM à une instance de base de données :

  1. Créer un groupe d'options ou copier ou modifier un groupe existant.

  2. Ajouter l'option au groupe d'options.

  3. Associer un groupe d'options à une instance de base de données.

L'ajout de l'option JVM entraîne une brève indisponibilité. Une fois que vous ajoutez l'option , vous n'avez pas besoin de redémarrer votre instance de base de données. Dès que le groupe d'options est actif, Oracle Java est disponible.

Pour ajouter l'option JVM à une instance de base de données

  1. Déterminez le groupe d'options que vous voulez utiliser. Vous pouvez créer un groupe d'options ou utiliser un groupe d'options existant. Si vous souhaitez utiliser un groupe d'options existant, passez à l'étape suivante. Sinon, créez un groupe d'options DB personnalisé avec les paramètres suivants :

    • Pour Moteur, choisissez le moteur de base de données utilisé par l'instance de base de données (oracle-ee, oracle-se, oracle-se1 ou oracle-se2).

    • Pour Version majeure du moteur, choisissez la version de votre instance de base de données.

    Pour de plus amples informations, veuillez consulter Création d'un groupe d'options.

  2. Ajouter l'option JVM au groupe d'options. Pour plus d'informations sur l'ajout d'options, consultez Ajout d'une option à un groupe d'options.

  3. Appliquez le groupe d'options à une instance de base de données nouvelle ou existante:

  4. Accordez les autorisations requises aux utilisateurs.

    L'utilisateur principal Amazon RDS est autorisé à utiliser l'option JVM par défaut. Si d'autres utilisateurs ont besoin de ces permissions, connectez-vous à l'instance de base de données en tant qu'utilisateur principal dans un client SQL et accordez les autorisations aux utilisateurs.

    L'exemple suivant accorde les autorisation d'utiliser l'option JVM à l'utilisateur test_proc.

    create user test_proc identified by password; CALL dbms_java.grant_permission('TEST_PROC', 'oracle.aurora.security.JServerPermission', 'LoadClassInPackage.*', '');

    Une fois que les autorisations sont accordées à l'utilisateur, la requête suivante doit renvoyer un résultat.

    select * from dba_java_policy where grantee='TEST_PROC';

    Note

    Le nom d'utilisateur Oracle est sensible à la casse et comportent généralement seulement des caractères majuscules.

Suppression de l'option Oracle JVM

Vous pouvez supprimer l'option JVM d'une instance de base de données. La suppression de l'option entraîne une brève indisponibilité. Une fois que vous supprimez l'option JVM, vous n'avez pas besoin de redémarrer votre instance de base de données.

Avertissement

La suppression de l'option JVM peut entraîner une perte de données si l'instance de base de données utilise des types de données qui ont été activés avec cette option. Sauvegardez vos données avant de continuer. Pour plus d'informations, consultez Sauvegarde et restauration des instances de base de données Amazon RDS.

Pour supprimer l'option JVM d'une instance de base de données, effectuez l'une des actions suivantes :