Création d'un cluster de bases de données Amazon Aurora - Amazon Aurora

Création d'un cluster de bases de données Amazon Aurora

Un cluster de base de données Amazon Aurora se compose d'une instance de base de données, compatible avec MySQL ou PostgreSQL, et d'un volume de cluster qui représente les données du cluster de base de données, copié sur les trois zones de disponibilité comme un seul volume virtuel. Par défaut, le cluster de base de données contient une instance de base de données en écriture principale et, éventuellement, jusqu'à 15 réplicas Aurora (instances de base de données en lecture). Pour plus d'informations sur les clusters de base de données Aurora, consultez Clusters de bases de données Amazon Aurora.

Dans la rubrique suivante, vous découvrirez comment créer un cluster de base de données Aurora. Pour démarrer, consultez Prérequis des clusters de bases de données.

Pour obtenir des instructions simples sur la connexion à un cluster de bases de données Aurora, consultez Connexion à un cluster de bases de données Amazon Aurora.

Prérequis des clusters de bases de données

Important

Avant de pouvoir créer un cluster de base de données Aurora, vous devez effectuer les tâches de la section Configuration de votre environnement pour Amazon Aurora.

Les conditions suivantes sont requises pour créer un cluster de bases de données.

VPC

Vous pouvez créer un cluster de bases de données Amazon Aurora uniquement dans un Virtual Private Cloud (VPC) basé sur le service Amazon VPC, au sein d'une région AWS qui compte au moins deux zones de disponibilité. Le groupe de sous-réseaux de base de données que vous choisissez pour le cluster de bases de données doit couvrir au moins deux zones de disponibilité. Cette configuration est l'assurance que votre cluster de bases de données dispose toujours d'au moins une instance de base de données pour le basculement, dans le cas improbable d'une défaillance d'une zone de disponibilité.

Si vous utilisez l’AWS Management Console pour créer votre cluster de bases de données Aurora, Amazon RDS peut alors créer automatiquement un VPC à votre place. Une autre solution consiste à utiliser un VPC existant ou à créer un VPC pour votre cluster de bases de données Aurora. Votre VPC doit avoir au moins un sous-réseau dans au moins deux zones de disponibilité pour que vous puissiez l'utiliser avec un cluster de bases de données Amazon Aurora. Pour plus d'informations, consultez Comment créer un VPC à utiliser avec Amazon Aurora. Pour plus d'informations sur les VPC, consultez VPC Amazon Virtual Private Cloud et Amazon Aurora.

Note

Vous pouvez communiquer avec une instance EC2 qui ne se trouve pas dans un VPC et un cluster de bases de données Amazon Aurora à l'aide de ClassicLink. Pour plus d'informations, consultez Une instance de base de données d'un VPC accédée par une instance EC2 ne figurant pas dans un VPC.

Si vous n'avez pas de VPC par défaut ou que vous n'avez créé aucun VPC, Amazon RDS peut en créer un automatiquement lorsque vous créez un cluster de bases de données Aurora à partir de la console. Sinon, vous devez exécuter les actions suivantes :

Prérequis supplémentaires

Si vous vous connectez à AWS à l'aide des informations d'identification AWS Identity and Access Management (IAM), votre compte AWS doit disposer des stratégies IAM qui accordent les autorisations requises pour exécuter les opérations Amazon RDS. Pour plus d'informations, consultez Gestion des identités et des accès dans Amazon Aurora.

Si vous utilisez IAM pour accéder à la console Amazon RDS, vous devez d'abord vous connecter à l'AWS Management Console avec vos informations d'identification IAM. Accédez ensuite à la console Amazon RDS à l'adresse https://console.aws.amazon.com/rds/.

Si vous voulez adapter les paramètres de configuration de votre cluster de bases de données, vous devez spécifier un groupe de paramètres de cluster de bases de données et un groupe de paramètres de base de données avec les valeurs de paramètre requises. Pour plus d'informations sur la création ou la modification d'un groupe de paramètres de cluster de bases de données ou d'un groupe de paramètres de base de données, consultez Utilisation de groupes de paramètres de base de données et de groupes de paramètres de cluster de base de données.

Vous devez déterminer le numéro de port TCP/IP à spécifier pour votre cluster de bases de données. Dans certaines entreprises, les pare-feux bloquent les connexions aux ports par défaut (3306 pour MySQL, 5432 pour PostgreSQL) pour Aurora. Si le pare-feu de votre entreprise bloque le port par défaut, choisissez un autre port pour le cluster de bases de données. Toutes les instances d'un cluster de bases de données utilisent le même port.

Création d'un cluster de bases de données

Vous pouvez créer un cluster de base de données Aurora à partir d'AWS Management Console, d'AWS CLI ou de l'API RDS.

Note

Si vous utilisez la console, une nouvelle interface est disponible pour la création de bases de données. Selon la console que vous utilisez, choisissez les instructions Nouvelle console ou Console d'origine. Les instructions Nouvelle console sont ouvertes par défaut.

Vous pouvez créer une instance de base de données exécutant MySQL à l’aide de la AWS Management Console, avec l’option Easy create (Création facile) activée ou désactivée. Lorsque l'option Easy Create (Création facile) est activée, vous spécifiez uniquement le type de moteur, la taille et l'identifiant d'instance de base de données. Easy Create (Création facile) utilise les paramètres par défaut pour les autres options de configuration. Lorsque l'option Easy Create (Création facile) est désactivée, vous spécifiez davantage d'options de configuration lors de la création d'une base de données, notamment en matière de disponibilité, de sécurité, de sauvegardes et de maintenance.

Note

Pour cet exemple, Standard Create (Création standard) est activé et Easy Create (Création facile) est désactivé. Pour plus d'informations sur la création d'un cluster de base de données Aurora MySQL avec l'option Easy Create (Création facile) activée, consultez Démarrez avec Amazon Aurora.

Pour créer un cluster de base de données Aurora à partir de la console

  1. Connectez-vous au AWS Management Console et ouvrez la console Amazon RDS à l'adresse https://console.aws.amazon.com/rds/.

  2. Dans le coin supérieur droit de l’AWS Management Console, choisissez la région AWS dans laquelle vous voulez créer le cluster de base de données.

    Aurora n'est pas disponible dans toutes les régions AWS. Pour obtenir la liste des régions AWS où Aurora est disponible, consultez Disponibilité dans les régions.

  3. Dans la panneau de navigation, choisissez Databases (Bases de données).

  4. Choisissez Create database (Créer une base de données).

  5. Dans Choose a database creation method (Choisir une méthode de création de base de données), choisissez Standard Create (Création standard).

  6. Sous Engine options (Options de moteur), choisissez Amazon Aurora.

    
                                Options de moteur
  7. Dans Edition (Édition), choisissez l'une des options suivantes :

    • Amazon Aurora avec compatibilité MySQL

    • Amazon Aurora avec compatibilité PostgreSQL

  8. Si vous choisissez Amazon Aurora avec compatibilité MySQL, sélectionnez l’un des éléments suivants dans Database features (Fonctions de la base de données) :

  9. Dans Templates (Modèles, sélectionnez le modèle qui correspond à votre cas d’utilisation.

  10. Pour entrer votre mot de passe principal, procédez comme suit :

    1. Dans la section Settings (Paramètres), ouvrez Credential Settings (Paramètres des informations d’identification).

    2. Décochez la case Auto generate a password (Générer un mot de passe automatiquement).

    3. (Facultatif) Modifiez la valeur du champ Master username (Identifiant principal) et saisissez le même mot de passe dans les champs Master password (Mot de passe principal) et Confirm password (Confirmer le mot de passe).

    Par défaut, la nouvelle instance de base de données utilise un mot de passe généré automatiquement pour l’utilisateur principal.

  11. Pour les sections restantes, spécifiez vos paramètres de cluster de base de données. Pour plus d'informations sur chaque paramètre, consultez Paramètres pour les clusters de base de données Aurora.

  12. Choisissez Create database (Créer une base de données).

    Si vous choisissez de générer un mot de passe automatiquement, le bouton View credential details (Afficher les informations d’identification) apparaît sur la page Databases (Bases de données).

    Pour afficher l’identifiant principal et le mot de passe pour le cluster de base de données, choisissez View credential details (Afficher les informations d’identification).

    
                        Informations d’identification de l’utilisateur principal après une génération de mot de passe automatique.

    Pour vous connecter à l’instance de base de données en tant qu’utilisateur principal, utilisez l’identifiant et le mot de passe affichés.

    Important

    Vous ne pourrez pas afficher le mot de passe de l’utilisateur principal de nouveau. Si vous ne l’enregistrez pas, il sera peut-être nécessaire de le modifier. Si vous devez changer le mot de passe de l’utilisateur principal une fois l’instance de base de données disponible, vous pouvez le faire en modifiant l’instance de base de données. Pour plus d'informations sur la modification d'une instance de base de données , consultez Modification d'un cluster de bases de données Amazon Aurora.

  13. Pour Databases (Bases de données), choisissez le nom du nouveau cluster de base de données Aurora.

    Sur la console RDS, les détails du nouveau cluster de base de données s'affichent. Le cluster de base de données aura un statut creating (création en cours) jusqu'à ce qu'il soit créé et prêt à l'emploi. Lorsque l'état devient available (disponible) pour les deux éléments, vous pouvez vous connecter au cluster de base de données. En fonction de la quantité de stockage et de la classe d'instance de base de données, la mise à disposition du nouveau cluster de base de données peut prendre jusqu'à 20 minutes.

    
                        Récapitulatif pendant la création d’un cluster de base de données

    Lorsque l'état devient « available », vous pouvez vous connecter à l'instance principale de votre cluster DB. En fonction du stockage et de la classe d'instance de base de données alloués, la mise à disposition de la nouvelle instance de base de données peut nécessiter plusieurs minutes.

    Pour afficher le cluster nouvellement créé, choisissez Databases (Bases de données) depuis le volet de navigation de la console Amazon RDS. Choisissez ensuite le cluster de bases de données pour en afficher les détails. Pour plus d'informations, consultez Affichage d'un cluster de base de données Amazon Aurora.

    
                        Liste des instances de base de données Amazon Aurora

    Dans l’onglet Connectivity & security (Connectivité et sécurité), notez le port et le point de terminaison du l’instance de base de données en écriture. Utilisez le point de terminaison et le port du cluster dans vos chaînes de connexion JDBC et ODBC pour toute application qui exécute des opérations de lecture et d'écriture.

Pour créer un cluster de base de données Aurora à partir d'AWS Management Console

  1. Connectez-vous au AWS Management Console et ouvrez la console Amazon RDS à l'adresse https://console.aws.amazon.com/rds/.

  2. Dans le coin supérieur droit d'AWS Management Console, choisissez la région AWS dans laquelle vous voulez créer le cluster de base de données Aurora.

  3. Dans la panneau de navigation, choisissez Databases (Bases de données).

    Si le panneau de navigation est fermé, choisissez l'icône de menu en haut à gauche pour l'ouvrir.

  4. Choisissez Create database (Créer une base de données) pour ouvrir la page Select engine (Sélectionner un moteur).

  5. Sur la page Select engine (Sélectionner un moteur), choisissez une édition d'Aurora. Chisissez MySQL 5.6-compatible, MySQL 5.7-compatible ou PostgreSQL-compatible.

    
                            Sélectionner un moteur Amazon Aurora
  6. Choisissez Suivant.

  7. Sur la page Specify DB details (Spécifier les détails de la base de données), spécifiez les informations de votre instance de base de données. Pour plus d'informations sur chaque paramètre, consultez Paramètres pour les clusters de base de données Aurora.

    Une page Spécification de détails de base de données standard se présente comme suit.

    
                            Détails Amazon Aurora
  8. Confirmez votre mot de passe maître et choisissez Suivant.

  9. Sur la page Configuration de paramètres avancés, vous pouvez personnaliser des paramètres supplémentaires pour votre cluster de bases de données Aurora. Pour plus d'informations sur chaque paramètre, consultez Paramètres pour les clusters de base de données Aurora.

  10. Choisissez Create database (Créer une base de données) pour créer votre cluster de base de données Aurora, puis choisissez Close (Fermer).

    Dans la console Amazon RDS, le nouveau cluster de base de données s'affiche dans la liste des clusters de bases de données. Le cluster de base de données aura un statut creating (création en cours) jusqu'à ce qu'il soit créé et prêt à l'emploi. Lorsque l'état devient « available », vous pouvez vous connecter à l'instance principale de votre cluster de base de données. En fonction du stockage et de la classe du cluster de base de données alloués, la mise à disposition du nouveau cluster peut nécessiter plusieurs minutes.

    Pour afficher le cluster nouvellement créé, choisissez Databases (Bases de données) dans la console Amazon RDS, puis choisissez le cluster de bases de données pour en afficher les détails. Pour plus d'informations, consultez Affichage d'un cluster de base de données Amazon Aurora.

    
                            Liste des instances de base de données Amazon Aurora

    Notez les ports et les points de terminaison du cluster. Utilisez le point de terminaison et le port du cluster de base de données en écriture dans vos chaînes de connexion JDBC et ODBC pour toute application qui exécute des opérations de lecture et d'écriture.

Note

Avant de pouvoir créer un cluster de bases de données Aurora à partir de l'AWS CLI, vous devez remplir des prérequis, comme la création d'un VPC et d'un groupe de sous-réseaux de base de données RDS. Pour plus d'informations, consultez Prérequis des clusters de bases de données.

Vous pouvez utiliser l'AWS CLI pour créer un cluster de bases de données Aurora MySQL ou un cluster de bases de données Aurora PostgreSQL.

Pour créer un cluster de bases de données Aurora MySQL à partir d'AWS CLI

Lorsque vous créez un cluster de bases de données ou une instance de base de données Aurora MySQL, veillez à attribuer la valeur correcte à l'option --engine en fonction de la compatibilité MySQL du cluster de bases de données ou de l'instance de base de données.

  • Lorsque vous créez un cluster de bases de données ou une instance de base de données Aurora MySQL 5.7, vous devez spécifier aurora-mysql pour l'option --engine.

  • Lorsque vous créez un cluster de bases de données ou une instance de base de données Aurora MySQL 5.6, vous devez spécifier aurora pour l'option --engine.

Procédez comme suit :

  1. Identifiez le groupe de sous-réseaux de base de données et l'ID de groupe de sécurité VPC de votre nouveau cluster de bases de données, puis appelez la commande create-db-cluster de l'AWS CLI pour créer le cluster de bases de données Aurora MySQL.

    Par exemple, la commande suivante crée un cluster de bases de données compatible avec MySQL 5.7 nommé sample-cluster.

    Pour Linux, macOS ou Unix :

    aws rds create-db-cluster --db-cluster-identifier sample-cluster --engine aurora-mysql \ --engine-version 5.7.12 --master-username user-name --master-user-password password \ --db-subnet-group-name mysubnetgroup --vpc-security-group-ids sg-c7e5b0d2

    Pour Windows :

    aws rds create-db-cluster --db-cluster-identifier sample-cluster --engine aurora-mysql ^ --engine-version 5.7.12 --master-username user-name --master-user-password password ^ --db-subnet-group-name mysubnetgroup --vpc-security-group-ids sg-c7e5b0d2

    La commande suivante crée un cluster de bases de données compatible avec MySQL 5.6 nommé sample-cluster.

    Pour Linux, macOS ou Unix :

    aws rds create-db-cluster --db-cluster-identifier sample-cluster --engine aurora \ --engine-version 5.6.10a --master-username user-name --master-user-password password \ --db-subnet-group-name mysubnetgroup --vpc-security-group-ids sg-c7e5b0d2

    Pour Windows :

    aws rds create-db-cluster --db-cluster-identifier sample-cluster --engine aurora ^ --engine-version 5.6.10a --master-username user-name --master-user-password password ^ --db-subnet-group-name mysubnetgroup --vpc-security-group-ids sg-c7e5b0d2
  2. Si vous utilisez la console pour créer un cluster de bases de données, Amazon RDS crée automatiquement l'instance principale (auteur) pour votre cluster de bases de données. Si vous utilisez l'AWS CLI pour créer un cluster de bases de données, vous devez créer explicitement l'instance principale pour votre cluster de bases de données. L'instance principale est la première instance créée dans un cluster de bases de données.

    Appelez la commande create-db-instance de l'AWS CLI pour créer l'instance principale de votre cluster de bases de données. Incluez le nom du cluster de bases de données comme valeur de l'option --db-cluster-identifier.

    Par exemple, la commande suivante crée une instance de bases de données compatible avec MySQL 5.7 nommée sample-instance.

    Pour Linux, macOS ou Unix :

    aws rds create-db-instance --db-instance-identifier sample-instance \ --db-cluster-identifier sample-cluster --engine aurora-mysql --db-instance-class db.r4.large

    Pour Windows :

    aws rds create-db-instance --db-instance-identifier sample-instance ^ --db-cluster-identifier sample-cluster --engine aurora-mysql --db-instance-class db.r4.large

    La commande suivante crée une instance de base de données compatible avec MySQL 5.6 nommée sample-instance.

    Pour Linux, macOS ou Unix :

    aws rds create-db-instance --db-instance-identifier sample-instance \ --db-cluster-identifier sample-cluster --engine aurora --db-instance-class db.r4.large

    Pour Windows :

    aws rds create-db-instance --db-instance-identifier sample-instance ^ --db-cluster-identifier sample-cluster --engine aurora --db-instance-class db.r4.large

Pour créer un cluster de bases de données Aurora PostgreSQL à partir d'AWS CLI

  1. Identifiez le groupe de sous-réseaux de base de données et l'ID de groupe de sécurité VPC de votre nouveau cluster de bases de données, puis appelez la commande create-db-cluster de l'AWS CLI pour créer le cluster de bases de données Aurora PostgreSQL.

    Par exemple, la commande suivante crée un nouveau cluster de bases de données nommé sample-cluster.

    Pour Linux, macOS ou Unix :

    aws rds create-db-cluster --db-cluster-identifier sample-cluster --engine aurora-postgresql \ --master-username user-name --master-user-password password \ --db-subnet-group-name mysubnetgroup --vpc-security-group-ids sg-c7e5b0d2

    Pour Windows :

    aws rds create-db-cluster --db-cluster-identifier sample-cluster --engine aurora-postgresql ^ --master-username user-name --master-user-password password ^ --db-subnet-group-name mysubnetgroup --vpc-security-group-ids sg-c7e5b0d2
  2. Si vous utilisez la console pour créer un cluster de bases de données, Amazon RDS crée automatiquement l'instance principale (auteur) pour votre cluster de bases de données. Si vous utilisez l'AWS CLI pour créer un cluster de bases de données, vous devez créer explicitement l'instance principale pour votre cluster de bases de données. L'instance principale est la première instance créée dans un cluster de bases de données.

    Appelez la commande create-db-instance de l'AWS CLI pour créer l'instance principale de votre cluster de bases de données. Incluez le nom du cluster de bases de données comme valeur de l'option --db-cluster-identifier.

    Pour Linux, macOS ou Unix :

    aws rds create-db-instance --db-instance-identifier sample-instance \ --db-cluster-identifier sample-cluster --engine aurora-postgresql --db-instance-class db.r4.large

    Pour Windows :

    aws rds create-db-instance --db-instance-identifier sample-instance ^ --db-cluster-identifier sample-cluster --engine aurora-postgresql --db-instance-class db.r4.large
Note

Avant de pouvoir créer un cluster de bases de données Aurora à partir de l'AWS CLI, vous devez remplir des prérequis, comme la création d'un VPC et d'un groupe de sous-réseaux de base de données RDS. Pour plus d'informations, consultez Prérequis des clusters de bases de données.

Identifiez le groupe de sous-réseaux de base de données et l'ID de groupe de sécurité VPC de votre nouveau cluster de bases de données, puis appelez l'opération CreateDBInstance pour créer le cluster de bases de données.

Lorsque vous créez un cluster de bases de données ou une instance de base de données Aurora MySQL, veillez à attribuer la valeur correcte au paramètre Engine en fonction de la compatibilité MySQL du cluster de bases de données ou de l'instance de base de données.

  • Lorsque vous créez un cluster de bases de données ou une instance de base de données Aurora MySQL 5.7, vous devez spécifier aurora-mysql pour le paramètre Engine.

  • Lorsque vous créez un cluster de bases de données ou une instance de base de données Aurora MySQL 5.6, vous devez spécifier aurora pour le paramètre Engine.

Lorsque vous créez un cluster de bases de données ou une instance de base de données Aurora PostgreSQL, spécifiez aurora-postgresql pour le paramètre Engine.

Paramètres pour les clusters de base de données Aurora

Le tableau suivant contient des détails sur les paramètres que vous choisissez lors de la création d'un cluster de base de données Aurora.

Pour cette option Procédez comme suit

Zone de disponibilité

Déterminez si vous voulez spécifier une zone de disponibilité particulière. Pour plus d'informations sur les zones de disponibilité, consultez Régions et zones de disponibilité .

Mise à niveau automatique de versions mineures

Choisissez Enable auto minor version upgrade (Activer la mise à niveau automatique de versions mineures) si vous souhaitez que votre cluster de bases de données Aurora reçoive automatiquement les mises à niveau des versions mineures préférées du moteur de base de données dès qu'elles deviennent disponibles.

Le paramètre Mise à niveau automatique des versions mineures s'applique uniquement aux clusters de bases de données Aurora PostgreSQL.

Pour plus d'informations sur les mises à jour de moteur pour Aurora PostgreSQL, consultez Mises à jour du moteur de base de données pour Amazon Aurora PostgreSQL .

Pour plus d'informations sur les mises à jour de moteur pour Aurora MySQL, consultez Mises à jour du moteur de base de données pour Amazon Aurora MySQL.

Retour sur trace

S'applique uniquement à Aurora MySQL. Choisissez Enable Backtrack (Activer le retour sur trace) pour activer le retour sur trace ou Disable Backtrack (Désactiver le retour sur trace) pour le désactiver. Le retour sur trace vous permet de ramener un cluster de base de données à un point dans le temps spécifique sans créer de nouveau cluster de base de données. Ce paramètre est désactivé par défaut. Si vous activez le retour sur trace, spécifiez également la période de temps pendant laquelle vous souhaitez pouvoir effectuer un retour sur trace de votre cluster de base de données (fenêtre de retour sur trace cible). Pour plus d'informations, consultez Retour sur trace d'un cluster de base de données Aurora.

Copier les balises aux instantanés

Choisissez cette option pour copier toutes les balises de l'instance de base de données dans un instantané de base de données lors de la création d'un instantané.

Pour plus d'informations, consultez Balisage des ressources Amazon RDS.

Authentification de base de données

L'option d'authentification de base de données que vous souhaitez utiliser.

Choisissez Authentification par mot de passe pour authentifier les utilisateurs de base de données avec des mots de passe de base de données uniquement.

Choisissez Mot de passe et authentification de base de données IAM pour authentifier les utilisateurs de base de données avec des mots de passe de base de données et des informations d'identification utilisateur via des utilisateurs et rôles IAM. Pour plus d'informations, consultez Authentification de base de données IAM.

Port de la base de données

Spécifiez le port utilisé par les applications et les utilitaires pour accéder à la base de données. Les clusters de bases de données Aurora MySQL accèdent par défaut au port MySQL par défaut, 3306, et les clusters de bases de données Aurora PostgreSQL accèdent par défaut au port PostgreSQL par défaut, 5432. Dans certaines entreprises, les pare-feux bloquent les connexions à ces ports par défaut. Si le pare-feu de votre entreprise bloque le port par défaut, choisissez un autre port pour le nouveau cluster DB.

Identificateur du cluster DB

Entrez un nom pour votre cluster de base de données qui est unique pour votre compte dans la région AWS que vous avez choisie. Cet identifiant est utilisé dans l'adresse de point de terminaison de votre cluster de base de données. Pour plus d'informations sur le point de terminaison de cluster, consultez Gestion des connexions Amazon Aurora.

L'identifiant de cluster de bases de données obéit aux contraintes suivantes :

  • Il doit contenir entre 1 et 63 caractères alphanumériques ou traits d'union.

  • Son premier caractère doit être une lettre.

  • Il ne peut pas se terminer par un trait d'union ou contenir deux traits d'union consécutifs.

  • Il doit être unique pour tous les clusters de bases de données par compte AWS et par région AWS.

Groupe de paramètres de cluster DB

Choisissez un groupe de paramètres de cluster de bases de données. Aurora possède un groupe de paramètres de cluster de bases de données par défaut que vous pouvez utiliser, ou vous pouvez créer votre propre groupe de paramètres de cluster de bases de données. Pour plus d'informations sur les groupes de paramètres de cluster de bases de données, consultez Utilisation de groupes de paramètres de base de données et de groupes de paramètres de cluster de base de données.

Version du moteur de base de données

Concerne uniquement le type de capacité allouée. Choisissez le numéro de version de votre moteur de base de données.

Classe d'instance de base de données

Concerne uniquement le type de capacité allouée. Choisissez une classe d'instance de base de données qui définit les exigences de mémoire et de traitement pour chaque instance du cluster de base de données. Pour plus d'informations sur les classes d'instance DB, consultez Classes d'instances de base de données.

Identifiant d'instance de base de données

Entrez un nom pour l'instance principale de votre cluster DB. Cet identifiant est utilisé dans l'adresse de point de terminaison de l'instance principale de votre cluster de base de données.

L'identifiant d'instance de base de données obéit aux contraintes suivantes :

  • Il doit contenir entre 1 et 63 caractères alphanumériques ou traits d'union.

  • Son premier caractère doit être une lettre.

  • Il ne peut pas se terminer par un trait d'union ou contenir deux traits d'union consécutifs.

  • Il doit être unique pour toutes les instance de base de données par compte AWS et par région AWS.

Groupe de paramètres de base de données

Choisissez un groupe de paramètres. Aurora possède un groupe de paramètres par défaut que vous pouvez utiliser. Vous pouvez également créer votre propre groupe de paramètres. Pour plus d'informations sur les groupes de paramètres, consultez Utilisation de groupes de paramètres de base de données et de groupes de paramètres de cluster de base de données.

Enable deletion protection (Activer la protection contre la suppression) Sélectionnez Enable deletion protection (Activer la protection contre la suppression) pour empêcher la suppression de votre cluster de bases de données. Si vous créez un cluster de bases de données de production avec la console, la protection de la suppression est activée par défaut.

Activer le chiffrement

Choisissez Enable encryption si vous souhaitez activer le chiffrement au repos pour ce cluster de base de données. Pour plus d'informations, consultez Chiffrement des ressources Amazon Aurora.

Enable Enhanced Monitoring

Choisissez Activer la surveillance améliorée pour activer la collecte de métriques en temps réel pour le système d'exploitation sur lequel votre cluster de bases de données s'exécute. Pour plus d'informations, consultez Surveillance améliorée.

Activer Performance Insights

Choisissez Enable Performance Insights pour activer Amazon RDS Performance Insights. Pour plus d'informations, consultez Utilisation d'Amazon RDS Performance Insights.

Priorité de basculement

Choisissez une priorité de basculement pour l'instance. Si vous ne choisissez pas de valeur, la valeur par défaut est tier-1 (niveau-1). Cette priorité détermine l'ordre dans lequel les réplicas Aurora sont promus lors de la reprise après une défaillance de l'instance principale. Pour plus d'informations, consultez Tolérance aux pannes pour un cluster de base de données Aurora.

Granularité

Disponible uniquement si l'option Surveillance améliorée est définie sur Activer la surveillance améliorée. Définissez l'intervalle, en secondes, entre les recueils des métriques pour votre cluster DB.

Nom de la base de données initiale

Entrez un nom pour votre base de données par défaut. Si vous ne fournissez pas de nom, Amazon RDS ne crée pas de base de données dans le cluster de bases de données que vous créez.

Pour Aurora MySQL, le nom de base de données par défaut doit respecter les contraintes suivantes :

  • Il doit contenir entre 1 et 64 caractères alphanumériques.

  • Il ne peut pas être un mot réservé par le moteur de base de données.

Pour Aurora PostgreSQL, le nom de base de données par défaut doit respecter les contraintes suivantes :

  • Il doit contenir entre 1 et 63 caractères alphanumériques.

  • Il doit commencer par une lettre ou un trait de soulignement. Les caractères suivants peuvent être des lettres, des traits de soulignement ou des chiffres (0 à 9).

  • Il ne peut pas être un mot réservé par le moteur de base de données.

Pour créer des bases de données supplémentaires, connectez-vous au cluster de bases de données et utilisez la commande SQL CREATE DATABASE. Pour plus d'informations sur la connexion au cluster de bases de données, consultez Connexion à un cluster de bases de données Amazon Aurora.

Exportations des journaux

Choisissez les types de fichiers journaux de base de données MySQL ou PostgreSQL à générer. Pour plus d'informations, consultez Fichiers journaux de base de données MySQL et Fichiers journaux de base de données PostgreSQL.

Fenêtre de maintenance

Choisissez Sélectionner la fenêtre et spécifiez la plage de temps hebdomadaire au cours de laquelle la maintenance peut avoir lieu. Vous pouvez également choisir No preference (Aucune préférence) afin qu'Amazon RDS affecte une période de manière aléatoire.

Clé principale

Disponible uniquement si l'option Chiffrement est définie sur Activer le chiffrement. Choisissez la clé principale à utiliser pour le chiffrement de ce cluster de bases de données. Pour de plus amples informations, veuillez consulter Chiffrement des ressources Amazon Aurora.

Groupe d'options

Aurora possède un groupe d'options par défaut.

Mot de passe principal

Entrez un mot de passe pour vous connecter à votre cluster de bases de données :

  • Pour Aurora MySQL, le mot de passe doit contenir entre 8 et 41 caractères ASCII imprimables.

  • Pour Aurora PostgreSQL, il doit contenir entre 8 et 128 caractères ASCII imprimables.

  • Il ne peut pas contenir /, ", @ ou un espace.

Identifiant principal

Entrez un nom à utiliser en tant que nom d'utilisateur principal pour vous connecter à votre cluster de bases de données.

  • Pour Aurora MySQL, le nom doit contenir entre 1 et 16 caractères alphanumériques.

  • Pour Aurora PostgreSQL, il doit contenir entre 1 et 63 caractères alphanumériques.

  • Le premier caractère doit être une lettre.

  • Le nom ne peut pas être un mot réservé par le moteur de base de données.

Monitoring Role (Rôle de surveillance)

Disponible uniquement si l'option Surveillance améliorée est définie sur Activer la surveillance améliorée. Choisissez le rôle IAM que vous avez créé pour autoriser Amazon RDS à communiquer avec Amazon CloudWatch Logs en votre nom ou choisissez Par défaut pour que RDS crée automatiquement un rôle nommé rds-monitoring-role. Pour plus d'informations, consultez Surveillance améliorée.

déploiement multi-AZ

Concerne uniquement le type de capacité allouée. Déterminez si vous souhaitez créer des réplicas Aurora dans d'autres zones de disponibilité pour la prise en charge du basculement. Si vous choisissez Créer un réplica dans une autre zone, Amazon RDS crée automatiquement un réplica Aurora dans votre cluster de bases de données dans une zone de disponibilité différente de celle de l'instance principale de votre cluster de bases de données. Pour plus d'informations sur les zones de disponibilité multiples, consultez Régions et zones de disponibilité .

Groupe d'options

Aurora possède un groupe d'options par défaut.

Performance Insights

Ne s'applique pas à MySQL 5.6. Sélectionnez Enable Performance Insights (Activer Performance Insights) si vous souhaitez utiliser Amazon RDS Performance Insights pour surveiller la charge de votre cluster de base de données Amazon Aurora. Pour plus d'informations sur Performance Insights, consultez Utilisation d'Amazon RDS Performance Insights.

Accessible publiquement

Sélectionnez Oui pour attribuer au cluster de bases de données une adresse IP publique ; sinon, choisissez Non. Les instances de votre cluster de bases de données peuvent être un mélange d'instances de bases de données publiques et privées. Pour plus d'informations sur le masquage des instances de l'accès public, consultez Masquer une instance de base de données dans un VPC depuis Internet.

Pour se connecter à une instance de base de données hors de son Amazon VPC, l'instance de base de données doit être accessible au public, l'accès doit être accordé en utilisant les règles entrantes du groupe de sécurité de l'instance de base de données et d'autres exigences doivent être respectées. Pour de plus amples informations, veuillez consulter Impossible de se connecter à l'instance de base de données Amazon RDS.

Retention period (Période de conservation)

Sélectionnez la durée, comprise entre 1 et 35 jours, pendant laquelle Aurora conserve les copies de sauvegarde de la base de données. Les copies de sauvegarde peuvent être utilisées pour les restaurations à un instant dans le passé de votre base de données à la seconde.

Groupe de sous-réseaux

Choisissez le groupe de sous-réseaux de base de données à utiliser pour le cluster de bases de données. Pour plus d'informations, consultez Prérequis des clusters de bases de données.

Select the log types to publish to (Sélectionner les types de journal à publier dans) Amazon CloudWatch Logs.

S'applique uniquement à Aurora MySQL. Dans la section Log exports (Exportations des journaux), choisissez les journaux que vous voulez commencer à publier dans Amazon CloudWatch Logs. Pour plus d'informations sur la publication dans CloudWatch Logs, consultez Publication des journaux Amazon Aurora MySQL dans Amazon CloudWatch Logs.

Virtual Private Cloud (VPC)

Choisissez le VPC pour héberger le cluster de base de données. Choisissez Create a New VPC (Créer un nouveau VPC) pour qu’Amazon RDS crée un VPC pour vous. Pour plus d'informations, consultez Prérequis des clusters de bases de données.

Groupe de sécurité VPC

Choisissez Create new (Créer) pour qu'Amazon RDS crée un groupe de sécurité VPC automatiquement. Vous pouvez également choisir Choose existing (Choisir existant) et spécifier un ou plusieurs groupes de sécurité VPC pour sécuriser l'accès réseau au cluster de base de données.

Lorsque vous choisissez Create new (Créer) dans la console RDS, un groupe de sécurité est créé avec une règle de trafic entrant qui autorise l'accès à l'instance de base de données à partir de l'adresse IP détectée dans votre navigateur.

Pour plus d'informations, consultez Prérequis des clusters de bases de données.