Amazon Relational Database Service
Guide de l'utilisateur (Version de l'API 2014-10-31)

Prise en charge des sauvegarde et restauration natives dans Microsoft SQL Server

Amazon RDS prend en charge les sauvegarde et restauration natives pour les bases de données Microsoft SQL Server à l'aide de fichiers de sauvegarde complète (fichiers .bak). À l'aide de cette fonction, vous pouvez créer une sauvegarde complète sur votre base de données sur site et stocker les fichiers de sauvegarde sur Amazon Simple Storage Service (Amazon S3). Vous pouvez ensuite effectuer la restauration sur une instance de base de données Amazon RDS existante exécutant SQL Server. Vous pouvez également sauvegarder une base de données RDS SQL Server, la stocker sur Amazon S3, puis la restaurer dans d'autres emplacements. Vous pouvez la restaurer sur serveur sur site ou sur une autre instance de base de données Amazon RDS exécutant SQL Server. Pour de plus amples informations, veuillez consulter Importation et exportation de bases de données SQL Server.

Paramètres d'option de sauvegarde et restauration natives

Amazon RDS prend en charge les paramètres suivants pour l'option de sauvegarde et restauration natives.

Paramètre d'option Valeurs valides Description

IAM_ROLE_ARN

Un Amazon Resource Name (ARN) valide au format arn:aws:iam::account-id:role/role-name.

L'ARN d'un rôle AWS Identity and Access Management (IAM) pour accéder au compartiment Amazon S3 qui contient vos fichiers de sauvegarde. Pour plus d'informations, consultez AWS Identity and Access Management (IAM) .

Ajout de l'option de sauvegarde et restauration natives

Le processus général d'ajout de l'option de sauvegarde et restauration natives à une instance de base de données est le suivant :

  1. Créer un groupe d'options ou copier ou modifier un groupe existant.

  2. Ajouter l'option au groupe d'options.

  3. Associer un groupe d'options à une instance de base de données.

Après que vous avez ajouté l'option de sauvegarde et restauration natives, vous n'avez pas besoin de redémarrer votre instance de base de données. Dès que le groupe d'options est actif, vous pouvez commencer à sauvegarder et restaurer immédiatement.

Pour ajouter l'option de sauvegarde et restauration natives

  1. Déterminez le groupe d'options que vous voulez utiliser. Vous pouvez créer un groupe d'options ou utiliser un groupe d'options existant. Si vous souhaitez utiliser un groupe d'options existant, passez à l'étape suivante. Sinon, créez un groupe d'options de base de données personnalisé. Pour plus d'informations, consultez Création d'un groupe d'options.

  2. Ajoutez l'option SQLSERVER_BACKUP_RESTORE au groupe d'options et configurez les paramètres de l'option. Pour plus d'informations sur l'ajout d'options, consultez Ajout d'une option à un groupe d'options.

    Choisissez l'une des méthodes suivantes :

    1. Pour utiliser un rôle existant et des paramètres Amazon S3 :

      Dans Rôle IAM, choisissez un rôle IAM existant. Quand vous réutilisez un rôle IAM existant, RDS utilise les paramètres Amazon S3 que vous avez configurés précédemment pour ce rôle.

    2. Pour configurer un nouveau rôle et des paramètres Amazon S3 :

      • Pour Rôle IAM, choisissez Créer un rôle.

      • Pour Select S3 Bucket (Sélectionner un compartiment S3), vous pouvez créer un compartiment ou en utiliser un que vous avez déjà. Pour créer un nouveau compartiment, choisissez Create a New S3 Bucket (Créer un nouveau compartiment S3). Pour utiliser un compartiment existant, choisissez-le dans la liste.

      • Pour S3 folder path prefix (optional) (Préfixe du chemin de dossier S3 (facultatif), saisissez un préfixe à utiliser pour les fichiers stockés dans votre compartiment Amazon S3. Il peut inclure une chemin de fichier, mais ce n'est pas obligatoire. Si vous fournissez une entrée, RDS attache le préfixe à tous les fichiers de sauvegarde et utilise le préfixe lors d'une restauration pour identifier les fichiers associés et ignorer les fichiers non pertinents. Si vous utilisez le compartiment à d'autres fins, vous pouvez utiliser le préfixe afin de limiter les sauvegarde et restauration natives pour que RDS puisse accéder uniquement à un dossier particulier et ses sous-dossiers. L'utilisation d'un préfixe vous permet également de vous concentrer sur un sous-ensemble de fichiers dans un dossier en préfixant les noms de fichier.

        Si vous laissez le préfixe vide, RDS ne préfixe pas vos fichiers de sauvegarde et n'utilise pas de préfixe pour identifier des fichiers lors d'une restauration. Cependant, lors d'une restauration de plusieurs fichiers, RDS tente de restaurer chaque fichier dans chaque dossier de ce compartiment. Par exemple, si vous souhaitez restaurer une base de données à partir de plusieurs fichiers, mais que vous voulez également que le compartiment contienne d'autres fichiers non liés à la sauvegarde, vous devez spécifier un préfixe de chemin. RDS restaure ainsi tous les fichiers pertinents et ignore les autres.

      • Pour Enable Encryption (Activer le chiffrement), choisissez Oui pour chiffrer le fichier de sauvegarde. Si vous choisissez Oui pour Clé principale, vous devez également choisir une clé de chiffrement. Pour plus d'informations sur les clés de chiffrement, consultez Démarrez dans la documentation AWS Key Management Service (AWS KMS).

  3. Appliquez le groupe d'options à une instance de base de données nouvelle ou existante:

Modification des paramètres d'option de sauvegarde et restauration natives

Une fois que vous avez activé l'option de sauvegarde et restauration natives, vous pouvez modifier les paramètres de l'option. Pour plus d'informations sur la modification des paramètres d'options, consultez Modification d'un paramètre d'option. Pour plus d'informations sur chaque paramètre, consultez Paramètres d'option de sauvegarde et restauration natives.

Suppression de l'option de sauvegarde et restauration natives

Vous pouvez désactiver la fonction de sauvegarde et restauration natives en supprimant l'option de votre instance de base de données. Après que vous avez supprimé l'option de sauvegarde et restauration natives, vous n'avez pas besoin de redémarrer votre instance de base de données.

Pour supprimer l'option de sauvegarde et restauration natives d'une instance de base de données, effectuez l'une des actions suivantes :