Création d'une instance de base de données Microsoft SQL Server et connexion à cette instance - Amazon Relational Database Service

Création d'une instance de base de données Microsoft SQL Server et connexion à cette instance

La fondation de base d'Amazon RDS est l'instance de base de données. Votre instance de base de données Amazon RDS est similaire à votre serveur Microsoft SQL Server sur site. Après avoir créé votre instance de base de données SQL Server, vous pouvez lui ajouter une ou plusieurs bases de données personnalisées.

Important

Vous devez réaliser les tâches de la section Configuration pour Amazon RDS avant de créer une instance de base de données ou de vous y connecter.

Dans cette rubrique, vous allez créer un exemple d'instance de base de données SQL Server. Vous allez ensuite vous connecter à l'instance de base de données et exécuter une requête simple. Pour finir, vous allez supprimer l'exemple d'instance de base de données.

Création d'un exemple d'instance de base de données SQL Server

Vous pouvez utiliser Easy create (Création facile) pour créer une instance de base de données exécutant Microsoft SQL Server avec la AWS Management Console. Lorsque l'option Easy create (Création facile) est activée, vous spécifiez uniquement le type de moteur de base de données, la taille de l'instance de base de données, ainsi que l'identifiant d'instance de base de données. L'option Easy create (Création facile) utilise les paramètres par défaut pour les autres options de configuration. Lorsque l'option Easy create (Création facile) est désactivée (Standard create [Création standard]), vous spécifiez davantage d'options de configuration lors de la création d'une base de données, notamment en matière de disponibilité, de sécurité, de sauvegardes et de maintenance.

Dans cet exemple, vous utilisez Easy create (Création facile) pour créer une instance de base de données exécutant le moteur de base de données Microsoft SQL Server avec une classe d'instance de base de données db.t2.micro.

Note

Pour plus d'informations sur la création d'instances de base de données avec l'option Standard create (Création standard), reportez-vous à la section Création d'une instance de base de données Amazon RDS.

Pour créer une instance de base de données Microsoft SQL Server avec l'option Easy create (Création facile)

  1. Connectez-vous à la AWS Management Console et ouvrez la console Amazon RDS à l'adresse https://console.aws.amazon.com/rds/.

  2. Dans le coin supérieur droit de la console Amazon RDS, choisissez la région AWS dans laquelle vous voulez créer l'instance de base de données.

  3. Dans la panneau de navigation, choisissez Databases (Bases de données).

  4. Choisissez Create database (Créer une base de données) et veillez à choisir Easy create (Création facile).

    
                        Option de création facile
  5. Dans Engine type (Type de moteur), choisissez Microsoft SQL Server.

  6. Pour DB instance size (Taille de l'instance de base de données), choisissez Free tier (Offre gratuite).

  7. Pour DB instance identifier (Identifiant d'instance de base de données), saisissez sample-instance ou conservez le nom par défaut.

  8. Pour Master username (Nom d'utilisateur principal), saisissez un nom pour l'utilisateur principal, ou conservez le nom par défaut.

  9. Pour utiliser un mot de passe principal généré automatiquement pour l'instance de base de données, sélectionnez la case Auto generate a password (Générer un mot de passe automatiquement).

    Pour entrer votre mot de passe principal, décochez la case Auto generate a password (Générer un mot de passe automatiquement), puis entrez le même mot de passe dans les champs Master password (Mot de passe principal) et Confirm password (Confirmer le mot de passe).

    La page Create database (Créer une base de données) doit ressembler à l'image suivante.

    
                        Options de moteur
  10. (Facultatif) Développez View default settings for Easy Create (Afficher les paramètres par défaut pour Création facile).

    
                        Paramètres par défaut de l'option Easy create (Création facile).

    Vous pouvez examiner les paramètres par défaut utilisés quand l'option Easy create (Création facile) est activée. La colonne Editable after database is created (Modifiable après création de la base de données indique les options que vous pouvez modifier après la création de la base de données.

    • Pour modifier des paramètres dont la valeur est No (Non) dans cette colonne, utilisez Standard create (Création standard).

    • Pour modifier les paramètres associés à la valeur Yes (Oui) dans cette colonne, utilisez Standard create (Création standard) ou modifiez l'instance de base de données après l'avoir créée pour modifier ces paramètres.

    Les éléments suivants sont importants à prendre en compte pour modifier les paramètres par défaut :

    • Dans certains cas, vous pouvez souhaiter que votre instance de base de données utilise un VPC (Virtual Private Cloud, ou cloud privé virtuel) spécifique basé sur le service Amazon VPC. Vous pouvez également avoir besoin d'un groupe de sous-réseaux ou d'un groupe de sécurité spécifique. Dans ce cas, utilisez Standard create (Création standard) pour spécifier ces ressources. Vous avez peut-être créé ces ressources lorsque vous avez configuré Amazon RDS. Pour plus d'informations, consultez Créer un groupe de sécurité qui autorise l'accès à votre instance de base de données dans votre VPC.

    • Si vous voulez pouvoir accéder à l'instance de base de données à partir d'un client en dehors de son VPC, utilisez l'option Standard create (Création standard) pour définir Public access (Accès public) sur Yes (Oui).

      Si l'instance de base de données doit être privée, laissez Public access (Accès public) défini sur No (Non).

  11. Choisissez Create database (Créer une base de données).

    Si vous choisissez de générer un mot de passe automatiquement, le bouton View credential details (Afficher les informations d'identification) apparaît sur la page Databases (Bases de données).

    Pour afficher le nom d'utilisateur principal et le mot de passe pour l'instance de base de données, choisissez View credential details (Afficher les informations d'identification).

    Pour vous connecter à l'instance de base de données en tant qu'utilisateur principal, utilisez l'identifiant et le mot de passe affichés.

    Important

    Vous ne pourrez pas afficher le mot de passe de l'utilisateur principal de nouveau. Si vous ne l'enregistrez pas, il sera peut-être nécessaire de le modifier.

    Si vous devez changer le mot de passe de l'utilisateur principal une fois l'instance de base de données disponible, vous pouvez le faire en modifiant l'instance de base de données. Pour plus d'informations sur la modification d'une instance de base de données, veuillez consulter Modification d'une instance de base de données Amazon RDS.

  12. Pour Databases (Bases de données), choisissez le nom de la nouvelle instance de base de données Microsoft SQL Server.

    Sur la console RDS, les détails de la nouvelle instance de base de données s'affichent. L'instance de base de données a le statut Creating (Création en cours) jusqu'à ce qu'elle soit créée et prête à l'emploi. Lorsque le statut devient Available (Disponible), vous pouvez vous connecter à l'instance de base de données. En fonction de la quantité de stockage et de la classe d'instance de base de données, la mise à disposition de la nouvelle instance peut prendre jusqu'à 20 minutes.

    
                        Capture d'écran des détails de l'instance de base de données

Connexion à votre exemple d'instance de base de données SQL Server

Dans la procédure suivante, vous vous connectez à votre exemple d'instance de base de données à l'aide de Microsoft SQL Server Management Studio (SSMS).

Avant que vous ne commenciez, votre base de données doit avoir le statut Available (Disponible). Si son statut est Creating (En cours de création) ou Backing-up (Sauvegarde), attendez que celui-ci devienne Available (Disponible). Le statut se met à jour sans que vous ayez besoin d'actualiser la page. Ce processus peut prendre jusqu'à 20 minutes.

Vérifiez également que SSMS est installé. Vous pouvez également vous connecter à RDS for SQL Server avec d'autres outils tels qu'une extension pour votre environnement de développement ou d'autres outils de base de données. Toutefois, ce didacticiel couvre uniquement l'utilisation de SSMS. Pour télécharger une version autonome de SSMS, consultez Télécharger SQL Server Management Studio (SSMS) dans la documentation Microsoft.

Pour vous connecter à une instance de base de données à l'aide de SSMS

  1. Assurez-vous que votre instance de base de données est associée à un groupe de sécurité qui lui en fournit l'accès. Pour plus d'informations, consultez Créer un groupe de sécurité qui autorise l'accès à votre instance de base de données dans votre VPC.

    Si vous n'avez pas spécifié le groupe de sécurité approprié lorsque vous avez créé l'instance de base de données, vous pouvez modifier l'instance de base de données afin de modifier son groupe de sécurité. Pour plus d'informations, consultez Modification d'une instance de base de données Amazon RDS.

    Si votre instance de base de données est publiquement accessible, assurez-vous que le groupe de sécurité qui lui est associé possède des règles d'entrée pour les adresses IP qui doivent y accéder. Si votre instance de base de données est privée, assurez-vous que le groupe de sécurité qui lui est associé possède des règles d'entrée afin que le groupe de sécurité de chaque ressource puisse y accéder. Le groupe de sécurité d'une instance Amazon EC2 en est un exemple.

  2. Trouvez le numéro de port et le nom DNS pour votre instance de base de données.

    1. Ouvrez la console RDS et choisissez Bases de données pour afficher une liste de vos instances de bases de données.

    2. Survolez le nom sample-instance, qui apparaît en bleu, avec le curseur de votre souris. Le curseur de la souris se transforme alors en icône de sélection (par exemple, une main avec un doigt pointé). Le nom de l'instance de base de données est également souligné.

      Cliquez sur le nom de l'instance de base de données pour la sélectionner. L'écran affiche alors les informations sur l'instance de base de données que vous choisissez.

    3. Dans l'onglet Connectivity (Connectivité), qui s'ouvre par défaut, copiez le point de terminaison. Le Endpoint (Point de terminaison) ressemble à ce qui suit : sample-instance.123456789012.us-east-2.rds.amazonaws.com. Notez également le numéro du port. Le port par défaut pour SQL Server est 1433. Si le vôtre est différent, notez-le.

      
    				            Connexion à une instance de base de données Microsoft SQL Server
  3. Démarrez SQL Server Management Studio.

    La boîte de dialogue Connect to Server (Se connecter à un serveur) s'affiche.

  4. Fournissez les informations suivantes relatives à votre exemple d'instance de base de données :

    1. Pour Server type (Type de serveur), choisissez Database Engine (Moteur de base de données).

    2. Pour Server name (Nom du serveur), entrez le nom DNS, suivi d'une virgule et du numéro de port (le port par défaut est 1433). Par exemple, le nom du serveur doit se présenter comme suit.

      sample-instance.abc2defghije.us-west-2.rds.amazonaws.com,1433
    3. Pour Authentication, choisissez Authentication SQL Server.

    4. Pour Login (Connexion), saisissez le nom d'utilisateur que vous avez choisi d'utiliser pour votre exemple d'instance de base de données. Ce nom est également appelé « nom d'utilisateur principal ».

    5. Pour Password (Mot de passe), saisissez le mot de passe que vous avez choisi auparavant pour votre exemple d'instance de base de données. Ce nom est également appelé « mot de passe d'utilisateur principal ».

  5. Choisissez Connexion.

    Après quelques instants, SSMS se connecte à votre instance de base de données.

Pour plus d'informations sur la connexion à une instance de base de données Microsoft SQL Server, consultez Connexion à une instance de base de données exécutant le moteur de base de données Microsoft SQL Server. Pour de plus amples informations sur les problèmes de connexion, veuillez consulter Impossible de se connecter à l'instance de base de données Amazon RDS.

Exploration de votre exemple d'instance de base de données SQL Server

Cette procédure est la continuation de la procédure précédente et permet d'explorer votre exemple d'instance de base de données à l'aide de Microsoft SQL Server Management Studio (SSMS).

Pour explorer une instance de base de données à l'aide de SSMS

  1. Votre instance de base de données SQL Server est fournie avec les bases de données système intégrées standard de SQL Server (master, model, msdb et tempdb). Pour explorer les bases de données système, effectuez les opérations suivantes :

    1. Dans SSMS, dans le menu View (Afficher), choisissez Object Explorer (Navigateur d'objet).

    2. Développez votre instance de base de données, développez Databases (Bases de données), puis System Databases (Bases de données système) comme indiqué.

      
								Object Explorer (Navigateur d'objet) affichant les bases de données système

    Votre instance de base de données SQL Server est également accompagnée d'une base de données nommée rdsadmin. Amazon RDS utilise cette base de données pour stocker les objets dont il se sert pour gérer votre base de données. La base de données rdsadmin inclut également des procédures stockées que vous pouvez exécuter pour effectuer des tâches avancées.

  2. Commencez à créer vos propres bases de données et à exécuter des requêtes sur votre instance de base de données et vos bases de données comme d'habitude. Pour exécuter une requête de test sur votre exemple d'instance de base de données, procédez comme suit :

    1. Dans SSMS, dans le menu Fichier, pointez sur Nouveau, puis choisissez Query with Current Connection (Requête avec la connexion actuelle).

    2. Entrez la requête SQL suivante.

      select @@VERSION
    3. Exécutez la requête. SSMS renvoie la version SQL Server de votre instance de base de données Amazon RDS.

      
			                    Fenêtre de requête SQL

Suppression de votre exemple d'instance de base de données

Une fois que vous avez fini d'explorer l'exemple d'instance de base de données, supprimez-le afin qu'elle ne vous soit plus facturé.

Pour supprimer une instance de base de données

  1. Connectez-vous à la AWS Management Console et ouvrez la console Amazon RDS à l'adresse https://console.aws.amazon.com/rds/.

  2. Dans la panneau de navigation, choisissez Databases (Bases de données).

  3. Choisissez le bouton en regard de sample-instance (ou du nom de votre exemple d'instance de données).

  4. Dans Actions, choisissez Delete (Supprimer).

  5. Si le message This database has deletion protection option enabled (L'option de protection contre la suppression est activée pour cette base de données), procédez comme suit :

    1. Sélectionnez Modify.

    2. Sur la carte Deletion protection (Protection contre la suppression) (au bas de la page), décochez la case Enable deletion protection (Activer la protection contre la suppression). Choisissez ensuite Continue (Continuer).

    3. Sur la carte Scheduling of modifications (Planification des modifications), choisissez Apply immediately (Appliquer immédiatement). Choisissez ensuite Modify DB instance (Modifier l'instance de base de données).

    4. Faites une nouvelle tentative de suppression de l'instance en choisissant Delete (Supprimer) à partir du menu Actions.

  6. Décochez la case pour Create final snapshot (Créer un instantané final). Il ne s'agit pas d'une base de données de production, vous n'avez donc pas besoin d'en enregistrer une copie.

  7. Vérifiez que vous avez sélectionné la bonne base de données à supprimer. Le nom « sample-instance » s'affiche dans le titre de l'écran : Delete sample-instance instance? (Supprimer l'instance sample-instance ?)

    Si vous ne reconnaissez pas le nom de votre exemple d'instance dans le titre, choisissez Cancel (Annuler) et recommencez.

  8. Pour confirmer que vous souhaitez supprimer définitivement la base de données dont le nom figure dans le titre de cet écran, procédez comme suit :

    • Cochez la case pour confirmer : I acknowledge that upon instance deletion, automated backups, including system snapshots and point-in-time recovery, will no longer be available (Je reconnais qu'en cas de suppression d'une instance, les sauvegardes automatisées, y compris les instantanés système et les restaurations à un instant dans le passé, ne seront plus disponibles).

    • Saisissez « delete me » dans la case To confirm deletion, type delete me into the field (Pour confirmer la suppression, entrez « delete me » dans le champ).

    • Sélectionnez Delete. Cette action ne peut pas être annulée.

    La base de données affiche le statutDeleting (En cours de suppression) jusqu'à ce que la suppression soit terminée.